AccueilAccueil  PortailPortail  Carte  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre étrange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Rencontre étrange   Lun 22 Mar - 23:51

J'en étais à plusieurs jours de marches depuis que j'avais quitté la protection de la forêt et j'étais impatient d'arriver à Tarì pour aller boire un coup à la Taverne où j'avais brisé bien quelques tables dans le passé. Je traversais de longues contrés bien calmes. Il semblait que bien des choses avaient changées. Etait-ce la cause de Sire Dablord et qu'était-il advenu? Je risquais d'en entendre parler très prochainement. C'était pas son genre de pas faire de bruit!
J'étais plus qu'à un jour de la Ville, quand j'entendis des cris au loin et un nuage de fumée montée vers le ciel azur. Pousser par l'envie de savoir ce qui si passait, je m'y dirigeais au pas de course. J'y découvris une scène qui fit me fit bouillir de colère intérieurement. Un sentiment que je n'avais pas ressenti depuis fort longtemps. Devant moi, une belle ferme brûlait à petit feu, à ses pieds ses propriétaires qui se composaient de ce qui semblait être le père, la mère et leur cinq enfants. Ils étaient entourés d'une douzaine d'hommes armés d'épées, de lances et de chevaux entourant la famille, leur donnant des coups tout en se moquant, de simples pillards agissant pour eux mêmes ou pour un groupe qui sait.
Ces Terres ne semblent pas aussi paisible qu'ils n'y paraissent.
Je m'approchais des brigands, jusqu'à ce que je sois suffisament proche pour qu'ils m'entendent sans que j'ai besoin d'élever la voix. Bien sur, ils m'apercurent et se tournèrent vers moi, intrigués, levant leurs armes dans ma direction. Je fis glisser mes deux sabres de leurs fourreaux et m'adressa aux groupes:
Je suis Nathanaël Gil-Nalìn, Souverain Déchu des Terres de Calfalas. De quelle droit, vous attaquez vous une une famille qui gagnent honnêtement sa vie?
Pour seule réponse, je n'eu droit qu'à un rire rauque. Je profitais de cet instant pour mieu analiser mes adversaires. Ils semblaient qu'ils avaient tous déjà combattu et qu'ils donneraient tout pour ne pas mourir. Par contre, j'en étais presque sûr, il n'avait pas combattu dans un corps armé. Pour finir, je ne savais pas s'ils maitrisaient bien leur pouvoir magique et j'allais pas tarder à le savoir.
Un soldat se jeta prusquement sur moi, sa lance en avant. J'esquivais habilement m'avanca d'un pas, et transperca le thorax de mon assaillant qui s'étale sur le sol avec un bruit sourd. Les autres pillards se regroupèrent et ne semblaient pas vouloir s'élancer imprudement à ma rencontre.
Ca va pas me simplifier la tâche.
Une boule de feu m'arriva droit sur ma tête. Ca restait de la magie rudimentaire et la redigea vers le groupe d'assailant. Elle en frôla un et consomma le bras d'un autre. Dans l'élan, je m'élanca vers le groupe et le fer frappa le fer. Il fallait que j'utilisa toute mon agilité pour donner des coups dans cette mélée. Un autre tomba, il en restait plus qu'une dizaine....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Mar 23 Mar - 0:40

Tirez !

Du côté droit de la position du sorcier aux deux lames, une salve de flèches volerent droit vers le groupe armé, assassin d'une famille. Les archers dissimulés dans les bosquets obéissaient à la voix d'un Elfe au timbre grave. Sur l'ensemble des 7 flechès décochés trois tuerent des brigands sur le coup, transpercant le cou de la victime, ou se fichant dans un organe vitale. Les 4 autres fleches, bien qu'atteignant leurs cibles, se ficherent dans les membres. Un brigand ne pouvait plus se déplacer, une fleche dans le mollet, il arriva tout de même de lancer une boule de feu vers le bosquet des archers dissimulés, ne provoquant qu'un début d'incendie, brûlant les brousailles. Les trois autres brigands blessés au niveau des bras, preferent ne pas utiliser leurs flux magiques, choississant d'enlever le trait avat d'employer leurs magie, ce qui laissa le temps à Anolian de lancer l'assaut, lame au poing. Trois de ses elfes le suivirent, un avec une lance, deux autres à la lame elfique et a poignard. Les derniers soldats des bois resterent en arriere, enlevant leurs chemises pour éteindre le début d'incendie, dont un qui alla éteindre les flammes de la femme incandescente.
Anolian mit fin à la vie de son adversaire en lui tranchant un veine jugulaire. Son passé d'enfant de mercenaire lui avait appris à repérer les organes vitaux et les zones permettant d'un cup à tuer ou paralyser un ennemie. Ses trois guerriers mirent fins à la vie des deux guerriers blessés au bras. Anolian repérant le sorcier au mollet transpercé et lui permis de ne plus souffrir en lui tranchant la tête.

L'incendie éteind, ses guerriers à ses côtés, Anolian attendit que le guerrier inconnu aux doubles lames, viennent à bout de ses deux adversaires. De la famille calciné, il ne restait que la jeune femme aupres de l'elfe sauveur ui avait réussit à arrter les flammes. Elle portait de graves blessures, mais Anolian ne s'en fit pas, voyant son guerrier la soigner et bander une plaie aux cloques inquietantes.

Voyant le combat prendre fin, Anolian s'approcha de l'heros téméraire.

- Votre courrage vous honorre, mais votre témérité ne mérite aucun éloge. Je suis Anolian, originaire de la région boisé d'Aldae et voici mes elfes "Protecteurs des Chemins". Nous allons à Tarì qui se meurt à certains dires d'un mal qui la ronge du nom de politique. Mais en chemin, brigands se font force... nous avons suivi ce groupe, mais nous n'avons détécté la présence de cette famille que trop tard pour venir à leurs aides, au moins, je vous suis grée d'avoir permis à cette femme de garder la vie.

Anolian pris une pause en se remémorant que depuis leurs départs de la ville Aldae ne les avait menées que sur la route de brigands cherchant fortune dans certaines boursses. Anolian et sa troupe avait remonté un réseau de pilleurs jusqu'à celui-ci qu'ils suivaient de loin pour ne pas se faire détecter. Mais la présence d'une famille sur la route des brigands les avaient stoppé, et malheureusement, l'intervention tardive de ses guerriers n'avait pas permis un sauvetage en bon-et-du forme.

Anolian s'enquit de l'etat de la femme, elle s'etait évanouie. Déja ses elfes conceverent un brancard pour la transporter. La soigné etait urgent, mais les bois ne permettait pas des soins appropriés à l'etat de la demoiselle.

- Etes vous de la région ? Connaissez vous l'existence du village le plus proche ? Les soins de guerriseurs sont nécessaires, je vous prie de nous donner la direction d'un guérisseur si vous en avez connaissance !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Mar 23 Mar - 20:51

La bataille fit rage jusqu'à ce que le ciel s'assombrisse et une trainée de flèche s'abattit sur la mélée. Je profitais de ce moment de répis pour m'écarter et m'informer de qui avait tiré. Je distinquait non loin, un groupe d'elfs, sylvains d'après leurs habits il me semblait. Ils se jetèrent sur les brigands et je refis de même. Très vite, il ne restait plus grand monde. Il ne me restait plus que deux adversaires. Je tuais le premier haisément, tandis que les deuxième hésitant, se retourna, enfourcha un cheval et pris la fuite. Je vis un elfe décocher une flèche filant droit sur le fuyard. D'un geste vif, je brulai le trait en plein air.
Ne le tuez pas! Laissez le fuir!
J'essuyais mes lames et les rangea dans mon fourreau. Je vis s'approcher un elf dans ma direction.
- Votre courrage vous honorre, mais votre témérité ne mérite aucun éloge. Je suis Anolian, originaire de la région boisé d'Aldae et voici mes elfes "Protecteurs des Chemins". Nous allons à Tarì qui se meurt à certains dires d'un mal qui la ronge du nom de politique. Mais en chemin, brigands se font force... nous avons suivi ce groupe, mais nous n'avons détécté la présence de cette famille que trop tard pour venir à leurs aides, au moins, je vous suis grée d'avoir permis à cette femme de garder la vie.
L'elf se tut quelques instants comme perdu dans ses pensées et reprit:
- Etes vous de la région ? Connaissez vous l'existence du village le plus proche ? Les soins de guerriseurs sont nécessaires, je vous prie de nous donner la direction d'un guérisseur si vous en avez connaissance !
Sache que je ne combats ni pour les honeures, la gloire ou quelques éloges que ce soit! Je combats pour ce qu'il me semble juste peut importe qui se trouve en face de moi. Je suis Nathanaël Gil-Nalìn, Souverain Déchu des Terres de Calfalas et Maître Guérisseur. Ce qui résoud votre problème.
Je m'approchai de la femme évanouie et posa mes mains au-dessus des ses différentes plaies. Elles ne possédaient que des blessures de minimes importances et que je pus réparer sans problème. Je me relevai et m'adressa au fermier.
Votre épouse a besoin de repos. Je vous conseille d'aller loger chez de la famille et des amis.
La guérison terminée, je me tournai vers les cadavres des pillards et les brûla magiquement les uns après les autres avant de me retourner ves Anolian.
J'ai laissé fuir ce pillard afin de pouvoir le suivre et de savoir s'il agissait seul ou s'il fait parti d'un groupe. Il semble qu'il ait pris la direction des Terres des elfs de la Nuit. Là est ma route. Le Village le plus proche n'est autre que la Ville de Tarì à environ une journée de marche et je vous suis reconnaissant d'avoir abréger la durée de ce combat.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Mar 23 Mar - 22:56

Sache que je ne combats ni pour les honeures, la gloire ou quelques éloges que ce soit! Je combats pour ce qu'il me semble juste peut importe qui se trouve en face de moi. Je suis Nathanaël Gil-Nalìn, Souverain Déchu des Terres de Calfalas et Maître Guérisseur. Ce qui résoud votre problème.

*Nathanaël Gil-Nalìn, un souveran déchu de Caffalas ? ...Certainement un lâche préférant fuire ses responsabilités et abandonnant tous ses sujets... Au moins ce politicien ne coordonne pas des raids pour détruire la paix de ces terres...*

Le maitre-guérisseur sorcier soigna la femme, puis, une fois cela fait conseilla aux rescapés de s'abriter dans des villages plus éloignés dans de la famille. Anolian songea que fuire que ce soit à l'Ouest ou dans une autre irection était tout aussi risqué que de rester sur ces liuex, mais ne fit rien, apres tout, la liberté n'etait que ce qu'il restait à cette famille.
Le sorcier mit feu aux cadavres qui flamberent, dégageant de la fumée allant haut dans le ciel, une légerre odeur de porc grillé se fit sentir, mais la forte odeur du soufre lui permettait de différencier les différentes grillades.


- J'ai laissé fuir ce pillard afin de pouvoir le suivre et de savoir s'il agissait seul ou s'il fait parti d'un groupe. Il semble qu'il ait pris la direction des Terres des elfs de la Nuit. Là est ma route. Le Village le plus proche n'est autre que la Ville de Tarì à environ une journée de marche et je vous suis reconnaissant d'avoir abréger la durée de ce combat.

- Ce combat n'etait pas le votre vagabond ! Si vous avez renié votre rang en permettant les saccages dans toutes les contrées, je ne vois pas en quoi ces combats vous concernes...et même si vous recherchez la édemption dans cette quêtes, les malheurs que vous avez permis en abandonnant les votre, cela ne suffira point.

Anolian dépassa le sorcier-guerriseur pour rejoindre les siens. Ceux-ci etaient déjà prêt à repartir, les flèches ramassés avant la combustion des cadavres, les lames et pointes essuyés avec la terre meuble brillerent de nouveau. Anolian n'attendit pas que la famille décampe, et n'attendez rien du souverain-déchu. Sa troupe n'etait pas une armée puissante, mais une escouade efficace tout du moins. Sa taille permettait les incurssions et les déplacements aussi rapide que discret, ce qui n'etat pas faisable avec une compagnie grande de 20 têtes. L'elfe-meneur des protecteurs repéra la piste du cavalier fuyard et partit sur les traces qui creussaient encore la terre et ecrasait la mousse par endroit. uivre une telle piste etait même assez simple pour qu'un novice la repere à plusieurs metres.

- Nous rallierons Tarì qu'une fois ces brigands démantellés ! Alors en route, et toujours en silence !

Anolian se tourna vers le sorcier. Celui-ci avait aussi nettoyé ses lames et semblait tout aussi prêt à partir. L'elfe savait que le sorcier prenait la même direction, mais le prendre dans sa troupe ne ferait que le ralentir, néanmoins ses lames efficace pourraient être utile.

- Je vous conseil de ne pas suivre nos traces pour deux raisons...La premiere, nous sommes expérimentés dans l'art de la discrétion, nos empruntes ne seront pas courrantes sur notre route, et deuxiemement, bien que votre courage soit équivalent à votre talent d'épéiste, vous ne pourrez pas toujours vous sortir des combats, et je ne souhaiterai pas vous materner encore, alors bonne route !

Anolian partit en quête de sa troupe partit en éclaireur. Constatant aucune trace des siens, il savait qu'ils suivraient les traces de sabbots et s'ecarterraient de la piste tout en controlant leurs directions de temps à autres. Anolian allait bondir dans la bonne direction quand l'autre l'interpella...

*Je pensai avoir été clair mais apparement il cache une ambition de taille et doit avoir un coeur tout de même pure malgrès son passé...*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Mer 24 Mar - 0:37

Ce combat n'etait pas le votre vagabond ! Si vous avez renié votre rang en permettant les saccages dans toutes les contrées, je ne vois pas en quoi ces combats vous concernes...et même si vous recherchez la édemption dans cette quêtes, les malheurs que vous avez permis en abandonnant les votre, cela ne suffira point.
Qui était-il pour oser me traiter de vagabond? Que savait-il de mon histoire?
Je vous conseil de ne pas suivre nos traces pour deux raisons...La premiere, nous sommes expérimentés dans l'art de la discrétion, nos empruntes ne seront pas courrantes sur notre route, et deuxiemement, bien que votre courage soit équivalent à votre talent d'épéiste, vous ne pourrez pas toujours vous sortir des combats, et je ne souhaiterai pas vous materner encore, alors bonne route !
Là c'en était trop! Avant que cet elf présomptueux ne reparte, je l'attrapait par l'épaule et lui enfonca mon coude à travers sa tête qui lui fit tomber au sol. Les autres elfs silvains paniqués sortirent leurs armes. Pour ma part je m'isolais avec Anolian autour d'un cercle de feu d'une hauteur d'environ 1.50 mètre,
Comment oses-tu me parler ainsi? J'étais le Souverain des Sorciers avant qu'Evans m'usurpe le Trône. Je suis allé aux quatres coins des Terres, j'ai combattu une armée de créatures étranges venue du désert, j'ai amené mon armée sur les plages de Gilond pour protéger les Terres Oubliées des pirates, j'ai affronter le souterrain des ames oubliés aussi plus profond qu'aucun d'entre vous, j'ai combattu Evans pour reprendre Calfalas, je suis parti à la recherche des amulettes de pouvoirs, j'ai affronter bons nombres d'adversaires à moi seul. Mais où que j'alle je rencontrais Sir Dablord et j'ai fini par me retirer au fin fond de la Forêt et les raisons ne te regarde pas! Et toi, pendant que j'essayais de protéger les Terres Oubliées et mon peuple, tu faisais quoi? Tu es resté cloitrer au milieu de tes arbres! Et quand j'ai la courtisie de te remercier pour l'aide aporter, tu me dénigres! Ne sois pas présomptueux jeune elf ou ca va te mener à ta perte!
Je mis fin à mon sort et observa les soldats les uns après les autres.
Je m'en vai à la suite du truand et si l'un d'entre vous tente de si opposer, il retournera à la Terre. Et Sir Anolian, vous risquez d'avoir un bleu durant quelques jours sur votre joue, ceci pour ne pas oublier les forces du passé.
Je me mis en route, sans un regard en arrière vers le groupe d'elf sylvain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Mer 24 Mar - 1:13

Anolian se sentit tiré par l'arriere, et se retrouva sonné par un coup bien placé du sorcier. Trois des Elfes d'Anolian qui n'avaient pas suivi les éclaireurs pour rester avec leurs chefs dégainerent lames et fleches en voyant émergé un mur du flamme encerclant l'elfe à la lèvre ensanglanté et son agresseur au regard de tueur. Une flamme danssait dans ses yeux. L'elfe sentant une importante chaleur l'émerger de tous côtés et une vision brûlante de ce rouge vif lui firent tourner encore la tête, mais parvint à se mettre à genoux avant de se relever pour faire face au responsable de son état pontoi...

*Bizaremment, je l'avais pas prévu ce coup... c'est qu'il a de la force en plus !*

Comment oses-tu me parler ainsi ? J'étais le Souverain des Sorciers avant qu'Evans m'usurpe le Trône.

*Evans ? Je n'en connais pas...certainement un clown de politique ?*

Je suis allé aux quatres coins des Terres, j'ai combattu une armée de créatures étranges venue du désert, j'ai amené mon armée sur les plages de Gilond pour protéger les Terres Oubliées des pirates, j'ai affronter le souterrain des ames oubliés aussi plus profond qu'aucun d'entre vous, j'ai combattu Evans pour reprendre Calfalas, je suis parti à la recherche des amulettes de pouvoirs, j'ai affronter bons nombres d'adversaires à moi seul. Mais où que j'aille je rencontrais Sir Dablord et j'ai fini par me retirer au fin fond de la Forêt et les raisons ne te regarde pas!

*Bon, soit il était doué comme conteur d'histoires, soit sa vie etait assez remplit d'épreuves et de défaites, ... de quoi rendre quelqu'un assez puissant pour pallier ces faiblesses...*

Et toi, pendant que j'essayais de protéger les Terres Oubliées et mon peuple, tu faisais quoi? Tu es resté cloitrer au milieu de tes arbres! Et quand j'ai la courtisie de te remercier pour l'aide aporter, tu me dénigres! Ne sois pas présomptueux jeune elf ou ca va te mener à ta perte!

*S'il parle des évènements d'avant 7 ans, je n'avais que 14 ans... Pas besin de faire part de mon manque d'experience... D'un côté c'est vrai qu'un peu d'humbilité ne m'aurait pas fait de mal... et m'aurait éviter ce coup... punaise, c'est qu'i me fait vachement saigner ?!*

- Au moins ta ferveur mérite le respect ! Ta ténacité semble aussi solide que ton bras (et je sais maintenant de quoi je parle), je reconnais mon tord guerrier, et je suis fier qu'une personne comme toi m'ai remis les idées en place !
Je ne suis qu'en effet un elfe qui n'ai pû participé aux guerres d'avant, mais je compte bien participé à la lutte contre les humains et ceux qui ne respectent pas cette terre.

Le feu se dissipa, et Anolian retrouva dans son champ de vision ses amis en garde qui foudroye du regard le sorcier. Faisant signe de se calmer et baiser leurs armes, Anolian s'esuya le filet de sang qui dégoulinait de son menton. Rassurant ses elfes, Anolian écouta le sorcier qui repris parole.

- Je m'en vai à la suite du truand et si l'un d'entre vous tente de si opposer, il retournera à la Terre.

*Pourquoi s'opposer à l'ennemie de nos ennemis puisque les ennemis de nos ennemies sont nos amis ?*

- Et Sir Anolian, vous risquez d'avoir un bleu durant quelques jours sur votre joue, ceci pour ne pas oublier les forces du passé.

- Je tâcherai de ne pas oublier le passé et de faire preuve d'un peu plus de respect vers ceux qui ont luttés pour de bonnes causes !
Mais je ne peux vous laissez pourchasser une proie qui est déjà morte ! Mes éclaireurs ont déjà dû le rattraper et le suivre au pas ! Mais si cette chasse vous intéresses tant, accompagnez nous ! Votre passé m'intrigue !

Faisant fi des dernieres gouttes de sang, Anolian revint vers le fougueux guerrier qui venait de le frapper. Anolian tendit le bras vers celui-ci espérant que sa rancoeur passe...

- Acceptez mon offre héros du passé, et revennez aujourd'hui protéger cette terre ! Et cela me dérangerai de laisser partir celui qui m'ai atteint sans que je puisse le tuer ou l'accepter ! Allons à la chasse et comptez moi vos mésaventure que je n'ai pû connaitre !

Anolian regroupa ses derniers elfes et partirent sur les traces de sabbots. Si ses éclaireurs avaient un message à lui faire parvennir, cela ne sera pas difficile de s'en apercevoir. La route s'annoncait longue, maisla promesse d'une grande chasse ne pouvait que le motiver. La douleur encore lancinente dans la machoire, Anolian ne pû que sourrire en s'imaginant la tête inquiete de sa femme qui risquerait de ne pas le reconnaitre à son retour, si d'autres equimause venait se coller à sa face...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Jeu 25 Mar - 0:21

Au moins ta ferveur mérite le respect ! Ta ténacité semble aussi solide que ton bras (et je sais maintenant de quoi je parle), je reconnais mon tord guerrier, et je suis fier qu'une personne comme toi m'ai remis les idées en place !
Je ne suis qu'en effet un elfe qui n'ai pû participé aux guerres d'avant, mais je compte bien participé à la lutte contre les humains et ceux qui ne respectent pas cette terre.

Des humains? Evans aurait-il fini par rassembler les quatre amulettes? Et comment Mia avait-elle perdu la sienne? Que des questions qui resteraient sans réponse. Par contre, il semblerait que je sois resté trop longtemps à l'écart de la population car bien des choses semblaient avoir bougées.
- Je m'en vai à la suite du truand et si l'un d'entre vous tente de si opposer, il retournera à la Terre.
- Et Sir Anolian, vous risquez d'avoir un bleu durant quelques jours sur votre joue, ceci pour ne pas oublier les forces du passé.
- Je tâcherai de ne pas oublier le passé et de faire preuve d'un peu plus de respect vers ceux qui ont luttés pour de bonnes causes !
Mais je ne peux vous laissez pourchasser une proie qui est déjà morte ! Mes éclaireurs ont déjà dû le rattraper et le suivre au pas ! Mais si cette chasse vous intéresses tant, accompagnez nous ! Votre passé m'intrigue !- Acceptez mon offre héros du passé, et revennez aujourd'hui protéger cette terre ! Et cela me dérangerai de laisser partir celui qui m'ai atteint sans que je puisse le tuer ou l'accepter ! Allons à la chasse et comptez moi vos mésaventure que je n'ai pû connaitre !
Je serai heureux que tu m'accompagnes. Mais seulement si tu oublies tes paroles de politesses et tu peux m'appeler Nath. Je pourrais volontiers te raconter mes aventures à l'occasion mais j'aurais une requête à te formuler...
Nous nous mîmes gentiment en marche sous un soleil éclatant. Une légère brise vint frôler mon visage.
Il semblerait que je sois rester plus longtemps que je l'aurais souhaiter à vivre loin de la civilisation et pourrais-tu me raconter les derniers évènements qui se sont dérouler ces dernières années? Qui dirigent les contrées des Terres Oubliées? Qui sont ces humains? Bien des choses ont changé par rapport au monde que j'ai laissé.
Je me retournais vers l'elf impatient de savoir ce qu'il savait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Jeu 25 Mar - 1:24

Anolian laissa passer ses elfes devant lui et resta aux côtés du combattant souhaitant être nommé Nath... Celui-ci avait accepté la chasse et de le faire en compagnie de l'elfe, mais une revendication du sorcier semma le trouble dans les esprits de l'elfe. Apparement ce personnage devait avoir une longue periode d'hermite derriere lui, s'il ne connaissait même pas l'invasion des hommes sur les terres. Mais souhaitant entendre par la suite les aventures de l'épéiste, Anolian s'executa.


- Il y a sept ans, quelques magies ont provoqués un boulverssement du charme qui permettait à nos terres d'être non détécté des hommes... Au tout début, on ne voyait que quelques hommes sur les plages, mais ceux-ci devaient être en éclaireur, puisque année apres année, ce sont des armées plus ou moins bien équipés qui débarquerent pour s'approprier les terres, et exterminer tout etre ne leurs ressemblants pas. Sur la meme période, tous les souverains nous abandonnerent, tous sauf le seigneur Dablord qui mainteint un gouvernement solide. D'ailleurs, je ne sais pas si tu sais, mais nos terres sont sous le nom d'Ashalas maintenant ! Plusieurs décrets le confirment. Mais les invasions d'hommes commencerent à inquiéter les craintifs qui demanderent au seigneur Dablord de faire justice en les combattants, ce qui ne se fit pas, du moins, je ne suis pas au courrant qu'une armée soit envoyé pour contrer les hommes... Enfin bref, par l'inactivité du gouvernement, certains anarchistes commencerent à semer le trouble partout dans Ashalas, devenant presque aussi génant que les hommes, mais le gouvernement ne réagit toujours pas, voila l'essentiel de notre histoire ! Les anarchistes sont dangeureux puisque sans limite, et les hommes profites de cette diverssion pour avancer dans nos forets.

Anolian mit fin à son récit. Nath' semblait perdu dans ses songes, et l'elfe faillit le déranger par ue question quand un de ses elfes vint à lui avec un message codé trouvé sur la route. Le chef des elfes déroula le parchemin et reconnut son code employé sur cette missive.

*Fuyard repéré. Campons clairiere à 1 miles au sud. Ennemie regroupé champ au nord à 3 miles. Attendons*

- Le fuyard a été repéré avec un groupe des siens. Nous devrions camper dans une clairiere avant d'attaquer sans information claire... Les miens sécurisent déja les lieux de notre campement.

Anolian reprit le chemin et pris la direction du sud sur 1 mles pour enfin débouché sur une petite clairiere facil à défendre en cas d'attaque, mais assez confortable pour la nuit qui arriverait dans quelques heures. Anolian coordonna son groupe pour commencer à regrouper du bois nécessaire à un feu, et pour monter des hamacs qu'ils placeront dans un arbre isolé.

- Bien, à toi conteur ! Je suis impatient d'apprendre ton passé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Ven 26 Mar - 0:01

Il y a sept ans, quelques magies ont provoqués un bouleversement du charme qui permettait à nos terres d'être non détecté des hommes... Au tout début, on ne voyait que quelques hommes sur les plages, mais ceux-ci devaient être en éclaireur, puisque année après année, ce sont des armées plus ou moins bien équipés qui débarquèrent pour s'approprier les terres, et exterminer tout être ne leurs ressemblants pas. Sur la même période, tous les souverains nous abandonnèrent, tous sauf le seigneur Dablord qui maintient un gouvernement solide. D'ailleurs, je ne sais pas si tu sais, mais nos terres sont sous le nom d'Ashalas maintenant ! Plusieurs décrets le confirment. Mais les invasions d'hommes commencèrent à inquiéter les craintifs qui demandèrent au seigneur Dablord de faire justice en les combattants, ce qui ne se fit pas, du moins, je ne suis pas au courant qu'une armée soit envoyé pour contrer les hommes... Enfin bref, par l'inactivité du gouvernement, certains anarchistes commencèrent à semer le trouble partout dans Ashalas, devenant presque aussi gênant que les hommes, mais le gouvernement ne réagit toujours pas, voila l'essentiel de notre histoire ! Les anarchistes sont dangereux puisque sans limite, et les hommes profites de cette diversion pour avancer dans nos forets.
Alors soit Evans avait délibérément attaqué les nouvelles terres dans sa soif ou il s'est contenté de défendre les Terres Oubliées. Mais apparemment il avait réussi à instaurer une prospérité sur l'ensemble des Terres d'
Ashalas.

Le fuyard a été repéré avec un groupe des siens. Nous devrions camper dans une clairière avant d'attaquer sans information claire... Les miens sécurisent déjà les lieux de notre campement.

Bien, à toi conteur ! Je suis impatient d'apprendre ton passé !

Je suis né du temps où ces terres étaient gouvernées par quatre Souverains, un pour chaque peuple. J'ai accédé au rang de Souverain des Sorciers en défiant en combat singulier le précédent, une pratique qui était reconnu et respecté par le peuple. Je dirigeais du mieux que je pouvais comme mon père l'avait fait avant moi et vint des menaces pesées sur l'ensemble des peuples. J'ai eu vent des projets d'invasion des Pirates qui préparaient une attaque sur les plages de Gilond. Je pris la décision de rassembler mon armée et de marcher sur les terres des elfes marins. J'envoyais des messagers demander l'aide des deux autres peuples elfiques. Nous étions arrivés juste après qu'ils aient débarqué si mes souvenirs sont bons. Nous profitons de monter le camp et de préparer un plan offensif avec les elfes marins et décidons d'attaquer le lendemain à l'aube. C'était ce soir là qu'un jeune officier de cavalerie se présenta à moi, Evans Dablord, et ne pouvant pas m'occuper de prendre la tête de mes cavaliers, je lui en donnai le commandement qui avec le recul fut ma pire décision à cause des conséquences.... Le matin arriva nos soldats étaient rangés en formation de bataille prêt à donner l'assaut. Nous étions en grande infériorité et on avait opté pour une formation en triangle, moi en tête, avec les fantassins avec des arches au milieu pour décimer leur rang. La cavalerie était derrière une colline pour nous redonner l'avantage à un moment clé de la bataille lorsque j'en donnerais l'ordre. Le combat commença et de valeureux sorciers tombèrent à mes côtés mais ils étaient aussi tôt remplacer par un autre. Ceci durant une, deux, trois heures je ne saurais le dire et les Pirates étaient toujours aussi nombreux et commençaient gentiment à nous repousser. Mais ce n'était pas encore le moment de faire avancer la cavalerie, il fallait attendre que les pirates soient sûr de remporter la bataille afin de les briser moralement. Malheureusement c'est la qu'Evans décida lui même de lancer l'assaut désobéissant à mes ordres. Heureusement les elfes silvains et ceux de la nuit arrivèrent à peu près au même moment et on a put renverser le cour de la bataille. On a pu les repousser jusqu'à la mer et les survivants s'enfuirent en bateau. Ce fut une victoire quelques peux chanceuses pour nous. De retour à ma tente, je fis venir Sir Dablord et le réprimanda pour sa désobéisence. Je ne pouvais pas fermer les yeux sur l’insubordination d’un commandant de cavalerie. Il ne sembla pas apprécier et lorsque le soir venu, les soldats fêtant la victoire, il s’enfuit avec ses hommes de mains et pris la tête d’une armée et renversa la cité de Calfalas lorsque j’étais toujours sur les plages de Gilond. Je ne me souviens plus s’il avait déjà formé une armée avant la bataille afin de me renverser ou pas mais il avait sous son commandement beaucoup d’hommes et il avait créer une alliance avec ses maudits pirates. Je ne lui ai pas pardonné ce coup en traître et décida de lui reprendre la cité des Sorciers. Si seulement il s’était conformé à la tradition ! Il m’aurait défié et je serais soit toujours en vie ou soit j’aurais rejoint la terre de mes ancêtres. Les mois suivants, beaucoup de sang coula. Sorciers contre sorciers… C’était une guerre sans merci. Jusqu’au moment où je me rendis compte qu’il était devenu bien trop puissant grâce à la découverte des amulettes. Je libérai les soldats qu’ils me restaient et continua mon combat seul. Et c’était par hasard, lorsque je campas sur les plaines étendues que je croisais Mia Gil’Sayan. Ensemble, on est parti à la recherche de l’amulette de pouvoir des elfes de la nuit. Lorsque je l’ai quitté, elle l’emporta avec elle et moi je partis au fin fon de votre Forêt car j’avais besoin de méditer sur tout ce qui venait de se passer et de réfléchir sur mes propres actions. Avec le recul, on se rend compte qu’on ne fait pas tout juste mais le passé, je ne peux le changer. J’espère que j’ai pu quelques peu t’éclairer !

Une fois mon histoire terminée, je me rendis compte qu’on venait d’arriver au campement que les elfes venaient de préparer et je n’avais pas vu le temps passé à marcher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Ven 26 Mar - 1:22

Anolian écouta son compagnon de chemin qu'il venait d'inviter à conter son histoire. L'Elfe alla de surprise en surprise à chacun des mots du sorcier...

- Je suis né du temps où ces terres étaient gouvernées par quatre Souverains, un pour chaque peuple.

Durant le récit, Anolian ne capta que certains mots qui se mélangerent dans sa tête et dans sa mémoire...

Evans Dablord [...] *Cet Evans est donc le seigneur Dablord ?!*
insubordination [...] *Il ne respectait pas l'autorité ? Etrange pour un futur souverain !*
enfuit avec ses hommes de mains [...] *Il a même déserté ?*
pris la tête d’une armée [...] *Trahison ?*
renversa la cité de Calfalas [...] *Trahit même ceux de sa race...*
alliance avec ces pirates [...] *Autant de félonie ?! Cela ne ressemble pas au seigneur Dablord...*
une guerre sans merci [...] *Que doit-il rester de cette nation ?*
découverte des amulettes [...] *Elles existent vraiment ? Ce n'est donc pas une légende...*
Mia Gil’Sayan [...] *La souveraine des Elfes de la nuit ?*
l’amulette de pouvoir des elfes de la nuit. *Mais l'amulette à dû revenir à Dablord... aurait-elle aussi trahit les siens ?*

- J’espère que j’ai pu quelques peu t’éclairer !

Anolian en resta quoi. Cela faisait trop d'un coup. Comment le souverain d'Ashalas a-til pû prendre le trône par la guerre et la tuerie de ceux de sa races ? Et est-ce que cette Mia a trahit aussi son peuple pour le seigneur Dablord ? Qu'ont donc faient les souverains des Elfes Marins et des Elfes Sylvains ? Toute cette tromperie, trahison, guerre, pouvoir, politique... Cela serait l'oeuvre du souverain qui mainteint durant 7 ans Ashalas dans la tranquilité ? Non, impossible, le seigneur Dablord est trop bon avec le peuple pour avoir commis de tels fait, mais pourtant...

- Ton histoire est curieuse... Le seigneur Dablord se bat pour la paix depuis 7 ans, comment aurait-il pû autant trahir ? Et ces amulettes, elles existent vraiment ? On m'a toujours racontés leurs légendes... Est-ce la cause des invasions humaines ? Mais pourquoi ? Et que font les autres souverains déchus ?

Anolian ne pouvait réaliser la véracité de ces faits. Toute sa vie, on lui avait dit que le seigneur Dablord, bien que sorcier, etait un être qui se battait pour la paix. Qu'il est une fois aller en terre des Hommes mais qui en fut de retour en état lamentable alors qu'il réclamait la paix. La famille adoptive d'Anolian vénérait ce souverain, mais maintenant il ne savait pas s'ils disaient vrai, sa jeunesse n'aurait été que menssonge ? L'Elfe ne pouvait admettre que cet Evans-le-traitre-à-sa-race soit le seigneur Dablord.

Anolian ne prefera pas manger ce soir de campement, et alla se coucher, laissant ses elfes à leurs libres loisirs, mais tous allerent se coucher aussi, en prévision du combat de demain. Anolian ne fit même pas attention aux paroles de Nath'.
Se couchant, l'elfe ne trouva que tard le sommeil, songeant à la trahison du seigneur Dablord, l'imaginant fauchant aussi bien les hommes que les elfes et les sorciers. Des brigands, des sorciers, des pirates, des elfes, des hommes, des souverains déchus ou non, des amulettes, des guerres, la politique et le povoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Dim 28 Mar - 0:50

Ton histoire est curieuse... Le seigneur Dablord se bat pour la paix depuis 7 ans, comment aurait-il pû autant trahir ? Et ces amulettes, elles existent vraiment ? On m'a toujours racontés leurs légendes... Est-ce la cause des invasions humaines ? Mais pourquoi ? Et que font les autres souverains déchus ?

Je peux répondre qu’à une seule de tes questions, les amulettes existent bien et leur pouvoir rassemblées nous ont découvert à la vue d’autres terres. Pour ce qui est du reste, je ne saurais te répondre.

Je m’interrompis car Anolian ne semblait plus m’écouter, perdu dans ses pensées. Je laissais les elfes du peuple sylvains vaguer à leurs occupations. Pour ma part, je mangeais un simple repas composer de pain et de légumes et pendant que les elfes partirent se coucher, je décidais de monter la garde durant la nuit. Pendant que les autres s’endormirent, je m’attardais sur ce nouveau compagnon de route, Anolian semblait jeune et sûr de lui. Mais ce soir, il semblait perturber peinant à trouver à trouver le sommeil. Était-ce à cause de mon récit ? Qui sait… Je me posais sur l’herbe fraîche mes sabres sur les genoux et veillais sur le groupe jusqu’au matin.

L’aube pointait gentiment sur l’horizon, les elfes se réveillèrent gentiment les uns après les autres. Je m’approchais d’Anolian.

As-tu bien dormi ? Il nous faut définir une stratégie, on les attaque ou on continue à les suivre pour savoir s’ils font partis d’une plus grande organisation ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Dim 28 Mar - 3:08

- As-tu bien dormi ?

Anolian leva son regard sur le sorcier qui s'inquietait de son etat de sommeil alors que lui-même n'avait pas fermé l'oeil de la nuit. Anolian le savait puisque lui même, ne trouvant pas le sommeil avait gardé ses sens en éveil toute la nuit, identifiant chaque brin d'herbe foulé par un mulot, et chaque battement d'aile de quelques rapaces nocturnes. Anolian se leva d'un bond de son couchage.

- Non, pas du tout, je préférai assurer la garde, je t'ai entendu faire des tours toutes les heures, tu aurais dû venir me voir pour que je te remplace. Mais tu ne sembles pas fatigué pour autant, et tant mieux !

Anolian alla cueillire des herbes et des champignons dans les sous-bois pour en revenir avec un sac bien remplie. Déjà ses elfes faisaient bouillir l'eau dans une petite marmitte facil à transporter. Anolian y ajouta les herbes aux parfums douceatre, et fit cuir les champignons au bout de quelques piques qu'il avait ramassé, laissant s'échappé un fumée qui lui mirent l'eau à la bouche. A ce petit-déjeuner improvisé s'ajouta quelques oeufs ramassés dans un niz de perdreaux par un des elfes, et d'un lievre qui n'avait pas fuit assez rapidement, la fleche d'un des archers sous les ordres d'Anolian. Durant ce festin, le groupe d'elfes plaisanterent, et Anolian et son comparse sorcier discuterent stratégie.

- Il nous faut définir une stratégie, on les attaque ou on continue à les suivre pour savoir s’ils font partis d’une plus grande organisation ?

- Dés qu'ils auront terminés leur repas, je vais envoyer deux éclaireurs, les plus rapides, pour estimer leur nombre précis, et leurs opérations dans la région, cela nous laissera le temps de lever le camp. Je ne sais pas ce que tu en penses, mais je serai pour une embuscade sur un petit groupe des leurs, cela affaiblirait leurs forces, et nous eviterait de se lancer dans un combat-suicide. Si on dégrossis assez bien le tas de brigands, s'ils ont des supérieurs, ou un groupe allié dans le coin, ils iront les rejoindre, sinon, c'est que le groupe agit seul.

Bruit d'os jettés dans les cendres du feu, et panses bien remplis, les elfes se leverent. Anolian confia la mission de surveillance à deux de ses archers, les plus rapides, et ceux qui avaient la meilleure vision. Même lui ne voyait pas aussi bien, que ses éclaireurs, alors qu'il fut élevé dans l'art de l'observation discrete depuis tout petit.
Les deux eclaireurs partirent à petite foulée pour se permettre de digérer avant une grande course dans les bois. Le restant du groupe rangea sacs et couchages, nettoya rapidement le marmiton dans un ruisseau en contrebas, remplie les gourdes, nettoya chaques lames et pointes de fleches, pour les affuter avant le combat. Nathanaël et Anolian, resterent sur les souches d'abres servant de sieges, toujours parlant de ces brigands. Que faisaient-ils dans le coin ? Pourquoi aussi nombreux ? Quels etaient leurs plans ? ...

Le meneur du groupe des elfes protecteurs appréciait ce fin stratege de sorcier qui avait un passé lourd, mais qui pourtant ne manquait pas de vie. Mais malgrè la bonne prestence de celui-ci, Anolian avait encore du mal à croire en son histoire de Dablord-le-traitre, histoire qui l'avait maintenu dans l'éveil toute la nuit.
Les deux compagnons traiterent les derniers points stratégiques quand le retour des deux éclaireurs mit fin à leurs discutions. L'elfe les écouta parler, aussi attentivement que celui-qui-se-voulait-être-nommé-Nath, et se mirent d'accord avec son co-équipier de chemin, pour mettre fin aux affronts des brigands de la région.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Mar 30 Mar - 21:45

(J'ai pris la liberté d'avancer un peu et d'engager le combat....)

Dés qu'ils auront terminés leur repas, je vais envoyer deux éclaireurs, les plus rapides, pour estimer leur nombre précis, et leurs opérations dans la région, cela nous laissera le temps de lever le camp. Je ne sais pas ce que tu en penses, mais je serai pour une embuscade sur un petit groupe des leurs, cela affaiblirait leurs forces, et nous eviterait de se lancer dans un combat-suicide. Si on dégrossis assez bien le tas de brigands, s'ils ont des supérieurs, ou un groupe allié dans le coin, ils iront les rejoindre, sinon, c'est que le groupe agit seul.
J'attendis le retour des éclaireurs impatiemment. Une fois, ceux-ci de retour, ils nous exposèrent ce qu'ils avaient découvert et m'empressa de mettre une stratégie au point. Une fois, au point, je l'exposai à Anolian.
Je pense qu'on devrait s'attaquer au groupe composé d'une quinzaine de soldat qui sont en train de déjeuner. Avec tes archers, on pourrait commencer par dégrossir leur rang, tuant peut-être certain et en blessant d'autres. Après pendant qu'ils sont déstabilisés, on leur rentre dans le tas. Après seul, la différence aux sabres et à la magie nous octroiera la victoire.
L'elf acquiesca et avec le petit groupe, on marchait vers le lieu de l'assaut. Arriver à la vue des brigands, les elfs savaient ce qu'ils avaient à faire et tous ceux qu'ils portaient un arc, prirent une flèche dans le carquoi et s'aprétèrent à tirer. Je sortis mes deux sabres, les entoura d'un feu magique et ordonna:
Lacher vos traits! Et qu'ils fendent l'air, comme le corps de nos ennemis!
Les flèches volèrent par dessus ma tête et m'élanca vers le groupe de brigand peut-être suivi par quelques elfs. Je pus apercevoir les traits s'enfoncant dans les corps et nos ennemis surpris de notre attaque. Un pauvre hère se leva et commenca à tirer son épée mais trop tard. Je venais d'arriver à sa hauteur et d'un geste souple lui coupa la tête. La bataille s'engagea et me jeta déjà sur le suivant. Celui-ci eut le temps de lever son arme de fer et para mon attaque qui avait pour but de lui transpercer le torse...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Mar 30 Mar - 23:23

- Je pense qu'on devrait s'attaquer au groupe composé d'une quinzaine de soldat qui sont en train de déjeuner. Avec tes archers, on pourrait commencer par dégrossir leur rang, tuant peut-être certain et en blessant d'autres. Après pendant qu'ils sont déstabilisés, on leur rentre dans le tas. Après seul, la différence aux sabres et à la magie nous octroiera la victoire.

- D'accord. Mais on laisse s'enfuir l'un d'entre eux pour voir s'il rejoint un groupe allié, ou s'il fuit tout simplement, cela nous évitera d'épargner des brigands peut-être tout aussi redoutable.

Anolian réfléchit à un plan de son côté pour faire fuir un des brigands. Il lui était logique, que ce qui démoralise un groupe, c'est d'être dissocié. Anolian ordonera donc à ses archers de tirer sur tout un secteur du groupe d'ennemie en tuant une partie des guerriers, pour en laisser un prêt d'une fuite possible. Anolian alla en parler quand il lui revint en tête cette histoire de magie. En effet, seulement la plus jeune de son groupe savait manier la magie. Elle avait même déjà réussit à creuser un trou sous les pieds d'un agresseur, chose qu'aucun autre du groupe n'etait capable. Même pour un petit trou de lapin, l'exercice se révélait un désastre pour Anolian et ses compagnons. Qu'est-ce que c'est agaçant de ne pas savoir faire la même chose que peut produire aisément une gamine...

- Si la différence se fait au sabre, je suis confiant, mais en matiere de magie, seule Luorìën sait user de magie basique, mais en ce qui concerne, le reste du groupe et moi-même, au mieux on arrive à faire pousser des pousses sur des arbres, mais on a jamais réalisé à produire un sort majeur...

Le groupe leva le camp. Prenant la direction indiqué par les éclaireurs, le groupe arriva rapidement sur les lieux. Devant le groupe, une scene les surprit. Les brigands étaient quasiment tous avachient sur le sol, à moitié conscient tant l'alcool aait du couler à flot. Seuls deux vigiles, chacun d'un côté du camp, guettait sobrement l'orée du bois, limite à sombrer dans le sommeil, sous cette chaleur rassurante. Anolian regroupa les siens et les avertit d'épargner le guetteur qui commencait à somnoler. Celui-ci se réveillant lors d'une attaque massive, aurait peut-etre l'idée de fuir, s'il etait assez trouillard. L'autre vigil semblait trop sur de lui pour fuir. Dégainant tous leurs arcs, Anolian désigna un groupe de 5 ivrognes se chamaillant. Tuer les plus conscient leur permettrait un gain de temps, sur l'émergence des autre endormis.

- Luorìën tu reste en arriere avec ton arc, tu nous couvre de tes traits. Beluril et Luoran, vous appuyez Luorìën durant trois salves, puis venez nous prêter mains forte, rien ne sert de tirer sur les brigands au corps-à-corps avec nous. Glìor, Vae, Anong, vous tirez qu'un trait, un deuxieme s vous en avez le tant avant la charge. Vous prendrez au centre, Nathanaël et moi nous chargerons des éventuels blssés à gauche, pendant que vous occupez le centre. L'aile droite sera la cible des archers, mais je contournerai les derniers avec le sorcier pour terminer le groupe. Nous laissons le vigil de gauche tranquil pour qu'il fuit. Anòng tu le prends en chasse, si il ne fait que se cacher, tu me le ramene, n'hesite pas à lui tirer dans les mains, en sorcier sans pouvoir lancer de boule de feu est insignifiant. Des questions ? ... Ah oui, rappelez vous, Nathanaël est un sorcier, mais de notre camp, on ne le tue pas donc !

Anolian laissa son équipe se mettre en place, la jeune femme alla même se carrer dans un arbre qui lui donnait vu et place pour tirer sur les futurs victimes. L'air devint soudain pesant, une chose etait sur, la mort sera au rendez-vous. Le sorcier aux deux lames marqua son impatience. Anolian pris son arc en bois de Cerf et le bandit avec une flèche à pointe de feuille de chêne. Le tendon subbit une pression, la flèche vacilla, l'oeil visa le cou d'un brigand qui avait la bougeote.

*Que la justice soit force*

- Lacher vos traits! Et qu'ils fendent l'air, comme le corps de nos ennemis!

La salve de fleche vola droit vers les ivrognes agités. Sur les 7 ciblés répartis entre les tireus, seuls deux éviterent la mort, le premier trouvant une fleche dans son pied, l'autre n'ayant aucune écorchure. Mais Nathanaël alla se charger des deux épargnés. Anolian entrevit le vigil choisi pourvivre, s'enfuir dans les sous-bois, poursuivis par le rapide et discret Anòng. Anolian retira une derniere fleche rapide sur un brigand s'étant relevé en sursaut, et chargeant ses mains de magie. La fleche atteint sa carotide, la boule de feumourra. Les 5 autres archers tirairent encore une fleche, atteignant le groupe de brigand au centre de la clairiere. Anolian annonca la charge et se jetterent en mêlé, ne laissant que les trois tireurs d'elites en arriere, Luòran achevant son quatrieme ennemie, sa vision et son bras sur provoquait toujours un carnage dans les rangs ennemis.
Faisant danser ses lames, Anolian blessa coup après coup pour advenir à bout de son premier adversaire armé. Il ne restait plus que quatre ennemie en plus du fuyard. Un des combattants etait encore avec Nathanaël, les trois derniers lancant des boules de feu sur les arbres ou étaient les archers. Anolian vit que ses elfes avaient fuit la zone à temps, mais déjà le feu ravageait la cime des arbres.
Mettant fin au combat en achevant les derniers brigands.

- Rassemblez les corps ! Luòriën, essaye de m'éteindre ce feu avec ta magie si possible...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Lun 5 Avr - 12:44

Je pus apercevoir entre deux coups de sabres un birgand s'enfuir poursuivi par un elf d'Anolian pendant que j'étais au prise avec un valeureux combattant qui me donna du fil à retordre. Mais il commit une erreur dans sa garde où je pus m'engoufrer. Ma lame lui transperca le torse, il trésaillit et tomba lourdement sur le sol. Je me retournais pour voir ce qu'il se passait et plus aucun brigand n'était vivant mais par contre ils avaient réussi à mettre le feu aux abres.
Rassemblez les corps ! Luòriën, essaye de m'éteindre ce feu avec ta magie si possible...
Laissez moi m'occuper des arbres! Le feu c'est mon domaine!
Je m'approchais des flammes dansantes qui commencaient à grandir. C'était un feu d'un autre sorcier et pour pouvoir le contrôler avec plus d'aise il fallait que je l'entoure de mes flammes. Je lancais quelques jets de flammes sur le brasier et commenca à attirer vers moi le feu pour l'absorber. Cette opération me prit quelques minutes. J'allai voir Anolian.
Je n'ai pu épargner que le feu consummer ces arbres si vous en êtes capable, leur redonner un peu de vie leur seraient bénéfiques.
Un forgeron aguérit, j'apercus une longue fisure sur l'arme de l'elfe. Elle ne tiendrait pas un choc de plus et ca pourrait lui causer la mort.
On dirait que ton arme a subi de lourds dégâts. Tu permets?
Anolian acquisca et je luis pris son épée. Je la soupessa et pour tester sa résistance tenta de la plier en deux. Le métal m'éclata dans les mains me les encorchant légérement. Je me soignais grâce à un sort de soin.
Ma foie, il faudra qu'on trouve un forgeron. J'ai entendu dire que les elfs de la nuit n'étaient pas mauvais dans cet art. Mais Celedae est encore loin et je ne peux te la réparer sur place. Peut-être que nous croiserons la route d'un petit village dans ces plaines.
Les elfes sylvains avaient terminé de rassembler les corps. Je leur demandai de s'écarter et leur mit le feu afin qu'aucunes maladies ne se propageraient. Une fois le travail accompli, on se mit en route un peu au hasard sans attendre le retour de l'elfe qui poursuivait le brigand. On m'avait dit qu'il était bon pisteur et il aurait tôt fait de nous rattraper.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Rencontre étrange   Lun 5 Avr - 18:12

- Laissez moi m'occuper des arbres! Le feu c'est mon domaine!

Le sorcier alla régler le compte des flammes qui dévorairent branches et feuillages, pour enfin le faire disparaitre, en propageant d'autre flamme ce qui surprit les elfes, qui ne s'attendaient pas à voir un feu de forêt s'éteindre en provoquant un incendie, même si le tout etait controlé. Le sorcier revint au groupe des elfes qui terminernt de rassembler les corps. Déja l sang coagulait, les charognards n tarderont pas. Déja des corbeaux folatraient sous les ramures des arbres, prêt à se jetter sur un festin de cadavres.

- Je n'ai pu épargner que le feu consumme ces arbres. Si vous en êtes capable, redonnez leurs un peu de vie, cela leurs seraient bénéfiques.
On dirait que ton arme a subi de lourds dégâts. Tu permets?

Anolian fit signe à ses elfes de tenter de soigner les arbres. Au début rien ne sepassa, mais sous les conseils de la jeune elfe, ils parvinrent à faire tomber les morceaux calcinés, pour laisser aparaitre de l'écorce neuve, tel une nouvelle lymphe. Luòrìën arriva même à faire pousser des fleurs là où le feu avait été le plus violent. Anolian songea qu'il faudrait aller prendre des cours de magie à Tarì quand ils y passeront, un peu plus de savoir et de maitrise leurs seraient profitable.

Quand le sorcier vint quémander de jetter un oeil à la lame d'Anolian, l'elfe songeant que l'arme devait l'intérésser le laissa soupeser l'arme et tester sa souplesse. La lame se brisa en deux faisant couler quelques goute de sang du socier.

*Espece de... comment a t-il oser casser ma lame !!! Mais pourquoi s'est elle aussi facilement brisé ?*

Ma foie, il faudra qu'on trouve un forgeron. J'ai entendu dire que les elfs de la nuit n'étaient pas mauvais dans cet art. Mais Celedae est encore loin et je ne peux te la réparer sur place. Peut-être que nous croiserons la route d'un petit village dans ces plaines.

*Selon lui il faut un forgeron ? Sans blague, tu vient de briser mon arme préféré !!!*

Anolian fit la mou, ne broncha pas, préféra donner ses dernieres instructions pour prendre le départ. Observant les traces de pas du fuyard et de l'elfe poursuiveur, le groupe les suivirent sur quelques distances, histoire de racourcr le chemin du pisteur si celui-ci devait revenir à eux. Anolian passa devant, menant le groupe, sa lame en morceau dans sa bourse, il marcha l'arc à la main. Il n'aiamit pas ne pas avoir d'arme à porté de main, ni avoir son arc callé dans son dos, si sa lame n'etait pas à la ceinture.
Les elfes sylvains avaient terminé de rassembler les corps. Le sorcier mit le feu aux corps, puis se mirent tous en route. L'elfe pisteur revint assez tot, dans l'apres-midi, en croisant le groupe.


- Le fuyard se repose dans un village à quelques lieu au Nord-Ouest. C'est un village Elfe de la nuit, mais ils ne semblent pas solidaire de ce brigand, ils ont l'air de le tolérer comme simple voyageur.

- Trés bien, allons-y. De toute façon, il faut passer à un village pour ma lame...

Le groupe repartit alors sous la direction du pisteur qui lesmena à l'orée d'un village d'elfe de la nuit. Anolian repéra le nuage de fumée dela forge. Celle-c semblait etre au centre du village. Anolian y voyait déja une elfe en train d'y chauffer le four, puis prendre une commande. Anòng assura que le brigand s'etait réfugié dans une batisse au loin qui semblait faire accueil de voyageur et dispensaire.

- Que tout le monde évite le fuyard. Vous avez quartier-libre jusqu'à ce soir ! On se retrouve dans le même gîte que le fuyard avec qui nous passerons la soirée autour d'un godet. Allez, disperssion !

Anolian n'attendit pas que le groupe montre sa gratitude, il prefera aller directement à la forge, une nouvelle lame etait nécessaire. Tendan l'oreille, le meneur des elfes, les entendit rirent et prendre des chemins différents en groupe de deux ou trois. Anolia arriva à la forge.


[Fin du RP : Suite à Une nouvelle vie]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre étrange   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre étrange
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bien étrange rêve...
» Une étrange découverte
» Visite étrange en début de nuit
» Par un étrange hasard... [RP Darren - Kelsey]
» Un étrange colis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Oubliées :: La ville de Tàri :: Les remparts-
Sauter vers: