AccueilAccueil  PortailPortail  Carte  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée de l'avant-garde

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Artnëos Dablord
Mort
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 32
Date d'inscription : 24/10/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Arrivée de l'avant-garde   Sam 3 Mai - 22:53

[13 novembre, 17h23]

Ils avaient dépassé la frontière de la contrée de Calfalas une journée après leur départ. De là, Artnëos avait laissé une vingtaine de guerriers pour surveiller l'arrivée d'armées - alliées ou non. De cette façon, ils étaient sûrs de ne pas être surpris par une quelconque force ennemie car les soldats reviendraient assez rapidement pour qu'ils aient le temps de se préparer. Le général avait aussi envoyé une vingtaine d'hommes en éclaireur : la moitié pour avertir le gouverneur de l'île d'Asha de l'arrivée imminente de l'armée et l'autre moitié à Hîthgaer pour vérifier qu'ils ne courraient aucun danger à leur arrivée.
L'avant-garde arriva finalement dans la ville après trois jours et demi de voyage. Artnëos retrouva ses dix soldats qui l'assurèrent que l'armée de Gilond avait pratiquement été dissoute à cause du temps de disparition de la Souveraine. D'ailleurs, à présent, celle-ci était considérée comme morte par la plupart des gens, mais sans preuve, personne ne pouvait prendre le pouvoir dans la capitale de la contrée.
Hîthgaer était une ville assez importante malgré le manque de fortifications et de troupes. Seulement quelques gardes veillaient encore sur le lieu, mais ils n'opposèrent aucune résistance à l'arrivée des troupes car ils savaient qu'ils mourraient sur le champ s'ils osaient se mettre en travers de leur chemin. Artnëos répartit plus de quatre cents soldats dans la ville, plus pour se protéger que pour la contrôler. Pour l'instant, ce n'était pas leur objectif. Ils devaient rester dans la ville seulement une demi-journée, le temps d'acheter de nouveaux navires et de visiter une ancienne cité. Ils en profitèrent aussi pour acheter de la nourriture et des armes.
Ce ne fut finalement qu'en début de soirée qu'Artnëos ordonna à une dizaine de guerriers de l'accompagner à l'extérieur d'Hîthgaer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artnëos Dablord
Mort
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 32
Date d'inscription : 24/10/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Dim 25 Mai - 16:31

[14 novembre, 10h02]

Artnëos, les dix guerriers et Bedwyr arrivèrent à Hîthgaer en milieu de matinée. Les vingt soldats laissés à la frontière de la contrée étaient revenus avec l'arrière-garde de l'armée, qui était arrivée dans la cité peu de temps avant le retour d'Artnëos. Le gros de l'armée avait atteint la ville au beau milieu de la nuit. Résultat, Hîthgaer grouillait de quelques dix mille sorciers.
Un des lieutenants d'Artnëos accueillit celui-ci avec enthousiasme, en faisant un rapport détaillé de ce qui s'était passé en leur absence pendant qu'ils marchaient vers la résidence, qu'ils avaient réquisitionnée la veille. Apparemment, des elfes marins avaient tenté de reprendre le contrôle de celle-ci, malgré le fait qu'on les ait assurés que les sorciers ne resteraient pas longtemps. Ces résistants furent massacrés après un dernier avertissement. Contrairement à la coutume des victimes, ils furent incinérés dans une fosse à l'extérieur de la ville, puis la fosse en question fut recouverte de terre pour éviter que l'odeur des cadavres brûlés se répande. En dehors de ce petit incident, ils avaient réussi à acheter à un bon prix tous les navires de guerre qui étaient amarrés à Hîthgaer. Alors qu'ils parlaient, les vaisseaux étaient en train d'être chargés en armes et en nourriture, et on vérifiait qu'ils étaient en parfait état. Ensuite, les soldats embarqueraient puis l'armée rejoindrait Asha.
Le lieutenant venait à peine de finir son rapport que les treize hommes pénétrèrent dans le salon principal de la résidence, où discutaient tranquillement ceux qui avaient commandé les troupes jusqu'à Hîthgaer.
Kahei Morispa, Satamo et Funiska Syzoru, Oldy Pänis et Zach Narwaty se levèrent dès l'entrée d'Artnëos dans la pièce et s'inclinèrent aussitôt. Seul Nathan ne respecta pas la politesse d'usage et s'échappa des bras de Berthine pour courir avec son oncle. La nourrice le suivit pour le rattraper en s'excusant sous diverses formes. Artnëos lui ordonna de sortir en ajoutant que Nathan resterait avec lui quelques heures. Il s'assit ensuite avec les autres sorciers et son neveu, en faisant signe aux dix soldats qui l'avaient accompagné et au lieutenant qui l'avait accueilli qu'ils pouvaient disposer. Bedwyr resta dans un coin du salon sans dire un mot.
- Tout s'est bien passé j'espère ?
Satamo acquiesça.
- Thorerd n'a plus aucune protection. Nathanaël récupèrera la ville en miettes.
- Le voyage ?
- Quelques bandits se sont mis sur notre chemin, expliqua Kahei, mais rien de bien grave. On les a pendus à un arbre.
- On s'est agenouillé sur votre passage ? s'enquit Artnëos d'un œil interrogateur.
- Bien sûr. La nouvelle disant que j'étais le nouveau Souverain s'est propagée rapidement et nous a finalement précédés. Le plan de votre frère fonctionne à merveille pour l'instant.
- Espérons qu'il en soit ainsi jusqu'à son retour.
- Et vous Artnëos ? demanda Zach. J'ai entendu dire que vous étiez sorti de Hîthgaer un moment. Pour vous avoir côtoyé pendant un moment à Calfalas, ce n'est pas dans vos habitudes.
- Je pars en début d'après-midi et je reviendrai dans la soirée. Vous viendrez avec moi Zach, et je vous expliquerai en chemin ce que j'ai fait. D'ailleurs, allez trouver une centaine de sorciers pour nous accompagner.
- Bien, sire.
Zach se leva, s'inclina, puis sortit de la pièce sans ajouter un mot.
- Vous quatre, je vous fais confiance pour que l'armée soit prête à partir pour Asha dès ce soir. Et n'oubliez pas que Kahei est le Souverain !
Artnëos se mit à rire. Il leur ordonna ensuite de le laisser seul avec Nathan.


[Bon, je continuerai plus tard^^
Désolé Fravel, mais tu devras sûrement attendre au moins jusqu'au milieu de la semaine^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artnëos Dablord
Mort
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 32
Date d'inscription : 24/10/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mer 11 Juin - 18:21

[14 novembre, 11h13]

Artnëos avait passé une bonne demi-heure seul avec Nathan. Il l'avait néanmoins confié à nouveau à Berthine pour quelques heures, car il avait encore quelque chose à faire. Il retrouva Zach, Bedwyr - qui pouvait lui être utile en tant qu'elfe marin - et les gardes qui devaient l'accompagner derrière la résidence, pour éviter de trop de se faire remarquer. Inspirant profondément, il élança son cheval au galop à l'extérieur de la ville en direction du temple de l'Eau...


[Désolé de ce RP médiocre, mais ça fait déjà trop longtemps que j'ai mis le RP en stand by. ^_^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artnëos Dablord
Mort
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 32
Date d'inscription : 24/10/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Jeu 10 Juil - 18:39

[14 novembre, 14h02]

Ils arrivèrent à Hîthgaer en début d'après-midi. Alors qu'ils parcouraient les rues en direction de la résidence, Artnëos ordonna aux hommes qui l'accompagnaient de se rendre au port pour recevoir de nouveaux ordres d'Oldy et de Funiska, qui se chargeaient de répartir les troupes dans les différents navires à leur disposition. Le général, Zach et Bedwyr, eux, continuèrent leur chemin. Kahei et Satamo les accueillirent sur le place principale d'Hîthgaer, où des palefreniers prirent les rênes de leurs chevaux. Ils montèrent les marches de la résidence en discutant des préparatifs pour leur départ. Ils ne parlèrent de l'amulette qu'avait trouvée Artnëos que lorsqu'ils furent à l'abri des oreilles indiscrètes, devant un repas somptueux dans une salle gardée par des sorciers les accompagnant depuis la prise de Calfalas. Bedwyr aussi assistait au repas, car Artnëos préférait largement le voir à ses côtés et participer à des discussions officieuses que de le savoir en train de préparer un mauvais coup avec d'autres elfes marins. De cette manière, au moindre signe de trahison, il pouvait le faire exécuter immédiatement.
Lorsque qu'ils furent rassasiés, deux bonnes heures après, Artnëos chargea Zach de vérifier qu'ils n'avaient rien oublié dans la résidence avec l'aide de plusieurs hommes. Les autres hommes sortirent du bâtiment et marchèrent en direction du port, Artnëos un peu en retrait pour laisser croire aux gens que Kahei était le nouveau Souverain, comme il l'avait été annoncé officiellement. Ils n'avaient qu'une dizaine de minutes de marche pour se rendre au port, et pourtant ce fut suffisant pour qu'un elfe marin essaie d'assassiner Kahei. Artnëos agrippa le poignet tenant le poignard juste à temps grâce à sa main gauche, et de sa main droite il transperça le ventre de l'elfe grâce à son épée. L'assassin s'effondra sur les pavés, mais personne ne s'inquiéta pour lui car tout le monde savait que ça pouvait attirer la colère des sorciers, qui contrôlaient actuellement la ville. Mis à part cet incident, ils retrouvèrent sans le moindre problème Oldy et Funiska. Une heure plus tard, les navires appareillaient en direction de l'île d'Asha...


[Post-it pour moi : + 3,5 h ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mer 10 Sep - 19:18

[Au fait, je te rappelle qu'il n'y a aucune raison pour que j'exige des explications à toi puisque c'est un accident de cheval. Ce n'est pas logique, ton truc.

Ah, et puis pourquoi veux-tu forcément que j'attende d'avoir des preuves pour me débarrasser de toi ? I\\'m an angel!!]


Suite de Passage obligatoire pour une mendiante...

[19 novembre, 7h06]


Le trajet jusqu'à Hîthgaer eut de quoi mettre le meneur du groupe à cran. Quelques minutes après leur départ des collines de Celedae, trois hommes de l'escorte furent tués suite à un accident de cheval. Cependant, le mot "accident" n'était, au goût du Souverain, pas vraiment l'adjectif le plus approprié. Lors du voyage qui les avait menés à Aldae, Diboan avait mis Evans au courant de toute la carrière de ceux qui l'accompagnaient, de leurs forces et de leurs faiblesses. En l'occurence, les trois morts étaient de parfaits cavaliers et il était pratiquement impossible que plusieurs chevaux trébuchent au même endroit, au même moment. Evans fit alors retourner son cheval et galopa jusqu'à Zelda. Il s'arrêta juste à côté d'elle et exigea des explications, convaincu qu'elle était à l'origine de ces pertes. L'elfe se contenta de sourire et de nier toutes les accusations. Réfléchissant rapidement à une solution, le sorcier se dit finalement que le plus prudent était de se débarasser temporairement de la Souveraine. Il chercha son amulette sous sa tunique et la montra à Zelda. Celle-ci s'endormit aussitôt sur sa monture, au grand soulagement de son homologue sorcier puisqu'il n'était pas sûr que cela fonctionne.
*Nous voilà tranquilles jusqu'à Hîthgaer !*
Sans perdre plus de temps, il fit signe à dix gardes de chevaucher tout autour du cheval de l'elfe sylvain et aux deux derniers de se mettre en tête du groupe.

[21 novembre, 19h34]

A leur arrivée dans la ville portuaire elfique, Evans remarqua une frénésie inhabituelle régnant dans les rues. Le groupe suivit alors la foule au petit galop, pressant les passants de se mettre sur le côté. Le Souverain ne tarda pas à comprendre la raison de l'agitation des habitants d'Hîthgaer lorsqu'il reçut une pierre sur l'épaule qui le faisait souffrir, ranimant la rage qui sommeillait en lui depuis autant de temps que Zelda dormait sur son cheval. Le sorcier sortit alors son épée, aussitôt imité par le reste de l'escorte. Se frayant un chemin sur les rues pavées, ils arrivèrent bientôt en vue d'un navire portant l'étendard du nouveau régime de Calfalas, un mélange entre les insignes d'Asha et des sorciers. Lorsqu'ils montèrent à bord du bateau, une voix aussi agréable qu'inattendue se fit entendre.
- Sire ! Quelle joie de vous revoir !
Lorsque le sorcier qui s'était incliné se releva, Evans remarqua que c'était Funiska, un des hommes les plus dignes de confiance qu'il eût jamais rencontré.
- Vous êtes venu sur l'ordre d'Artnëos ?
- Euh... Oui, sire. A vrai dire, on est arrivés avant-hier, en même temps qu'Artnëos et Satamo.
- Ils sont ici ? Si vous êtes partis en même temps, pourquoi dire être venus sur l'ordre d'Artnëos ?
- Non, sire, ils sont partis le lendemain... J'étais censé attendre ici votre arrivée et vous ramener à Asha, mais je suis arrivé en même temps que les dix autres navires... Satamo et Oldy sont repartis pour l'île ce matin en laissant malgré tout quelques centaines de troupes en plus pour faire face à la population d'Hîthgaer. Comme vous avez pu le v...
- Artnëos est encore ici ? le coupa Evans sans écouter la suite.
- Il est dans la cale avec un certain Fratel ou Frabel Viki Estarta...
- Fravel, le moine ?
- Euh, oui, c'est exact. A propos, le messager que vous avez envoyé est parti avec Satamo. C'était lui que vous recherchiez ?
- Qui ? Le messager ?
- Non, le moine.
- Ah, oui. Enfin, je crois. Il n'était pas à Asha finalement ?
- Si, et c'est justement la raison du déplacement d'autant de navires. Il s'est enfui par la fenêtre de la résidence dans la nuit du 17 au 18 novembre après avoir tué deux gardes. On l'a retrouvé dans la ville, profondément endormi entre deux tonneaux de vin. Evidemment, le tavernier a cru qu'il avait tout bu et il nous a donc appelés, convaincu que le reste de la garde de la ville ne ferait rien. Cependant, votre moine s'est réveillé rapidement à notre approche et il a réussi à laisser une profonde marque sur le visage de votre frère.
- Bon, je vais aller les voir. Envoyez des patrouilles dans la ville pour calmer les elfes marins.
- On... On ne part pas pour Asha, sire ?
- Non. Pas maintenant en tout cas. Eileen et Diboan nous rejoindront dans quelques jours.
Saluant Funiska, Evans fit signe à son escorte de soulever Zelda et de le suivre. Lorsqu'ils arrivèrent dans la partie du navire faisant office de prison, Artnëos était assis sur une chaise et se tenait le côté droite du visage, les yeux fermés.
- Alors tu n'es même plus capable de garder un prisonnier à l'oeil !
Cette remarque réveilla en sursaut le général, qui s'empresa de venir saluer son frère.
- Très drôle. Tu peux m'expliquer pourquoi elle est dans cet état-là ?
Il pointait du doigt Zelda, toujours inconsciente.
- Elle n'est plus très coopérative depuis quelques temps. J'essaie donc de la rendre la plus inoffensive que possible. Elle a d'abord commencé par essayer de voler l'amulette de la terre et puis a ensuite tué trois de mes hommes.
- Où est Eileen ?
- A Celedae, avec Diboan et quatre autres soldats. Elle a une petite course à faire pour moi et nous rejoindra ici.
- Donc je dois encore m'attendre à manger du poisson un moment, je suppose...
Artnëos fit signe aux hommes portant Zelda de mettre celle-ci dans la cellule, que le général venait d'ouvrir.
- Vous essayez quoi que ce soit et on se passera de vous, c'est clair ? lança-t-il en direction du moine, assis contre le bois du navire. Evans en profita pour l'observer, essayant de percer la lumière pour découvrir ses traits. L'elfe sylvain fut finalement jetée contre le plancher puis on referma la porte. Sept gardes furent postés dans la pièce, dont un se tenait un peu plus haut, sur les marches, à l'écart du champ de vision des prisonniers et donc de leur connaissance. Les autres hommes remontèrent sur le pont, laissant Evans et Artnëos en face des deux elfes.
- La Souveraine et son valet dans la même cellule. C'est...
- Pitoyable.
- Effectivement.
Ils se sourirent puis Evans s'approcha des barreaux de la cellule pour se mettre en face de Fravel, qui jetait de temps en temps des coups d'oeil vers Zelda.
- Elle va bien, ne vous inquiétez pas pour elle. Par contre, vous devriez vous inquiéter pour vous.
Il se tut quelques secondes, se massa son épaule toujours endolorie par la flèche qu'il avait reçue, puis mis sa main sur la garde de son épée.
- On m'a dit que vous aviez tué deux hommes... sans compter ce magnifique coup de pied que vous avez lancé à ce pauvre Artnëos pendant que vous essayiez de vous débattre entre les mains de plusieurs hommes.
Le frère du Souverain tira la langue à celui-ci, voyant qu'il en était presque amusé.
- Bref.
Il fit quelques pas devant la grille, fit demi-tour et se reposta où il était quelques secondes auparavant.
- J'espère que vous êtes conscient que tous les privilèges qu'Artnëos vous avez accordés sont maintenant révolus et qu'une nouvelle fuite pourrait entraîner votre mort sans autre forme de procès, quel qu'il soit. Peut-être le savez-vous déjà, mais mon frère et moi n'avons pas les mêmes méthodes. Autant il aime bien se montrer tendre et amical envers les prisonniers coopératifs, autant essayer de m'attendrir se révèlera difficile et dangereux.
Artnëos, qui était en train de faire les cent pas derrière Evans, tira à nouveau la langue à son frère, vexé qu'on le prenne pour un incapable.
- En tout cas, je suis content que vous ayez consenti à officialiser mon mariage.
En affirmant quelque chose dont il n'avait pas posé la question auparavant, il faisait comprendre au moine qu'il n'avait aucun choix à faire et qu'il était de toute façon obligé d'obéir.
- Bon, à l'autre. Vous, je vous souhaite une bonne nuit !
Ressortant son amulette de sous sa tunique, Evans réveilla Zelda et endormit Fravel, qui s'écroula par terre aussitôt.
- Dites-moi quelque chose qui pourrait m'inciter à vous libérer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Fravel Vih'i Estothna
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1614
Age : 25
Emploi : Etudiant(qui travaille)
Date d'inscription : 10/01/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Sam 13 Sep - 15:13

[J'étais d'accord de célébrer ton mariage au départ! Pas d'attendre deux mois enfermé sans pouvoir faire de post!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Jeu 18 Sep - 18:45

[21 novembre, soirée]

- Dites-moi quelque chose qui pourrait m'inciter à vous libérer.

La souveraine reconnu Fravel, un elfe-moine qu'elle avait rencontrée pendant la guerre de Gilond quelques mois auparavant. Que faisait-il ici?
Le mariage! Ainsi, ils étaient tous manipulé par ce sorcier...tout ce qu'elle pouvait faire maintenant était de lui parler. Mais Zelda n'était pas très douée pour la négociation: à chaque fois qu'elle essayait d'avoir une discussion normale avec quelqu'un, elle explosait. Hormis avec Mia...d'ailleurs, où était-elle à ce moment-là?


- Tu n'as aucune raison de me tenir enfermée: j'ai été coopérative pour les temples. De plus, j'ignore ce que j'ai fait pendant le trajet qui puisse te vexer...

[petit post simplement pour nous occuper un peu...;)]

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Fravel Vih'i Estothna
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1614
Age : 25
Emploi : Etudiant(qui travaille)
Date d'inscription : 10/01/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Jeu 18 Sep - 21:02

[21 novembre, 19h30 environ]

Fravel, après avoir été capturé, avait été emmené par plusieurs gardes en direction d'un navire. Il s'était débattu, et avait envoyé son pied dans le visage de son geôlier. Après avoir ressenti un brusque sentiment de vengeance, il s'était vu enfermer dans une cellule. Tout était encore très flou dans son esprit, et il ne se souvenait que d'un long vol à dos d'aigle. Mais peut-être tout cela n'était-il qu'un rêve...

Cela étant, après quelques jours d'emprisonnement, ses pensées étaient on ne peut plus claires, mais il manquait de marge d'action. En effet, cinq gardes étaient disposés autour des barreaux de la cellule, et se relayaient toutes les deux heures. Il avait également l'impression d'avoir été drogué, car il ne se souvenait d'aucun sort ni d'aucune forme de magie. Il ne pouvait donc rien tenter.

Un soir, il vit plusieurs silhouettes approcher dans l'obscurité; lorsqu'elles furent assez proches, il reconnut l'usurpateur du trône des Sorciers, ainsi que sa souveraine. Il prit garde de rester dans l'obscurité, et se vit conseiller de rester tranquille. Zelda fut jetée au sol. Il tenta d'apercevoir si elle était blessée, mais elle semblait plutôt sous l'emprise d'un charme ou d'un enchantement.

- Bon, à l'autre. Vous, je vous souhaite une bonne nuit !

Sans s'en rendre compte, un immense voile noir fondit sur lui, et il s'effondra dans un sommeil sans rêves.

[Voilà. Je me réjouis d'avance de nos discussions à la Jollien-Socrate!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Jeu 18 Sep - 21:07

[Oh oh, tu cherches la merde, Zelda... Hé

(T'inquiète Fravel, vous serez conscients à tour de rôle ! Lool)]


[21 novembre, 20h42]


A la grande surprise d'Evans, Zelda osa tutoyer le sorcier, chose que se refusait lui-même de faire à tous ceux qu'ils croisaient, même les clochards. Pour lui, c'était une preuve de respect qui était essentielle à quiconque. De plus, lui n'était pas qu'un simple sorcier, mais un Souverain, et le protocole voulait que les rois et reines des Terres Oubliées se vouvoient entre eux. L'ironie dont faisait preuve Evans quelques secondes seulement plus tôt disparut subitement, laissant place à une colère froide. Il s'accroupit et regarda Zelda dans les yeux, toujours assise par terre.
- Ne recommencez jamais ce que vous venez de faire à l'instant devant moi.
Voyant que l'elfe allait protester, Evans frappa contre les barreaux.
- Taisez-vous ! Ne protestez pas, vous n'êtes en aucun cas en position de négocier ou de vous prendre pour une reine, chose que vous n'avez jusqu'à présent jamais été capable de faire correctement. Vous ne savez pas mentir. Ne cherchez pas à me faire croire que vous étiez sans arrière pensée et totalement coopérative. Vous avez cherché à prendre l'amulette à ma place, vous avez fait tuer plusieurs des hommes qui nous accompagnaient et ce que vous m'avez fait à Calfalas me pousse constamment à vouloir vous torturer et vous faire vivre le pire cauchemar que vous n'ayez jamais affronté. Malgré mon jeune âge, je ne suis ni faible ni bête. Nous n'avons absolument aucun point commun. Tout ce que je fais, je l'ai prévu plusieurs semaines auparavant. La seule chose qui pourrait être improvisée, c'est votre mort. Maintenant, écoutez-moi bien. Vous êtes ma prisonnière jusqu'à mon ascension sur le trône. Vous assisterez à mon mariage sans vous faire remarquer. Et enfin, vous vous agenouillerai devant moi lorsque les Terres Oubliées apparaîtront aux yeux du monde. Vous assisterez à ma conquête du monde humain. Lorsqu'Eileen reviendra, je la laisserai vous surveiller avec Artnëos. Si votre mémoire est aussi intacte que votre corps proportionnellement à votre âge, je pense que vous vous souvenez de ce qu'elle vous a fait et de ce qu'elle est encore capable.
Il sourit et continua de la fixer, cherchant une lueur de peur dans ses yeux.
- Artnëos ?
- Mmoui ? répondit vaguement le général, toujours vexé d'être considéré comme une débutant.
- Double la garde des cales. Qu'ils soient constamment surveillés. Ensuite, reviens ici. Tu prendras la première garde et on se relaiera.
- A vos ordres, siiiiire.
Parodiant le salut d'un simple soldat, il remonta les marches et disparut peu à peu des yeux des prisonniers.
- Reprenons. Comment réagiriez-vous s'il arrivait quelque chose au moine qui est à côté de vous ?...
Il se releva et dirigea son amulette vers l'elfe sylvain, inconscient, qui convulsa quelques instants.
- ... comme ceci par exemple.


[Au fait Zelda, tu t'ennuierais vraiment, t'aurais fait un meilleur RP. Il y avait plein de choses à dire.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Sam 20 Sep - 11:00

[Mouai...croisons les pattes! xD]

[21 novembre, 20h45]

- Reprenons. Comment réagiriez-vous s'il arrivait quelque chose au moine qui est à côté de vous ?...
Il se releva et dirigea son amulette vers l'elfe sylvain, inconscient, qui convulsa quelques instants.
- ... comme ceci par exemple.

- Je ne l'ai vu qu'une fois, peut-être inconsciemment deux, et vous voudriez que je me précipite afin de le sauver? Et de quoi d'ailleurs...j'ignore si ce que vous faites est ressenti par son corps comme de la douleur ou non. De plus, vous possédez les amulettes dont je ne connais pas totalement l'étendue des pouvoirs.
En revanche, j'ai une certaine expérience que confère l'âge; ainsi, je peux vous révéler que, lorsqu'une faction se rebelle, l'ordre des choses demeure rarement en équilibre très longtemps. Rapidement, un des deux côtés finit par vaincre l'autre et ils se réunissent à nouveau. Ce que vous vous apprêtez à faire, c'est-à-dire mettre votre future épouse sur un trône qui ne lui appartient pas, risque de créer beaucoup de problème parmi le peuple. Imaginez que vous soyez un simple éleveur de chevaux dans votre contrée de Calfalas et qu'un elfe sylvain vienne tout à coup s'installer au pouvoir à la place du souverain précédent, comment le prendriez-vous?


Durant le discours de la souveraine des elfes sylvains, Evans semblait s'être calmé, mais également il s'était assombrit: c'est pourquoi Zelda s'était permise de continuer sa tirade. Le souverain ne répondit pas tout de suite.
L'elfe sylvaine se mit à penser à son peuple. Que faisaient-ils en ce moment? Savaient-ils où elle se trouvait en cet instant? Elle se souvint également de Fye, le jeune elfe sylvain qui lui avait proposé ses services. Peut-être qu'un individu comme lui avait décidé de prendre les choses en main dans le pays des forêts...


[J'ai envie de faire des posts "décors" à Mithgalad... Sourire ]

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Sam 20 Sep - 15:45

[Si ça te fait plaisir... ^^]


[21 novembre, 20h45]

Evans réfléchit quelques instants. Il y avait déjà pensé, s'était déjà posé la question, mais en fait, il était sûr de triompher de mouvements internes.
- Cela dépend des qualités et des défauts de l'elfe en question. S'il se montrait particulièrement incapable à diriger la contrée, j'imagine que je me rendrais chez lui et que je l'assassinerais dans son sommeil. Cependant, si la contrée n'avait déjà depuis longtemps aucune organisation, je pense que je serais content que quelqu'un remette de l'ordre dans la région, qu'il soit elfe ou sorcier. Mais vous avez là pointé du doigt un élément essentiel : admettons que je soumette tous les peuples de ces terres à mon autorité, le pays sera pour la première fois depuis longtemps réellement uni et aura les mêmes lois partout. N'est-ce pas ce que vous souhaitez au fond de vous, Zelda ? Je pense que mes méthodes sont parfois légèrement exagérées et inadaptées, mais le résultat se verra bientôt. D'ailleurs, il se voit déjà : avez-vous vu l'ombre d'un pirate depuis la guerre de Gilond ?
Fixant la Souveraine, il rangea son amulette et remit sa tenue de voyage correctement. Cela faisait finalement une dizaine de jours qu'il n'avait pas porté la tenue officielle, celle qui le distinguait de tous les autres sorciers. Lorsqu'ils étaient arrivés à Hîthgaer un peu plus tôt dans la soirée, les pierres qu'ils avaient reçues n'étaient dues qu'à leur état de sorciers, non au rôle qu'ils jouaient dans la contrée de Calfalas.
- Non, et vous savez pourquoi ? J'ai remis de l'ordre à Asha. Enfin, mes hommes ont remis de l'ordre à Asha, mais en suivant mes instructions. A la base, je n'ai jamais voulu trahir les Souverains des Terres Oubliées. Si je suis venu à Gilond, c'était non seulement pour enlever toute trace de pirates mais surtout pour que Thorerd soit autonome. Je n'ai amadoué les pirates que lorsque j'ai vu votre niveau d'incompétence, à vous comme aux autres. En fait, quand j'y pense, vous devriez tous m'être reconnaissants. Depuis que j'ai tué les deux chefs des pirates, ils n'existent pratiquement plus. Je suis en quelque sorte le héros de Gilond.
Maintenant, on va passer un accord : je vous laisse seuls, vous et Fravel, pour la nuit, et vous le convainquez réellement que c'est une bonne chose qu'il procède à mon mariage. Ensuite, si vous ne recommencez pas ce que vous avez fait à Calfalas, au temple de la terre et sur la route qui nous a menés ici, on pourra peut-être devenir alliés. On ira à Celedae, on verra votre amie et puis les Terres Oubliées seront à nouveau unies.
Je vous laisse réfléchir. Des gardes vous donneront à manger et à boire durant la nuit. Si vous avez des envies pressantes, on vous donnera un pot.
Alors que Zelda affichait une mine dégoûtée à cette dernière idée, Evans ressortit son amulette et réveilla Fravel. Il fit ensuite signe aux gardes de les surveiller et remonta les marches menant sur le pont, croisant le septième et dernier garde destiné à surveiller les prisonnières pour encore une heure.
A l'extérieur, le vent frais du soir fit frissoner Evans. Il rejoignit Funiska, qui surveillait le port, s'assit sur un tonneau et attacha sa cape autour de lui.
- Je crois que les elfes marins savent que vous êtes ici, sire.
- Déjà ?
- Nous avions quelques ivrognes dans notre équipage. J'ai appris peu après votre arrivée qu'ils étaient déjà en train de se soûler avec des habitants d'Hîthgaer. On a été les chercher et on a les tués.
- Alors le problème est réglé.
- Je ne pense pas. C'est étonnamment calme.
- Ils ont peut-être peur.
- ... ou ils préparent un mauvais coup. Je pense qu'on devrait partir dès maintenant.
- C'est hors de question. Si Hîthgaer se montre trop révoltée, choisissez une cinquantaine de personnes, enfants compris, réunissez-les devant la résidence et pendez-les.
Funiska se retourna vers le Souverain et haussa les épaules.
- Comme vous voudrez.
Laissant seul le capitaine du navire, Evans se dirigea vers sa cabine. Malgré son rang, la pièce était minuscule. Il n'y avait qu'un simple lit, une armoire, une table et une chaise, le tout en bois. Il enleva sa cape, la posa sur la chaise, se déshabilla et se coucha. Malgré le confort rudimentaire, il était content de retrouver des draps et de ne pas dormir dans la forêt. Il se demanda comment se passait la mission d'Eileen et de Diboan, repensa aux deux elfes prisonniers quelques ponts plus bas puis s'endormit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Fravel Vih'i Estothna
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1614
Age : 25
Emploi : Etudiant(qui travaille)
Date d'inscription : 10/01/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mar 23 Sep - 22:29

[21 novembre, soirée]

Fravel, après avoir chuté dans un sombre et profond sommeil, ouvrit à nouveau les yeux avec l'unique souvenir de la face grimaçante d'Evans devant les barreaux de la cellule. Il lui fallut un moment pour reprendre ses esprits; en effet, il avait été enfermé après son entretien d'avec son maître, puis s'était enfui à dos d'aigle en utilisant une grande quantité d'énergie, après s'être fait encore attraper d'une manière quelconque. En un mot, il était exténué et plus troublé que jamais.

Lorsqu'il fut sûr de lui, il ouvrit derechef les paupières, et dirigea son regard vers les barreaux où était adossée Zelda, la souveraine des Elfes sylvains. il tenta de paler, mais il lui semblait qu'il avait perdu ses facultés, et les mots ne venaient pas concrétiser ses pensées. Après quelques minutes de silence, il retrouva enfin la parole.
Dieu existe-t-il vraiment?
Il n'avait pas voulu dire cela. Sa pensée avait pris d'avance ses mots désordonnés. Pourtant, à la mine qu'affichait sa souveraine, il ne retira pas sa question, et attendit ce que tous attendent: la vérité.

[Voilà, petit post tout simple pour débuter nos conversations socratiques.^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mer 24 Sep - 15:27

[A l'abowwdagggggee!! ^O^]

[21 novembre, soirée]

Evans s'était en allé. Seule, assise en face du moine sylvain, l'elfe se perdit quelques instants dans ses pensées, peut-être dormit-elle. L'éveil d'une pensée la tira des siennes et elle sentit le moine, Fravel, revenir à la conscience; son esprit resta cependant de longues minutes suspendu entre deux mondes, celui du conscient et celui de l'inconscient. Lorsque enfin il ouvrit les paupières et sembla l'apercevoir, il voulu parler mais sa bouche ne semblait pouvoir former des mots. L'elfe attendit donc encore un peu, le regard perdu dans le vide, attendant qu'il dise quelque chose.
Dieu existe-t-il vraiment?

L'elfe braqua son regard gris-vert dans celui du moine. "Vous osez demander une question pareil le jour de Sarys? Quel culot...
- Si vous souhaitez parler de Dieu, il faudrait déjà le nommer au pluriel, à moins que l'histoire de la Création des Terres ne soit jamais passé sous vos yeux. Je vous l'accorde, beaucoup disent que ce n'est qu'une fable. Mais la majorité du peuple continue de croire en eux, et les derniers évènements tendraient à me dire qu'ils existent réellement. Donc...les dieux existent-ils vraiment?

Elle poussa un soupir.
- Toute la beauté de ce monde vous affirmera qu'ils existent et nous ont créé un monde parfait dans lequel leurs créatures pourront vivre dans le bonheur. Mais le mal et l'horreur, toutes les batailles vécues, viendront vous surprendre au plein milieu de la nuit et vous crieront que, s'il y avait vraiment des dieux, ils n'existeraient pas."

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Fravel Vih'i Estothna
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1614
Age : 25
Emploi : Etudiant(qui travaille)
Date d'inscription : 10/01/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mer 24 Sep - 20:17

[21 novembre, toujours soirée^^]

Après que Zelda ait répondu à sa question, Fravel se rendit compte qu'il avait beaucoup de mal à assimiler le sens des mots qu'elle avait prononcés. Il n'avait toujours pas l'esprit très clair. Il lui suffit pourtant de croiser le regard de Zelda pour l'aider à compléter le sens des mots. Il en fut un peu effrayé.
Je voulais parler du Dieu en tant que puissance supérieure, par opposition aux mortels. Mais les batailles, les guerres et les dictatures n'ont-elles point été crées par les Hommes?
Fravel était maintenant las, et ces questions achevaient de faire s'effondrer ses convictions; sa nature profonde en était altérée. Quel était son but, à lui? Les événements qui se déroulaient, son emprisonnement, sa vie toute entière était-elle basée sur le destin, des forces supérieures, appelées Dieux par les Hommes, coordonnaient-elles ses actions et ses choix, ou était-elle uniquement due au hasard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mer 24 Sep - 21:27

[Le temps n'a pas bougé...^^]

Je voulais parler du Dieu en
tant que puissance supérieure, par opposition aux mortels. Mais les
batailles, les guerres et les dictatures n'ont-elles point été crées
par les Hommes?

L'elfe soupira à nouveau; si elle continuait, elle n'aurait bientôt plus assez d'air dans son sang et deviendrait bleu comme un schtroumpf. Qu'est-ce qu'était un schtroumpf? Son esprit s'égarait..., elle devait effectivement manquer d'air pour qu'il prenne des raccourcis pareils.
- Si les dieux, ou Dieu comme tu l'appelles, aimait tellement les humains, les laisseraient-ils vivre ainsi? Soit ils n'existent pas, soit ils n'aiment pas s'ennuyer ou ils sont d'une cruauté sans pareil.

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Sam 27 Sep - 1:22

[22 novembre, 10h27]

Le Souverain se réveilla par terre, sur le ventre, son bras droit soutenant sa tête. Il réfléchit quelques secondes sans bouger d'un millimètre, se demandant pourquoi il avait quitté son lit, et se dit finalement qu'il avait dû tomber, n'étant plus habitué aux lits à une place. Il se leva doucement, prenant soin de s'appuyer sur le rebord du lit, puis regarda ses vêtements posés sur la table. Cependant, il n'attrapa pas les vêtements en question et ses yeux se tournèrent vers l'armoire. Il s'approcha de celle-ci, l'ouvrit, et en sortit des vêtements propres et surtout dignes d'un Souverain. Cette fois, il ne devrait pas sortir tout seul, cette tenue pouvant attirer rapidement la colère des habitants de Hîthgaer. Lorsqu'il fut prêt, Evans sortit de sa cabine et longea les longs couloirs de bois menant sur le pont; Un coup de vent lui rappela qu'il ne s'était pas peigné et qu'il avait donc sûrement plusieurs épis dispersés de part et d'autre de sa tête. Il passa alors sa main dans ses cheveux pour cacher le désastre et s'approcha de la balustrade, où deux gardes faisaient le guet en échangeant quelques mots à l'occasion. Lorsqu'il s'approcha, les deux sorciers s'inclinèrent et s'écartèrent, puis ce fut finalement Funiska qui le rejoignit.
- Bien dormi, sire ?
- Hmm... Il faudra penser à changer les lits, c'est impossible de dormir là-dedans, ronchonna le Souverain, encore à moitié endormi.
- Je vais me rendre sur la côte avec quelques hommes. Souhaitez-vous venir avec nous ?
Evans hocha la tête puis lui fit signe de le suivre. Ils descendirent les marches menant aux cellules, croisèrent le soldat dans l'angle et atteignirent enfin la pièce de détention. Six guerriers étaient répartis à côté des marches, face aux prisonniers qui semblaient passer le temps en réalisant des devinettes.
- Dame Gil-Galen, Fravel lança le chef des sorciers en s'inclinant légèrement. Quand je pense à la nuit que j'ai passée, j'imagine aisément que vous avez dû avoir du mal à trouver le sommeil.
Funiska sourit et s'assit à la table où se mettaient parfois les hommes de quart. Il mit les pieds sur la table, prit le bout de bois qui était par terre et commença à le tailler avec son couteau en attendant que le Souverain finisse.
- Avez-vous réfléchi à ma proposition ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Fravel Vih'i Estothna
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1614
Age : 25
Emploi : Etudiant(qui travaille)
Date d'inscription : 10/01/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Dim 28 Sep - 17:51

[Je fais un petit flashback pour laisser le temps à Zel de me demander]

[21 novembre, soirée]

Après avoir écouté les propos de Zelda, le jeune moine se retira dans un coin de la cellule et se mit à réfléchir. Si les dieux n'existaient pas, lui avait gâché la plus grande partie de sa vie à exaucer leurs voeux et à prier. Et s'ils étaient aussi cruels, cela revenait au même... Avant qu'il ait pu plus se lamenter, Zelda s'approcha de lui et se mit à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Dim 28 Sep - 18:51

[Mais mais...que veux-tu que je dise et surtout comment?!?!? XD]

[21 novembre, soirée]

- "Si les dieux, ou Dieu
comme tu l'appelles, aimait tellement les humains, les laisseraient-ils
vivre ainsi? Soit ils n'existent pas, soit ils n'aiment pas s'ennuyer
ou ils sont d'une cruauté sans pareil."


L'elfe à qui Zelda parlait se retira dans un coin de la cellule et sembla réfléchir intensément, son visage se décomposant de plus en plus. La souveraine devina ce qu'il pensait forcément car il semblait être moine de puis toujours et y attacher beaucoup d'importance; cela se voyait de la façon dont il avait abordé la question et comme il parlait.
Elle se leva et s'approcha de Fravel qui semblait encore perdu dans sa spirale infernale: il fallait qu'elle obtienne ce qu'Evans lui avait demandé et décida d'aller droit au but.
"Penses-tu célébrer ce mariage?"

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Fravel Vih'i Estothna
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1614
Age : 25
Emploi : Etudiant(qui travaille)
Date d'inscription : 10/01/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Dim 28 Sep - 22:18

[Ben je sais pas trop c'est toi qui vois si tu veux me convaincre ou non!^^]

[21 novembre, soirée]

Zelda s'était approchée de Fravel, et lui demanda tout à coup:
Penses-tu célébrer ce mariage?
Fravel ne s'était pas attendu à cela, d'autant plus que cette idée de mariage lui était complètement sortie, de la tête, bien que c'était la raison pour laquelle il avait été enfermé deux fois. Il s'interrogea. Pourrait-il célébrer ce mariage? En vertu de quoi refuserait-il? De toute manière, s'il refusait la volonté d'Evans, il serait tué, ou pire... Il ne voyait pas ce qu'il pourrait faire d'autre...

Je... En vérité, je ne sais trop... Dois-je célébrer ce mariage, union d'un souverain usurpateur et cruel, et d'une autre femme que je ne connais point, ou refuser et endurer mille souffrances jusqu'à ce que je trépasse? Je ne vois que la première solution... Si les dieux le veulent, qu'il en soit ainsi. Et si ce mariage ne doit pas avoir lieu, qu'ils interviennent... Mais je doute qu'ils en fassent quoi que ce soit!
Vous, que pensez-vous? Dois-je célébrer le mariage d'un homme qui n'en est plus un?
Il attendait de se rendre à son jugement, à moins qu'elle ne propose une autre alternative à laquelle il n'aurait pas pensé, et surtout à laquelle il lui serait possible d'adhérer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mar 30 Sep - 20:54

[21 novembre, soirée]

"Je...
En vérité, je ne sais trop... Dois-je célébrer ce mariage, union d'un
souverain usurpateur et cruel, et d'une autre femme que je ne connais
point, ou refuser et endurer mille souffrances jusqu'à ce que je
trépasse? Je ne vois que la première solution... Si les dieux le
veulent, qu'il en soit ainsi. Et si ce mariage ne doit pas avoir lieu,
qu'ils interviennent... Mais je doute qu'ils en fassent quoi que ce
soit!
Vous, que pensez-vous? Dois-je célébrer le mariage d'un homme qui n'en est plus un?

- D'un homme qui n'en ai plus un? Avouez tout de même qu'il a fait preuve d'un certain génie depuis le début de la guerre et que, pour l'instant, il a l'air d'avoir ce qu'il souhaite. Je ne l'apprécie pas tellement en tant qu'homme, mais en tant que chef et dirigeant il n'est pas si mal. Vous pourriez célébrer ce mariage sans y croire, n'y donner aucune importance, mais vous pourrez le faire. D'ailleurs, qu'est-ce qui vous empêcherait de le faire? Pourquoi voulez-vous offrir aux dieux la liberté de faire ce choix: ils ne sont pas sur Terre, donc peu leur importe que des gens soient unis ou non?"

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Fravel Vih'i Estothna
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1614
Age : 25
Emploi : Etudiant(qui travaille)
Date d'inscription : 10/01/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mer 8 Oct - 18:37

[Excuse-moi j'avais juste le temps de passer quelques minutes! Voici ma réponse! Sourire ]

[21 novembre, soirée]

- D'un homme qui n'en ai plus un? Avouez tout de même qu'il a fait preuve d'un certain génie depuis le début de la guerre et que, pour l'instant, il a l'air d'avoir ce qu'il souhaite. Je ne l'apprécie pas tellement en tant qu'homme, mais en tant que chef et dirigeant il n'est pas si mal. Vous pourriez célébrer ce mariage sans y croire, n'y donner aucune importance, mais vous pourrez le faire. D'ailleurs, qu'est-ce qui vous empêcherait de le faire? Pourquoi voulez-vous offrir aux dieux la liberté de faire ce choix: ils ne sont pas sur Terre, donc peu leur importe que des gens soient unis ou non?"

Fravel se demandait si Zelda était réellement sincère en affirmant tout cela. Après avoir plongé son regard dans le sien, il se dit que finalement, s'il n'acceptait pas, il serait tué. Si les Dieux ne consentaient pas à ce mariage, ils n'avaient qu'à réagir. De toute manière, tous les êtres, qu'ils soient Sorciers ou Elfes, bons ou cruels, naissent égaux, et possèdent le droit, en regard des Dieux, de se marier.

Je consens donc à célébrer son mariage, bien que l'idée de fêter l'union de celui contre lequel je me suis battu à Gilond me soit relativement intolérable. En revanche, après la cérémonie, je m'en irai vaquer à nouveau à mes occupations.
Pourtant, un doute me subsiste. Que se trame-t-il sur ces Terres en ce moment?

Le moine et elfe ressentait un profond malaise, un sentiment de connaître la nature des événements futurs, mais de ne pas l'appréhender. Un pressentiment, enjôleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mer 8 Oct - 20:23

[21 novembre, nuit]

"Je
consens donc à célébrer son mariage, bien que l'idée de fêter l'union
de celui contre lequel je me suis battu à Gilond me soit relativement
intolérable. En revanche, après la cérémonie, je m'en irai vaquer à
nouveau à mes occupations.
Pourtant, un doute me subsiste. Que se trame-t-il sur ces Terres en ce moment?


- Les dieux ont simplement décidé de revenir mettre leurs nez dans nos affaires..."
Il se regardèrent sans rien dire, peut-être s'endormirent-ils. Quoi qu'il en soit, le matin fût là et Evans vint avec lui.

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Fravel Vih'i Estothna
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1614
Age : 25
Emploi : Etudiant(qui travaille)
Date d'inscription : 10/01/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Ven 10 Oct - 19:03

[22 novembre, environ 10h30]

- Dame Gil-Galen, Fravel. Quand je pense à la nuit que j'ai passée, j'imagine aisément que vous avez dû avoir du mal à trouver le sommeil.

Evans était apparu au matin, l'air épuisé. Fravel sourit intérieurement. Il avait dormi le mieux du monde. Le souverain des Sorciers n'avait apparemment pas pour habitude de dormir ailleurs que dans un lit matelassé aux couvertures brodées d'or...

- Avez-vous réfléchi à ma proposition ?

Oui, Fravel avait réfléchi. Il s'était inconsciemment résolu, durant la nuit, à célébrer ce mariage. D'une manière ou d'une autre, il aurait de toute façon lieu. Comme sa souveraine le lui avait dit, il y avait peu de choses qu'il n'arrivait pas à atteindre. Et il préférait vivre et célébrer ce mariage, que mourir contre un refus. Fravel baissa la tête en signe d'admission.

- Je ne refuserai pas. Votre mariage sera célébré comme vous l'entendrez. Vous verrez avec moi ce qui concerne les modalités de votre union.

Puis le jeune moine se retira au fond de la cellule, décidé à ne dire que le strict minimum. Il s'assit, croisa les jambes, et posa à nouveau son regard sur ce Sorcier à qui rien ne résistait. Une foule de questions se pressa dans son esprit. Il les refoula pour les analyser plus tard, et riva son regard dans celui d'Evans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Ven 10 Oct - 21:49

[22 novembre, 10h34]

Evans ouvrit la bouche pour répondre mais Funiska le devança aussitôt, sans même lever les yeux de son bout de bois.
- Puis-je me permettre de vous rappeler, sire, que Fravel a répondu la même chose à votre frère et qu'il s'est ensuite enfui après avoir, accessoirement, tué deux gardes. C'est fou comme les officiers discutent de nos jours, finit-il en continuant de tailler le morceau de bois.
- Funiska n'a pas tort. Qui me dit que vous n'allez pas recommencer ?
Le Souverain continua de fixer le jeune elfe jusqu'à ce que des bruits de pas descendant les marches le surprennent. Il se retourna et s'aperçut que ce n'était qu'Artnëos, les cheveux retournés par le vent du port.
- Tu t'es remis de ta blessure à ce que je vois.
- Un coup de pied en vaut deux. Tu en as fini avec eux ?
- Je pense, oui. Tu peux ouvrir ?
Artnëos hocha la tête et fouilla dans une de ses poches pour finalement ressortir la main avec un trousseau de clés. Il s'approcha de la grille, se pencha et introduisit une clé dans la serrure. Il y eut un déclic puis la grille s'ouvrit.
- Après vous...
Zelda et Fravel se levèrent difficilement et avancèrent prudemment vers la sortie.
- Approchez, je ne vais pas vous manger. Enfin, c'est toujours possible, mais je ne l'ai jamais fait. Il faudrait que j'essaie d'ailleurs, peut-être que c'est bon. Il paraît d'ailleurs que c'est u...

[22 novembre, 11h23]

Evans avait passé plusieurs minutes à raconter une histoire n'ayant aucun sens, et ce simplement pour voir la réaction de ses invités. Ceux-ci avaient d'ailleurs dû revêtir des vêtements de sorcier, frustrant et vexant les deux elfes. Le Souverain d'Ashalas leur avait répondu que s'ils se faisaient attaquer, ils seraient solidaires et mourraient tous. Finalement, ils étaient descendus du navire avec Funiska et une dizaine d'hommes et avaient marché un moment sur le bord de la côte, frôlant les falaises d'Hîthgaer.
- Si vous voulez sauter, on ne vous retient pas bien sûr.
Evans leur lançait comme à son habitude autant de pics que possible, ayant oublié la mauvaise nuit qu'il avait passée et sa bonne humeur ayant repris le dessus.
- Mais retirez vos vêtements avant, c'est de la pure soie venue tout droit de Calfalas. Ca vaut une fortune !
- Aaaah, Funiska, le maître en matière de vêtements !
- Et des 101 manières de tuer quelqu'un.
Les deux elfes étaient restés silencieux pendant tout le trajet, préférant se taire que de participer à une conversation avec eux. Du coup, Evans et Funiska racontaient autant de blagues qu'il leur en venait. De toute façon, ils ne pouvaient pas partir avant plusieurs jours, alors il valait mieux qu'ils se détendent et profitent du moment de calme.
- Tenez, j'ai un nouveau jeu. Tout le monde a lu les journeaux, je parie. Alors la règle est simple : je pose une question, celui qui répond bien pose une question et ainsi de suite. Première question : qui est le plus mauvais Souverain que Calfalas ait pu voir à sa tête ?
- Sire Gil-Nalìn ! Le pirate le plus pitoyable ?
- Enock Faldio, que j'ai tué de mes propres mains. Le moine le plus capricieux ? Fravel, une idée ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Fravel Vih'i Estothna
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1614
Age : 25
Emploi : Etudiant(qui travaille)
Date d'inscription : 10/01/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   Mar 14 Oct - 18:54

[Soit... mmh ]

[22 novembre, peu avant midi]

Après les avoir fait sortir de la cellule, ce qui avait tout d'abord intrigué Fravel, les deux Sorciers leur firent enfiler des vêtements de leur propre peuple, qui semblaient de bonne qualité mais ne conserver aucune chaleur. Puis ils les emmenèrent sur les hauteurs de Hîthgaer. Aussitôt sorti à l'air libre, Fravel ressentit en premier lieu le froid de l'hiver approchant percer avec la plus grande simplicité ses vêtements de soie légère. Puis l'idée de s'enfuir traversa son esprit. Il se retira dans son esprit afin d'analyser ses possibilités le plus tranquillement possible. Après une vingtaine de minutes, il en avait déduit que la fuite n'était pas la solution à envisager. En effet, il avait peu de chances d'y arriver, puis surtout d'échapper indéfiniment à Evans. Il se résolut donc à suivre, du moins pour le moment, son plan initial, c'est-à-dire célébrer ce mariage et s'en aller ensuite.

Lorsqu'il réintégra la réalité, il remarqua qu'ils se trouvaient tout au bord des falaises, ce qui l'effraya quelque peu. En effet, s'il tombait, il heurterait la surface de la mer après d'interminables secondes d'une chute effroyable. Il s'éloigna imperceptiblement du bord du précipice.

Evans semblait résolu à mener la discussion, en narrant une histoire insensée que Fravel ne prit pas la peine d'écouter. Puis lui et Funiska tentèrent d'improbables boutades, destinées à, semblait-il, - et le jeune elfe sylvain n'y découvrait pas d'autre but - remplir la discussion.

- Tenez, j'ai un nouveau jeu. Tout le monde a lu les journeaux, je parie. Alors la règle est simple : je pose une question, celui qui répond bien pose une question et ainsi de suite. Première question : qui est le plus mauvais Souverain que Calfalas ait pu voir à sa tête ?
- Sire Gil-Nalìn ! Le pirate le plus pitoyable ?
- Enock Faldio, que j'ai tué de mes propres mains. Le moine le plus capricieux ? Fravel, une idée ?

L'intéressé plongea son regard dans celui du Souverain, et, à sa grande surprise, n'y décela qu'une sorte d'amusement teintée d'ironie grinçante. Le jeune moine haussa les sourcils d'un air indifférent; on s'était déjà gaussé de sa personne de manière autrement plus insultante...

- Je vois que même les personnages les plus cauteleux parviennent à n'être pas dénués d'un certain sens de l'humour.

Satisfait de sa phrase, le regard du jeune elfe se fit quelque peu absent; ils étaient arrivés au plus haut point des falaises de Hîthgaer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée de l'avant-garde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée de l'avant-garde
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Avant garde ork
» Mise à jour 1.01 - 27/12/2011
» E3 2012 - SWTOR
» [EVENT] Géneral - résumé des actions + arrivées des premiers avant dispertions en groupes-
» L'avant garde des Oracion Seis [Rei et Azael contre Buster et Ethan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Oubliées :: Autre :: Salle des archives rps :: Contrée de Gilond :: Hîthgaer-
Sauter vers: