AccueilAccueil  PortailPortail  Carte  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Solitude

Aller en bas 
AuteurMessage
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Solitude   Lun 11 Mai - 18:41

Mia sortit du bois qui entourait la cité de Mithgalad. Une sensation étrange la parcourrait, un vide intense. Elle le ressentait depuis un moment déjà et la beauté de la ville-forêt ni changeait rien. Elle s'arrêta un instant pour contempler les magnifiques structures qui faisaient office de maison. Seul un Elfe sylvain pouvait aussi bien communier avec la forêt.

La cité fourmillait de gens, mais la souveraine se sentait comme seule, abandonnée. Peut-être était-ce un stratagème de son inconscient pour lui faire comprendre une chose qu'elle peinait à admettre. Que faisait-elle là? Bien sûr, la réponse était évidente: retrouver Zelda. Mais n'était-ce pas qu'une façade. Tentait-elle de fuir ce monde qu'elle avait temps aimé et qui, rongé par la guerre, l'avait tant fait souffrir. Non, c'était autre chose. La sensation ne venait pas d'elle, elle venait d'ailleurs, de plus haut. Elle n'avait pas abandonné son peuple. Elle se répétait sans cesse la même litanie pour tenter de s'en convaincre, mais au fond d'elle, elle savait. Elle n'avait pas à s'en vouloir. Tout ses actes avaient été francs et sincères. Du moins, c'est ce qu'elle pensait maintenant.

Elle marchait doucement, se rapprochant de la ville qui grandissait devant ses yeux. Les petites fourmis devenaient Elfes et bientôt, le bruit vint se lier à l'image. Mia avançait péniblement, mais gardait la tête haute. Lorsqu'elle pénétra dans la ville, elle sentit le malaise plus fort encore. Les gens autours d'elle ne semblaient pas le ressentir. Les marchands haranguaient la foule, vantant le mérite de fruits et légumes divers ou alors la qualité de leur vêtement, des Elfes marchaient en regardant à droite et à gauche, sans rien acheter, d'autres se jetaient sur la bonne affaire qu'il pensait voir chez ce commerçant, d'autres encore courraient de tous les côtés comme pousser par le vent, les enfants jouaient et les musiciens entonnaient des chants populaires. Comment pouvait-on ne pas être atteint par ce vide, cette absence d'être. Mia continua sa route, luttant sans cesse contre cette force invisible. Chaque pas accentuait le malaise. Était-elle la seule à le ressentir? Peut-être qu'à des kilomètres de là, une autre personne éprouvait les mêmes peines.

Elle arriva devant la demeure de son amie. L'Elfe entra et vit bien vite que personne n'était présent. Zelda ne se trouvait pas à Mithgalad. Tout ce chemin pour rien... Elle s'assit, puis se coucha sur le lit de son amie et ferma les yeux. Elle avait besoin de sommeil, tout simplement.

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Solitude   Mar 19 Mai - 1:01

Un oiseau chanta et un rayon de soleil vint peu à peu éclairé l'Elfe endormit. Mia ouvrit un œil et le referma. Elle resta un instant allongée, perdue dans ses pensées.

Combien de temps ai-je dormi? Le soleil est-il déjà haut dans le ciel? Je suppose, sinon il ne me couvrirait pas de ses rayons.

Le douce chaleur sur son visage la fit sourire.

Que c'est bon d'être reposé, d'avoir dormi dans un lit et de se sentir bien.

La jeune Elfe s'étira, puis se leva et observa la petite bâtisse. Elle hésita un instant, puis se résolut à trouver une chambre autre que celle de son amie. Elle ne lui avait pas demandé son avis et même si celle-ce ne s'en rendrait peut-être jamais compte, Mia ne voulait pas s'imposer. Elle prit donc ses affaires et partit en quête d'une auberge. Une vingtaine de minutes plus tard, elle poussait la porte d'un bois ancien et pénétrait dans une maison à la beauté époustouflante.

Les Elfe sylvains me surprendront toujours. Leurs demeures sont magnifiques.

La souveraine se sentait bien petite face à toute l'énergie que dégageait le lieu. Elle s'avança vers un comptoir et attendit. Une Elfe passa bientôt l'embrasure de la porte et avança d'un pas souple jusque vers elle. Un sourire au lèvre, elle lui demanda s'il elle voulait une chambre. Mia répondit à l'affirmative et demanda aussi s'il était possible de manger et de se laver. D'une voix douce l'hôte indiqua la salle d'eau de la main droite et l'avertit qu'elle n'avait qu'à demander lorsqu'elle voudrait manger. La souveraine la remercia et la suivit jusque dans sa nouvelle chambre. La pièce était bien éclairée grâce à de larges ouvertures dans la paroi de bois. Le lit double qui trônait au milieu de la salle était magnifiquement sculpté. À côté se trouvait une petite table de chevet, sculptée elle aussi. L'hôte laissa la souveraine seule juste après lui avoir indiqué le prix de la chambre. Mia lui sourit, puis se retourna et porta son attention sur le bois. Sur le lit, on pouvait voir une représentation de la Grande Bataille et sur la petite table une représentation d'une sorte de rituel semblait-il.

Peut-être celui du renouveau du printemps, je me renseignerai.


La souveraine continua l'inspection de la chambre en allant regarder par les fenêtres. Elle faillit tomber, tellement le choc était grand. Elle pouvait voir les arbres et leur feuillage, mais elle se trouvait juste un peu plus haut. De là, elle pouvait voir d'autre maison dans les arbres alentour, mais tous n'était pas aussi grand, c'est pour cela que le soleil passait.

Je n'ai jamais pu monté aussi haut! Serait-ce un aperçu de la magie des Elfes sylvains?

L'Elfe se reprit et alla scruter les autres ouvertures. À chaque fois le même spectacle se présentait à elle, si bien qu'elle fut prit de vertige. Elle alla s'assoir sur le lit et éclata de rire.

Ma pauvre, Elfe de la Nuit et prise de vertige, où va le monde!

La souveraine se calma, puis descendit et compta les marches.

40 marches... pour je ne sais combien de mettre, voilà un pouvoir bien étonnant et pratique.

Elle continua sa route, salua son hôte et sortir.



C'était le jour du marché, les rues fourmillaient de gens et les commerçants haranguaient la foule. Mia se creusa un chemin et arriva devant l'étalage d'un tailleur. Elle jeta un regard sur ses vêtements et poussa un profond soupir. Son pantalon était déchira par endroit et tout était sale.

Une vrai mendiante...

L'Elfe la regarda d'un air sceptique et méfiant. La souveraine ne s'en soucia pas et demanda d'un ton aimable ce qu'il avait en stock. Prudemment il sortit quelques articles. Mia en choisit quelques uns, le paya et son visage se détendit. Elle le salua et retourna à l'auberge. Sans même remonter dans sa chambre, elle prit la direction de la salle d'eau. Après un bon bain, elle se sentit à nouveau propre et fraîche. Elle choisit une des robes qu'elle avait acheté et l'enfila. La douceur du tissu contre sa peau la combla d'aise.

Voilà longtemps que je n'ai plus porter quelque chose de semblable.

La guerre l'avait forcé à revêtir d'autres vêtements. Elle jeta ses vieux habits et remonta avec le reste de ses achats qu'elle posa sur son lit. Elle ouvrit les fenêtres pour aérer la pièce et revient vers le lit. Son sac gisait non loin, ainsi que ses armes, mais à son cou pendait toujours l'amulette de l'air.

Que vais-je en faire? Je pensais demander conseille à Zelda, mais impossible de la trouver. Bon, je vais y réfléchir. Mais pendant que je prends du bon temps, les Terres sont à feu et à sang.

Un douleur la prit soudainement au ventre, comme un écho à ses idée.

Non, je ne vous oublie pas...

Elle s'assit et attendit que la douleur cesse. Mettant le mal sous le coup de la faim, Mia descendit et demanda quand le repas serait près. Son hôte lui répondit qu'il ne restait que quelques minutes à attendre. La souveraine décida de rester pour éventuellement entrer en discussion, mais l'Elfe ne semblait pas avoir les mêmes envies. Le repas se déroula dans le silence absolu. Après cela, Mia ressortit à la recherche d'informations sur son amie. Les quelques bribes qu'elle put récolter et rassembler semblait que Zelda n'était pas passé bien loin il y a peu, mais qu'elle était accompagné par un groupe de sorcier. La souveraine se motiva et rentra à l'auberge.

Zelda, je ne vais pas te laisser entre leurs mains!

Elle paya l'Elfe et alla chercher ses affaires. Elle enleva ses affaires de son vieux sacs, fit un tri et les rangea dans le nouveau sac qu'elle s'était acheté le matin même. Prête à reprendre la route, elle remit son sabre dans son dos, attacha son carquois et son arc à son sac, puis partit. En quittant l'auberge, l'Elfe la salua.

"Au revoir dame Mia, que les étoiles veillent sur vous!"

La souveraine se retourna, surprise et vit le sourire respectueux de son hôte.

"Oui, je vous ai tout de suite reconnu, malgré vos vêtements déchirés. Désolée de ne pas vous avoir parlé pendant le repas, je me sentais mal à l'aise."

"N'ayez crainte, je ne vous en veux pas, je comprends. Au revoir, je prierai la lune et le soleil pour vous."

Son visage s'illumina. Mia tourna les talons et reprit sa route.

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Solitude
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Éternelle solitude | Lumi |
» Dans la solitude du desert.
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Oubliées :: Autre :: Salle des archives rps :: Contrée de Mithgalad :: Mithgalad-
Sauter vers: