AccueilAccueil  PortailPortail  Carte  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Une nouvelle vie   Lun 29 Mar - 15:16

Il était encore tôt. Le soleil venait à peine de montrer le bout de son nez et l'air était encore frais. Les habitants du petit village situé au nord de Celedae dormaient encore à point fermés. Seule une Elfe avait les yeux ouverts. Toujours allongée dans son lit, elle restait immobile. Avec le temps, elle avait compris que se retourner sans cesse pour tenter de trouver le sommeil était un effort vain. Dès que le soleil se levait, dès que le premier rayon atteignait ses paupières, elle se réveillait. Pendant l'hiver, elle ne souffrait pas trop de cet inconvénient. L'été par contre, il lui fallait attendre le coucher du soleil. Son sommeil ne durait que quelques heures, mais elle avait appris à s'en contenter.

Cela faisait maintenant sept ans qu'elle s'était exilée dans ce petit village reculé. Loin de tout, l'Elfe s'était sentie à l'abri. À cet endroit, personne ne savait qui elle était et personne ne pouvait la reconnaître. Les habitants du village ne la connaissait que sous son prénom. Elle prétendait ne pas avoir de nom de famille. Au début, les gens avaient été méfiants, mais avec le temps, ils avaient pris confiance. Elle avait appris le métier de forgeron et l'exerçait pour son compte depuis six ans; elle avait appris vite. Les Elfes de la Nuit étaient réputés pour être de bons artisans et elle ne faisait pas exception à la règle.

L'Elfe avait erré quelques temps, perdue, anéantie. Elle avait déambulé au gré du vent, laissant ses pieds la guider. Elle n'avait plus eu la force de se battre, de vivre. Elle était arrivée dans ce village et on l'avait accueillie. Les habitants ne le savaient sûrement pas, mais ils lui avaient sauvé la vie. Depuis ce jour, l'Elfe s'est efforcée de faire de son mieux pour aider les villageois. Elle forgeait des pointes de flèches, et des poignards pour les chasseurs. Elle avait aussi appris à forger divers ustensiles utiles pour la cuisine et la couture par exemple. Elle n'avait cessé de se perfectionner.

Ce matin-là, elle se leva, comme d'habitude, bien avant tout le monde. Elle s'habilla et partit courir dans les plaines. Courir lui faisait du bien. Cela la maintenait en forme et lui permettait de réfléchir, de prendre l'air. Cela faisait longtemps qu'elle avait arrêté de ressasser son passé, pourtant ce dernier refusait de la laisser en paix. Il la hantait et c'était aussi pour cette raison qu'elle avait fui le monde pour venir habiter dans ce village. Pendant ses courses matinales, elle pensait à sa nuit passée, à sa journée à venir, mais jamais plus loin. Elle refusait de se projeter dans l'avenir. Le présent était déjà assez compliqué, elle ne voulait pas risquer d'être à nouveau déçu, que ce soit par quelqu'un d'autre, ou par elle-même.

Une légère brise soufflait sur les plaines. Le matin, le vent se levait comme le soleil, puis il s'accentuait vers la mi-journée pour faiblir à nouveau le soir venu. L'Elfe passa à côté de chevaux sauvages. Sa foulée était rapide, légère, régulière. Elle avait acquis une grande endurance à force de parcourir les alentours du village. Elle connaissait la région comme sa poche. Sa course durait généralement une à deux heures, elle attendait que les villageois se réveillent gentiment. Tant qu'ils dormaient, elle ne pouvait pas travailler le fer et le bronze.

Lorsque l'Elfe revint au village, les habitants étaient déjà affairés à leur tâche. De retour chez elle, elle se lava et revêtit une tenue légère. Travailler dans une forge n'était pas un métier facile. Il régnait dans l'atelier une chaleur quasiment insupportable pour quelqu'un de peu habitué et travailler le métal demandait beaucoup de force. L'Elfe avait acquis, grâce à son métier, une musculature assez impressionnante, cela n'enlevait cependant rien à son charme féminin. Pour des raisons pratiques, elle avait coupé ses cheveux autrefois long. Ils lui arrivaient à présent juste sous le menton. Elle espérait que les changements physiques qui avaient eu lieu pendant ces sept ans la rendraient méconnaissable au cas où un étranger débarquerait au village.

La forge se trouvait deux maisons après celle de l'Elfe. Lorsqu'elle entra dans l'atelier, la température était encore agréable. Elle se dépêcha de faire un feu, elle avait du travail ce jour-là. Puis elle commença à travailler; alimenter le feu, rendre le métal incandescent, le frapper, le refroidir, tout était une question de précision dans les mouvements et dans le temps. La différence se voyait après; l'outil serait solide ou non. Après avoir travaillé toute la matinée, l'Elfe s'accordait généralement quelques instants de répit. C'est à ce moment-là que les gens venaient pour lui demander de fabriquer ou de réparer un objet. Elle prenait commande et leur demandait de revenir le lendemain ou le jour d'après suivant la tâche demandée.

Ce jour-là, vers le milieu de l'après-midi, un jeune chasseur passa le seuil de la porte. L'Elfe fut étonnée de le voir, car il était lui-même forgeron. Elle arrêta son travail et s'approcha de lui.

"Que me vaut ta visite, Cuthalion"

"J'aurais besoin de pointes de flèches pour demain. Nous avons prévu une grande chasse et je ne pourrai pas en faire aujourd'hui. Si tu as le temps, pourrais-tu m'en forger quelques unes?"

Le ton de la voix était amical et autre chose à la fois. L'Elfe n'arrivait pas à cerner ce que le chasseur tentait de réprimer. Elle réfléchit un instant, puis répondit.

"Oui, je peux te faire ça. "

"Merci Mia."

L'Elfe sourit et le chasseur lui retourna son sourire. Il semblait débordant de joie. Il quitta la forge en sifflotant. Mia secoua la tête. Elle ne comprenait pas toujours ses semblables, surtout depuis...

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Lun 5 Avr - 21:55

Anolian arriva à la forge et donna un coup d'épaule à un pauvre ahurie qui sfflotait sans voir où il allait. Anolian s'escusa rapidement par un grognement, l'autre semblait sortit de sa rêverie et repartait déjà d'un pas plus terrataire. Anolian alla à l'elfe de la nuit. L'Elfe bien qu'ayant une taille ravissante ne manquait pas de muscle saillant. L'elfe des bois s'avanca à elle et la coupa de ses rêveries. A croire que tous ces elfes de la nuit vivaient dans leurs propres rêves. Mais ce qui importait le plus pour Aolian, s'etait d'obtenir une lame elfique qui ne se brise pas sous la force de futur coups qu'il porterait.

- Salutation forgeron. Combien de temps te faudra-t-il pour une lame elfique, et combien cela me coutera ?

En disant ces mots, Anolian sortit de sa bourse deux fragments de lame, fraichement brisés par son ami-sorcier. L'elfe sylvestre ne pouvait pas parcourrir les chemins vers Tarì sans lame. Même si son arc etait utile dans les combats, une lame etait efficace pour mettre fin à tous conflit, l'arc etait plus une facilité, autant pour la chasse que pour l'embuscade.

Ecoutant la femme elfe lui répondre, Anolian accepta le deal, malgrès sa réticence d'attendre aussi longtemps pour obtenir sa lame. Ne sachant pas quoi faire d'autres, l'elfe préféra regarder la forgeronne travailer le métal. A défaut d'activité, il vallait mieux apprendre à reforger par soi en observant un professionel, au cas ou qu'une autre arme se brise et qu'il soit dans le besoin de la réparer. Anolia la regarda faire tout en discutant avec celle-ci qui semblait tout aussi concentrée qu'à l'aise dans cette fournaise, battant le faire rougit et travaillant le soufflet qui à défaut de rafraichir par son soufffle, augmentait la taille des flammes.

- Je suis un elfe de chemin, pourrais-je apprendre à vos côtés l'art de forger ? Je suis intrigué par la métallurgie et votre savoir faire... Enfin, si vous préférez travailer seule, je me tiendrai à l'écart tout en vous regardant.

Anolian attendit la réponse de l'experte, tout en identifiant un groupe de trois de ses elfes posait aux abord du puit du village. Un autre groupe de deux se promenait non loin du gte où se réfugiait le brigand que le groupe guettait jusqu'à la nuit, et enfin un dernier elfe, certainement Vàr qui etait en train de discuter avec des elfes de la nuit, posés contre une pente herbeuse. La forêt etait bien loin pour Anolian et les siens, heureusement que ce village restait encore assez frontalier aux forêt sauvages de la région de Mithgalad...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Lun 5 Avr - 23:16

L'elfe semblait frustré que je lui avait brisé sa lame. Mais bon mieu valait une lame brisée qu'un elfe sylvain mort. L'elfe qui était parti à la suite du brigand nous informa qu'il s'était réfugié dans un village non-loin de là. On s'y rendit pour y faire réparer la lame d'Anolian. Une fois arrivée dans le patelin, mon ami sylvain s'empressa de se rendre à la forge. En attedant, je décidais de faire un tour. C'était un village charmant où j'avais l'impression qu'il faisait bon vivre. Les elfes de la nuit était sociable et je profitais de discuter avec quelques un d'entre eux. J'en appris un peu plus sur ce qui se passait sur les Terres Oubliées. Une fois que j'avais fait le tour, je me rendis à la forge pour voir où en était la réparation et pour savoir si le forgeron avait besoin d'aide. Arriver à proximité j'entendis Anolian et la forgeronne discuter. Cette voix me disait quelques choses mais je ne savais plus où j'aurais pu l'entendre. J'entrais dans la forge et fut surpris par ce qui je vis. Une forgeronne faisait face à Anolian. Elle ressemblait à une vieille connaissance Mia Gil'Sayan mais avait les cheveux courts et portait un lourd tablier de cuir. Je portais mon examen un peu plus loin et tenta d'identifier son aura magique. J'en restais bouche bée! C'était bien la Souveraine des elfes de la nuit Mia Gil'Sayan! Je n'eu aucun doute à reconnaître son aura vu que son sang coulait dans mes veines! Je fus pris d'un grand fou rire durant plusieurs minutes. En essayant de me reprendre, j'arrivais à articuler quelques mots.
C'est un plaisir de te revoir ici! Faudra que tu me racontes comment tu t'es mis à forger quand même!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Jeu 8 Avr - 21:53

Mia fut sortie de ses pensées par la voix d'un Elfe. Dans un autre monde, elle ne l'avait pas vu rentrer.

- Salutation forgeron. Combien de temps te faudra-t-il pour une lame elfique, et combien cela me coutera ?

L'Elfe observa le client sortit de sa bourse deux fragments de ce qui fut une lame. Elle réfléchit un instant. On lui avait passé plusieurs commandes déjà et le travail ne manquait pas, mais l'Elfe sylvain devait être un voyageur, elle ne pourrait pas le faire attendre trop longtemps non plus. Le plus urgent était les pointes de flèches, ainsi qu'un poignard qu'on lui avait commandé dans les plus brefs délais. Cela passerait donc avant l'épée de l'Elfe.

Je peux t'en forger une en deux jours. Mais je ne commencerai que demain, j'ai deux autres travaux urgents qui m'ont été demandés plus tôt dans la journée. On ne me demande pas souvent des épées, mais ça ne me posera pas de problème. Le prix est de 920 phoros.

Mia vit son client hocher la tête en signe d'acceptation. Le marché était conclu. Elle devait maintenant s'activer pour finir son travail à temps. Elle commença par s'atteler à la tâche que lui avait confié Cuthalion. Elle sentit le regard de l'Elfe sylvain posé sur son travail.

- Je suis un elfe de chemin, pourrais-je apprendre à vos côtés l'art de forger ? Je suis intrigué par la métallurgie et votre savoir faire... Enfin, si vous préférez travailler seule, je me tiendrai à l'écart tout en vous regardant.

L'Elfe de la Nuit rit.

Le métier de forgeron ne s'apprend pas en un jour et regarder ne sert à pas grand-chose. Il faut sentir le métal, savoir où, comment et quand le frapper. La température est aussi quelques choses de très important. C'est cela qui détermine la solidité de la lame, enfin surtout la manière dont on refroidit le métal. C'est un art. Mais ça ne me gêne pas, pour répondre à la question.

Mia se tut après ce long monologue et continua son travail. L'Elfe continua de l'observer, elle se concentra sur sa tâche. Après quelques minutes, elle entendit un rire éclater non loin d'elle. Elle sursauta et se retourna vivement. Un vieux réflexe sûrement...

Ce qu'elle vit lui glaça le sang. À quelques pas de l'endroit où elle se trouvait se tenait un Nathanaël Gil-Nalìn suffocant de rire. Que faisait-il là, comment l'avait-il retrouvée? Son passée la rattrapait. Tout ce qu'elle avait fui depuis sept ans venait de s'imposer à elle. La peur prit le dessus et Mia lâcha son marteau qui tomba sur le sol. Voir son ancien ami lui remémora des images qu'elle avait enfuies bien au fond de sa mémoire, des images qu'elle avait voulu oublier. Mêlé à la peur, un autre sentiment venait poindre: la joie. Cela faisait sept ans qu'elle n'avait plus revu des connaissances de son passé, des amis qu'elle s'était forcée à oublier, pensant ne jamais les revoir. La peur, premier sursaut, laissa sa place à la vague de chaleur que provoquait la joie de revoir un visage connu. Elle sentit une larme couler le long de sa joue.

C'est un plaisir de te revoir ici! Faudra que tu me racontes comment tu t'es mis à forger quand même!

Le sorcier s'était calmé et il avait pu aligner quelques mots. Mia, elle, bouillonnait. Oubliant son client qui devait sûrement observer la scène, elle se précipita et enlaça son ami avec force. Laissant les larmes couler, elle ne se soucia pas de mouiller le vêtement de Nathanaël.

Tu m'as manqué...

Ce ne fut qu'un murmure.

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Ven 9 Avr - 0:48

La forgeronne frappait avec minutie les commandes d'autres clients. Anolian etait cloué ici pour deux ou trois jours. Bien que ce délai soit inquietant pour les nomades comme lui et les siens, du repos dans cet endroi calme, apres une bonne chasse, etait certainement la meilleure des récompenses pour sa troupe. Aussi le réfugier-brigand les occuperait. Ce soir ils iront le... "saluer" au gîte où il a prit refuge. En le cuisinant un peu, ils obtiendront certainement des renseignements. Cette pause de quelques jours etait la bienvenue pour certains des membres, notamment Vàr qui semblait etre assez épris d'une elfe de la nuit qui frappait du linge au bord d'un ruisseau. Anolian, depuis sa position remarquait bien que son compagnon d'Aldaë la regardait avec tendresse et envie. Et puis apres tout, l'amour ne lui fera pas de mal, surtout vu son âge avançant, rester avec un bande de gamins n'etait certainement pas aisé pour ce quadragénaire.

Se reportant sur le travail de l'elfe, et mettant fin au fil de ses pensées, l'elfe tendit l'oreille à sa consoeur, maitre-des-forges. Elle etait entrain de perler de gouttes de sueur, mais cette corvée semblait lui faire le plus grand bien. Pour preuve, elle ne semblait pas géné ni essoufflé quand elle lui parla de métallurgie.

- Le métier de forgeron ne s'apprend pas en un jour et regarder ne sert à pas grand-chose. Il faut sentir le métal, savoir où, comment et quand le frapper.

*Mince, il faut être timbré pour être forgeron... Sentir le métal ? Il n'y a rien de plus froid, d'inexpressif que l'acier... Je serai certainement mauvais practicien.*

- La température est aussi quelques choses de très important. C'est cela qui détermine la solidité de la lame, enfin surtout la manière dont on refroidit le métal.

*C'est clair, ma carriere de forgeron est foutu ! Comment maintenir pareil feu des enfers en pleine nature ?*

- C'est un art. Mais ça ne me gêne pas, pour répondre à la question.

Anolian abandonna l'idée de devenir forgeron, mais ne détourna pas pour autant ses yeux du travail de l'elfe. Observer et comprendre est plus facil que maitriser et reproduire... Anolian ne fit même pas attention à son ami qu'il entendit venir à lui, dans sa direction, puis un grand éclat de voix surpris l'elfe qui dû se retourner. Son compagnon aux mains de feux était pris d'un fou rire...

*Il est barge ?*

CLANG...

Anolian se retourna vers la forgeronne, pour voir son outils tombé à ses pieds. Elle etait frappé d'horreur.

*Elle est barge ?*

Anolian s'inquieta du comportement exubérant de son comparse de sorcier, et de la stupeur de la forgeronne... Quelque chose de pas rond se déroulait sous ses yeux...

- C'est un plaisir de te revoir ici ! Faudra que tu me racontes comment tu t'es mis à forger quand même !

Anolian se retourna vers la fournaise où aurait dû être la femme elfe, mais elle n'etait plus à cette place, un courrant d'air lui indiqua que celle-ci venait de lui passer devant et se jettait dans les bras de Nathanaël.

*Ils sont barges...*

Anolian ne comprit rien de ce qui se passait... Il fit une liste dans sa tête pour éclaircir ses idées...

*1° Nathanaël vient et explose de rire (il est barge)
2° La forgeronne est horrifié (elle est barge)
3° Nathanaël se moque de la forgeronne (c'est normal)
4° La forgeronne explose... en larme dans les bras du sorcier (là c'est pas normal)
5° Je reste comme un glandu devant cette scène et décide de ne rien comprendre (normal...)
6° Je m'arrete au 5°*

- Euh, Nath', quand tu aura terminé ton calinou à la forgeronne, tu pourrais la laisser terminer son travail pour que la lame que TU m'as brisé soit réparé ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Lun 12 Avr - 23:10

Je vis Mia l'air béat et soudain me plongé dessus. Elle m'étreignit avec force et mouilla copieusement mon manteau.
Tu m'as manqué...
Je l'écartais doucement.
C'est une joie immense de te revoir!
Euh, Nath', quand tu aura terminé ton calinou à la forgeronne, tu pourrais la laisser terminer son travail pour que la lame que TU m'as brisé soit réparé ?
Arriverait-il qu'un jour cet elf penserait à réfléchir plus loin qu'un objet cassé?
Et si c'est pas moi qui te l'aurait volontairement brisé, par exemple un brigand en plein combat, que te serait-il arrivé?
Je me retournais vers Mia.
Veux-tu que je t'aide à forger cet arme? Si tu es ici dans ce village, c'est que tu as une longue histoire à me raconter et bien des choses on dut changer sur ces terres... Et quoi de mieu que de discuter en travaillant? Anolian pendant qu'on y sera, voudrais-tu qu'on apporte quelques modifications à ton arme? Pommeau, équilibre,???

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Mer 14 Avr - 21:58

- Et si c'est pas moi qui te l'aurait volontairement brisé, par exemple un brigand en plein combat, que te serait-il arrivé?

*Lui au moins j'aurais pû le tuer sans vergogne, alors que toi, ca me désole un peu plus de te racourcir la vie...*

- Veux-tu que je t'aide à forger cet arme? Si tu es ici dans ce village, c'est que tu as une longue histoire à me raconter et bien des choses on dut changer sur ces terres... Et quoi de mieu que de discuter en travaillant? Anolian pendant qu'on y sera, voudrais-tu qu'on apporte quelques modifications à ton arme? Pommeau, équilibre,???

*Des modifications ? Mais elle etait parfaite cette arme !!! Quoique...*

- Et bien, mon arme n'avait pas de défauts, mais pourrait-on lui ajouter des avantages ? ... Bon, alors si possible, j'aimerai que ma lame soit plus solide mais tout aussi légerre, avec comme modification, quelques runes qui pourrait donner un petit plus à son maniement... Et un double tranchant à la lame... Mais pas de garde ! Je veux pas d'épée à la mode humaine !


Anolian fit le tour des améliorations et se demanda combien lui couterait tout ça... Pourvu qu'il fasse un prix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Sam 24 Avr - 20:45

Après quelques instants, Mia se reprit et écouta la discussion qui avait débuté entre son client et Nathanaël qui semblaient d'ailleurs déjà se connaître. Ainsi, elle apprit que le sorcier avait brisé la lame de l'Elfe sylvain pour lui éviter un malheur au combat. Puis, l'ancien souverain des sorciers lui proposa son aide. L'Elfe de la Nuit sourit. Son ami avait bien plus d'expérience qu'elle et à deux le travail avançait plus vite. Elle hocha la tête pour lui montrer son approbation. Mia écouta ensuite les consignes d'Anolian concernant la nouvelle lame. Le travail ne serait pas facile, mais avec le sorcier, ça devrait aller.

L'Elfe de la Nuit et le sorcier commencèrent à travailler. Comme il lui avait demandé, Mia raconta ce qui lui était arrivée depuis qu'ils s'étaient séparés.

Après t'avoir quitté, je suis partie à Celedae. J'avais besoin de retourner chez moi et cela m'a permis de m'informer sur la santé de mes terres. Après cela, je suis partie à Mithgalad, dans l'espoir que Zelda s'y trouve, mais elle n'était pas chez elle. En écoutant les rumeurs, j'ai appris qu'elle était dans la région avec un groupe de sorciers. J'ai alors commencé à les suivre. Je me suis rendue à Aldae.

Mia fit une pause en repensant aux événements qui s'étaient déroulés dans ce village. Son visage s'assombrit et les images revinrent à son esprit. Elle revit la tempête et les hommes dans la taverne. Elle eut un frisson et secoua la tête pour chasser les images de son esprit. L'Elfe devait cependant continuer son récit. Elle se racla la gorge et s'exprima d'une voix un peu différente, un peu tendue.

J'y suis restée trois jours. Et... c'est là que j'ai perdu l'amulette de l'air. Un soir, il y avait la tempête et je me suis rendue dans une taverne. Trois sorciers s'y trouvaient. Ils m'ont tendu un piège quand je suis sortie. Ils m'ont assommée et m'ont laissée pour morte.

L'ancienne souveraine s'arrêta à nouveau. Raconter lui ramenait la douleur. Elle ressentait chacune des émotions qui l'avaient envahie à ce moment-là: la rage, la tristesse, la rancœur, le doute... Mia n'avait jamais dit à personne ce qui lui était arrivé et refouler son passé, l'enterrer n'avait pas refermé la plaie. Elle se tut et continua à travailler le métal. Elle donnait des coups de marteau rageur sur son travail. Après quelques instants, elle se sentit apte à reprendre son récit.

Ensuite, je les ai poursuivis jusqu'à Gilond. Mais arrivé là-bas, j'ai eu l'intuition qu'ils étaient en route pour l'île d'Asha. J'ai donc traversé la mer et suis arrivée sur l'île, mais c'était trop tard. J'ai trouvé le camp d'Evans abandonné et j'ai tout de suite su ce qu'il allait arriver.

Mia s'arrêta à nouveau, mais pour un court instant seulement.

Ensuite... j'ai erré sur le continent. J'avais échoué. Les Terres Oubliées étaient réapparues aux yeux des hommes et Evans avait gagné. J'ai erré jusqu'à ce village. Personne ne m'a reconnu, tous m'ont prise pour un vagabond. J'ai réussi à m'intégrer et ai appris le seul métier qu'on m'a proposée. Heureusement, les Elfes de la Nuit sont réputés pour leur talent dans ce domaine. Je n'ai pas eu de mal à apprendre les bases et j'ai continué à aider les habitants. Ici, je me sentais bien. J'étais en paix. Personne ne me reprochait quoi que ce soit. Et puis, les rares voyageurs qui passaient nous donnaient de bons échos de ce qui se passaient dans le reste des Terres. Evans était un bon souverain. J'ai donc décidé de rester ici et de recommencer ma vie. Personne ne sait rien de moi ici. Je suis une énigme.

L'Elfe s'arrêta quelques secondes.

Quand je t'ai vu, je t'en ai voulu. Tu détruisais mon monde. Tu détruisais tout ce que j'avais créé pour me protéger.

Elle se tut et cette fois ne dit plus rien. Mia n'avait plus rien à dire. Elle se sentait comme vidée. Raconter son histoire l'avait à la fois libérée et oppressée. Les souvenirs étaient douloureux, mais en parler avait diminué le mal. Cela l'avait en partie libérée; première étape vers la guérison...

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Dim 25 Avr - 19:26

Mia acquiesça pour que je l'aide à forger l'épée. J'enfilais un de ses jolis tabliers bruns de forgeron qui m'allait à ravir. Tout en commençant à forger, Mia me raconta son histoire depuis notre dernière rencontre qui remontait quand même à plusieurs années. Elle termina son récit sur:
Quand je t'ai vu, je t'en ai voulu. Tu détruisais mon monde. Tu détruisais tout ce que j'avais créé pour me protéger.
Tu peux m'en vouloir. J'ai brisé ton univers où tu semblais vivre en paix.
Toi au moins tu as agi... Moi je me suis réfugié au plus profond de la forêt des elfs sylvains. Les lourdes défaites que j'ai subies face à Evans m'ont détruit en tant qu'homme. Mais j'ai commis un lourd crime, je me suis battu contre mon peuple, sorcier contre sorcier, dans cette guerre. Par ma folie de reprendre le pouvoir, j'ai failli à mon devoir de Souverain.
Je m'arrêtais quelques instants, le regard vide, des images du passé faisant surface.
Durant cette période d'absence, j'ai beaucoup appris. J'ai ouvert mon esprit au monde. Mais le plus important, j'ai réussi à assumer mes actes et vivre avec. Mon passé, je me pourrai jamais le changer, par contre je peux décider des actions que je vai entreprendre sans commettre les mêmes erreurs. J'ai décidé de mettre mon savoir au service des Terres Oubliées et d'apporter mon soutien au peuple vivant sur ces terres.
Je me tournais vers Mia et lui sourit. La revoir après tout ce temps était comme un nouveau souffle, un nouveau départ. Je poussais gentiment l’elfe de la nuit, mélangea mon propre feu magique avec celui de l'antre et lui prit le marteau. Et je frappai le premier coup sur le métal encore chaud. Et la magie me vint, le chant-du-forgeron-mourant que j'avais appris d'un maître sur son lit de défunt sortit de moi dans un ancien langage. Je l'avais chanté que pour quelques armes dont mes deux sabres mais le chant était toujours aussi pur. Son intonation était tantôt souple, glissant sur le métal, tantôt brut et fort comme si rien ne pouvait le briser. Cette musique faisait parti de moi, j'aimais la chanté. Elle m'apportait une joie immense et une détermination sans faille. Et je chantais tout en dessinant les contours de l'arme en oubliant toutes autres sensations…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Dim 25 Avr - 20:21

En écoutant son ami, Mia comprit qu'elle n'avait pas été la seule à souffrir. Comment avait-elle pu être si égoïste. Nathanaël aussi avait essuyé des défaites et pas des moindres. Il avait dû se battre contre son peuple. L'Elfe de la Nuit rougit de honte. Puis, en écoutant la suite, elle se rendit aussi compte que le sorcier avait déjà fait une grande partie du chemin qu'elle peinait à emprunter. Il n'essayait pas de fuir son passé, mais il avait appris à vivre avec. Il s'était pardonné ses erreurs et avait décidé de reprendre sa vie en main.

Lorsque l'ancien souverain se tourna vers elle et lui sourit, Mia baissa les yeux. Son chemin, à elle, n'était même pas entamé. Contrairement au sorcier, elle ne s'était pas pardonnée. Quel orgueil! Elle se rendait compte, enfin, que son comportement n'était pas le bon. Elle aussi devait se pardonner, devait relever la tête et vivre à nouveau.

L'Elfe se laissa faire quand Nathanaël la poussa gentiment pour pouvoir continuer le travail qu'elle avait commencé. Elle se mit de côté et observa. Le sorcier se mit à chanter un chant étrange, profond. Elle comprit qu'elle ne devait pas déranger son ami. Elle se mit alors simplement à le regarder travailler. Le mouvement régulier de son bras, la cadence des coups de marteau et le rythme du chant possédaient des vertus envoûtantes. Mia se laissa bercer par la musique et elle laissa silencieusement les larmes glisser le long de ses joues. La tristesse qu'elle avait refoulé, la douleur qu'elle avait emprisonné refaisaient surface et s'échappaient dans chacune des gouttes d'eau salée qui se dérobaient à ses yeux.

Nathanaël a raison, il faut accepter son passé, mais surtout vivre le présent. Il faut que j'arrête de me tourmenter, il faut que je tourne la page, que j'aille de l'avant.

Mia sécha ses larmes d'un revers de la main. Contrairement à sa première impression, la venue du sorcier dans son village était la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Un sourire se dessina sur son visage.

[désolée, c'est moins long que ce que je fais d'habitude, mais ce soir j'arrive pas à faire plus xD]

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Dim 2 Mai - 19:25

Ne prêtant plus attention au travail des frgerons, mas à leurs contes, Anolian se rendit compte de l'importance de ces deux personnes travaillant ici-même le métal. Les deux furent souverains et perdirent tout ce qu'ils avaient et désiraient avoir, dans leur défaite face à Sire Dablord qui fut pourtant un bon souverain. Ces deux êtres là étaitent donc les souverains de la moitié des Terres Oubliées, mais pourtant, on ne pouvait ignorer à leurs breloques et positions sociales, qu'ils n'etaient plus que leur propre ombre. Anolian pensa longuement sur leurs histoires, une guerre, une trahison, un confflit politique puis de guerre, et enfin une défaite cinglante sur la légende des amulettes de pouvoir... Et Sire Dablord qui vint au pouvoir, échoua dans une mission en terre inconnu des hommes, en ramena la guerre sur es terres des elfes et des sorciers. Et maintenant, malgré une paix affirmé, le pays tombait sous les assauts de pirates, brigands, et les hommes ne tarderont surement pas à commencer leurs massives invasion. Ce sont des pietres soldats selon les rumeurs, mais leurs nombres est conséquent.

Anolian se leva dans le dos des deux amis d'ex-royauté et après jeter un oeil à leur travail décida de se lasser de la métalurgie et aller voir son équipe alors que le soleil faisait rougir l'horizon, signe d'un début de soirée bientot entamé.

- Je m'en vais nous réserver une chambre Nath' ! Et je vais rendre visite à notre ami ! Je te laisse, je crois, en bonne compagnie ! Mademoiselle, bien le bonsoir.

Anolian s'en alla vers deux de ses elfes,Vae et Glior, se prélassant comme jamais-vu au soleil plongeant à l'horizon. Les deux comperes ayant chacun un passé lourd en perte, s'était rassemblé en deux compagnons de mauvaise fortune décidant de faire couler lesang pour éviter que d'autres le fassent... Ils aimaient se savoir sacrifiés, -eux et leurs défunts proches,- pour une cause juste qui les mèneraient au repos éternel. D'où leurs coutumes de prier Eärnilyn, déesse des égarés...

- Et bien, je vois que la flemmardise vous va à gréer ! Je vais interroger le réfugier, mais je comprendrai tres bien que vous préféreriez rester ici ! C'est comme vous voulez !

Les deux personnes se levèrent d'un bond à ces mots. Plus que le plaisir de bronzer, voir Anolian nterroger un brigand était cent fois plus distrayant et amusant. Le trio pris la direction de la position d'Anöng qui guettait le gîte du réfugié. Préférant ne pas déranger les jeunes (Luòran ; Belurìl ; Luòriën) qui partageaient le pain avec des locaux, les quatres sylvains devant la batisse se dévisagerent, sourire en coin, observant chacune des fenetres pour voir l'intéréssé se terrer comme un lapin, mais malheuresement, celui-ci n'etait visible à aucune fenetres.

- Est-ce qu'il a bougé ?

- Non, je pense qu'il s'est réfugié dans la chambre à la fenetre voilé, d'autres personnes passent courrament devant les autres fenetres, mais jamais le sorcier...

- Bien, allons cueillir le fruit, il doit etre bien mure, depuis qu'il marine dans la peur !

Les quatres sylvains entrerent dans le gîte. L'hôte était à une table en train de prendre son repas du soir, avant que la clientèle n'arrive se restaurer. Deux servantes faisairent leurs vaiselles, l'une d'elle u regard éloquent se mettait soudain poitrine en avant en dévisageant Vae, à l'allure de brupte sanguinaires, mais au regard tendre... drôle de mélange, c'est d'ailleurs ce qui devait plaire à l'elfe de la nuit qui essuyait un gobelet, n'arretant pas d'épier l'arrivant.

- Bonsoir ! C'est complet ce soir, je n'ai qu'une chambre pour deux messieurs, mais une autre chambre se libèrera dans la nuit si vous le désirez ! L'occupant souhaite voyager à la lune apparement...

- Bonsoir. Justement cette personne est notre ... ami ! C'est bien un sorcier qui semble inquiet non ? Il nous attend, il pensait que nous n'arriverions pas, cela l'a beaucoup tracassé j'imagine ! Pourrions-nous le voir ?

- Je vais lui porter le message. C'es à quel nom ?

Anolian répondit à l'homme en donnant son propre nom et demanda tout bas à Anöng et Glior d'aller guetter dehors au cas où le brigand souhaiterait fausser compagnie. Il préférait tout envisager pour ne pas être pris au dépourvu, le sorcier imaginerait surement une fuite plus facil si elle etait par la fenetre, mais le sylvain n'etait pas stupide. Anolian alla s'installer à une table, suivi de Vae. Cepandant, Anolian avait d'autres projets pour son ami. Il lui demande d'aller prendre commande auprès de la demoiselle qui essuyait toujours son gobelet depuis cinq minutes. Anolian demanda aussi de prendre des informations sur la région et les moeurs locales, prétextant l'envie de connaitre la région des elfes de la nuit...

Fin stratége, Anolian vit deux de ses plans fonctinner à merveille. Vae était en train de parler à la serveuse qui semblait avide de lui apprendre tout ce qu'elle savait de son pays et précisa que c'etait un lieu où l'on rencontre l'amour. ae etait apparement séduit, au moins celui-ci ne dormira pas seul dehors cette nuit. Voyant le couple se former peu à peu, mais en leur laissant du temps pour se connaitre, Anolian entendit au-dehors des vociférations, pour qu'enfin apparaisse sur le seuil de la porte, Glior soutenant un sorcier qui avait un ématome sur la joue, et Anong qui se secouait la main, semblant douloureuse. Le trio apparu se dirigea vers Anolian, voyant que le sorcier avait du mal à mettre un pied devant l'autre.

- Bien le bonsoir sorcier ! Mes amis t'ont-ils frappés ? J'en suis navré, mais tu sais qe sauter par une fenetre est plus risqué que de prendre l'escalier ?! Mais je ne suis pas là pour t'apprendre à descenre des marches... Veux-tu quelque chose ? Une chope ? Un morceau de pain ? Quelques champignons ? Une grande baffe ? Oui ? Alors passons à table l'ami !

Anolian commença l'interrogatoire, observé par Anöng et Gloir qui ne chachaient pas leur hilarité, se donnant des claques dans le dos, et Vae qui semblait écouter de loin mais ne détournait pas la tête de la plaisante elfe de la nuit. Quant au Hôte et sa femme, ils s'etaient éclispés pour préparer ce qui semblait à l'odeur, un plan traditionnel à base de Prozac et de Thym.

- Je ne vais pas t'embêter longtemps... Dis-moi juste à qui obéit-tu, où te diriges-tu et pourquoi, et enfin pourquoi toute cette pagaille ? Je te relacherai et te laisserai sauf si tu me dis vrai et est arrangeant... Je t'en prie parle !

Le sorcier ne semblant pas vouloir coopérer, il se prit une grande claque derriere la nuque par Gloir, afin de l'encourrager (d'une certaine maniere) à parler. Le résultat fut satisfaisant.

- J'etais du groupe de Zaherg, celui que vous avez tué... Nous avions pour mission de rejoindre un autre groupe sur la route de Mithgalad, mais vous êtes intervenus avant que nous n'arrivions... Maintenant, j'aimerai regagner les miens qui se trouvent dans les alentours.

- Combien êtes-vous ? Organisez-vous un réseau ?

- Zaherg était un meneur parmi d'autres, il voulait juste s'amuser en cours de route... Je ne sais pas combien etaient ceux que nous devions joindre... Je ne peux pas dire plus... Une deuxieme claque rebondit sur la nuque du sorcier, mais plus forte que la précédente... Je... Je n'y suis pour rien, Zaherg m'a trouvé et nous a dit que si nous voulions être riche et puissant, il fallait le rejoindre car il voulait profiter de la faiblesse de Dablord, mais il n'est pas le seul, j'ai aussi rencontré un groupe d'elfe marin qui se dirigeait vers Tarì, et un sylvain qui préparait l'accueil des groupes eZaherg et d'un autre groupe mais d'elfe de la nuit, pour un assaut sur Gilond. Je n'en sais pas plus, mais beaucoup de groupes traversent le continent pour se regrouper non-loin des capitales...

Un blanc règna entre les membres présents dans la salle commune du gîte. Vae quitta sa belle pour mieux entendre ce que disait le sorcier, et Anong, Gloir, Anolian resterent quoi devant cette nouvelle.
Le gruope déglutit et echangerent sur la nouvelle. Des groupes de toutes races s'allierent partout sur le continent pour attaquer des villes importantes... Des groupes de toutes races préparerent donc une guerre civile contre le regne de sire Dablord qui avait perdu la confiance de beaucoup de sujets. Anolian savait que certains désaprouvaient le regne unique du souverain Dablord, mais savoir que déjà certains préparés des attaques massives, c'etait inimaginable.

- Quand attaqueront-ils ? Comment vont-ils s'y prendre ? Toutes les capitales sont-elles concernés ? Qui visez-vous ? Parle !

- Je ne sais pas...Zaherg savait la date, mais nous l'ignorions... On sait juste que notre cible était Mithgalad, mais j'ai appris que l'objectif etait de déférre tous les sieges de chaque contrée, même les villes secondaires seront touchées, mais vous ne pouvez rien y faire... Evans-le-faible tombera, et chaque contrée retrouvera un dirigeant digne de ce nom.

- Vae, Gloir, ... raccompagnez-le à la frontiere du village... Sorcier, je t'ai dis que je te laisserai sauf, mais cela ne pourra etre fait que si tu ne te bat pas contre notre souverain ! Si je te vois un jours lever la main sur un citoyen ou sur notre souverain, ou tenter de renversser l'ordre, je t'oterai la vie. Enmennez-le et prenez sa bourse, elle servira à payer sa chambre !

Le sorcier préféra accepter silenciseusement son sort, dépouillé mais en vie. Anolian demanda à Anong d'aller chercher le restant du groupe. Se levant, lui-même alla trouver l'hôte du gîte qui donnait ses ordres de cuisson. Réservant la chambre du sorcier, il expliqua que celui-ci préférait partir avant la nuit tombée... Et qu'il récupererait la chambre de celui-ci et prenait la chambre libre, pour lui et ses amis.

Songeant que Vae irait dormir chez sa belle, afin de mieux connaitres les coutumes (et sa dulcinée), qu'Anong préferait toujours dormir parmis les arbres irait se réfugier dans celui qui etait au centre du village, que le restant du groupe prendrait les chambres, Anolian devait s'arranger de trouver une couche pour lui et Nath'. Prenant le chemin de la forge, Anolian repéra par les formes danssantes que le coupe de métallurgistes continuaient à frapper le fer. Croisant en route les jeunes de son groupe, Anolian leur confia la nouvelle qui mis fin à leurs sourrires, et en leur conseillant de ne pas tarder pour le repas compris dans le logement. L'elfe continua son chemin pour aller trouver les deux amis d'unesouveraineté déchu.

- Nath', j'ai de graves nouvelles qui nécessitent que tu sois au courrant. Mon groupe est logé et nourrit, mai je n'ai pas trouver lieu où dormir pour nous deux. Une fois cette quête de toit terminé, je te raconterait ce qui se passe, et ce qui risque de se passer prochainement. Mon arme est-elle prête ? Nous devrons partir demain si possible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Dim 9 Mai - 23:26

[désolée, mais j'ai pas d'inspi -_-']

Mia salua l'Elfe sylvain d'un signe de tête lorsqu'il quitta la forge. Laissant à Nathanaël le soin de forger la lame, elle se déplaça et, prenant ses outils, commença à forger les pointes de flèches qui lui avaient été commandées. Plutôt que de ne rien faire, elle estimait plus judicieux d'avancer dans son travail.

Le temps passa au rythme régulier des marteaux battant de fer. L'Elfe de la Nuit travaillait avec soin, les gens ne se plaignaient pas de son travail, bien au contraire. Ils étaient heureux d'avoir un forgeron capable de travailler le métal. D'autres Elfes avaient essayé, mais ils n'usaient de leur savoir qu'à titre privé. Mia s'était enfermé dans son monde, elle était concentrée sur son travail et ne prêtait même plus attention au sorcier qui forgeait toujours à côté d'elle. Seul l'arrivée d'Anolian la sortit de ses pensées.

Nath', j'ai de graves nouvelles qui nécessitent que tu sois au courant. Mon groupe est logé et nourrit, mais je n'ai pas trouvé lieu où dormir pour nous deux. Une fois cette quête de toit terminé, je te raconterai ce qui se passe, et ce qui risque de se passer prochainement. Mon arme est-elle prête ? Nous devrons partir demain si possible.

L'ancienne souveraine n'avait pas nécessairement voulu écouter la conversation, mais le peu de distance qui la séparait des deux autres était si petite, que même en chuchotant, elle les aurait compris. Elle se permit donc d'intervenir.

Ma maison n'est pas grande, mais je dois avoir de la place pour deux voyageurs.

Elle leur lança un sourire, mais se détourna. Elle ne voulait pas influencer leur décision. L'Elfe leur proposait simplement une solution, à eux de la choisir ou non.

Mia recommença à travailler, ainsi elle n'entendrait pas la suite de leur propos. Elle n'aurait donc pas connaissance d'information ne la concernant pas.

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Dim 30 Mai - 19:01

Pendant que je forgeais, j'entendis Anolian me parler.
Nath', j'ai de graves nouvelles qui nécessitent que tu sois au courrant. Mon groupe est logé et nourrit, mai je n'ai pas trouver lieu où dormir pour nous deux. Une fois cette quête de toit terminé, je te raconterait ce qui se passe, et ce qui risque de se passer prochainement. Mon arme est-elle prête ? Nous devrons partir demain si possible.
Il me fut impossible de répondre. Je ne pouvais m'accorder le moindre répis pendant que je créais son arme. J'inclinais juste la tête pour lui signifier que je comprenais et espérant que le jeune elf comprendrait que je ne pouvais pas m'entretenir tout de suite avec lui. De longues heures de forge m'attendais encore.
Je ne pensais plus qu'a tapper sur ce bout de métal, lui donner les traits que je désirais. C'était une lutte constante entre le métal qui pliait avec peine et mon désir de prendre le dessus! Mon chant aréta de résonner dans la pièce, mon bras s'aréta et elle était là, une lame splendide. Elle était posée sur l'atelier, tranchante comme le vent du nord et aussi dur que les montagnes du nord. Je souris, j'étais heureux d'avoir pu refaire une lame d'une telle pureté. Je pris conscience que les pénombres m'entouraient. La nuit était surement tombé et les elfes dormaient surement déjà. D'un coup je m'effondrai sur le sol, fatigué du rude effort que je venais de fournir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Sam 5 Juin - 12:48

Mia comprit après quelques instants que Nathanaël ne répondrait rien, trop occupé à forger. Il ne pouvait se permettre de perdre sa concentration. Elle termina donc tranquillement son travail. Puis elle emmena Anolian devant sa maison.

"C'est ici que j'habite. Tu trouveras deux chambres à l'étage. Tu peux t'installer dans celle de gauche. La salle d'eau est à droite de l'entrée, tu la trouveras facilement."

Ensuite, l'Elfe le quitta pour aller livrer ses commandes. Elle passa chez ses divers clients, échangeant parfois quelques mots sur le temps ou la journée qui venait de s'écouler. Les transactions se déroulaient sans problème. Après avoir fait le tour du village, elle rentra chez elle, fatiguée. Elle sourit lorsqu'elle vit que l'Elfe n'avait pas attendu son retour pour se mettre à l'aise.

Mia se dirigea vers la cuisine et réfléchit au repas qu'elle pourrait préparer après s'être lavé. Il y avait assez à manger pour trois, elle n'aurait donc pas besoin de ressortir tout de suite. Elle tendit l'oreille, cherchant à savoir où se trouvait l'Elfe, mais ne perçut aucun son. Elle se rendit ensuite dans la salle d'eau et se lava pour effacer les marques d'une rude journée de labeur. Après cela, elle commença à préparer le repas du soir en attendant que les deux voyageurs daignent montrer le bout de leur nez. Un léger fumet flotta rapidement dans l'air. Alors que la viande cuisait, Mia s'occupait des différents légumes qu'elle possédait, les pelant et coupant, avant de les plonger dans de l'eau chaude. Avec le temps, elle s'était beaucoup amélioré en cuisine et elle espérait que ses hôtes apprécieraient le menu simple qu'elle leur préparait.

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Sam 5 Juin - 17:10

Anolian attendit que l'elfe qui allait les accueilir termine son travail, ce qui pris peu de temps. Une fois sa tâche accomplit, la sus-nommée Mia le guida dans le village (enfin les quelques maisonnées qui parsemmées la clairiere), pour enfin l'amener chez elle. C'etait une belle bâtisse, mais Anolian s'attendait à quelque chose de plus grand pour une ex-souveraine... Néanmoins l'habitat etait spacieux. En se faisant faire une visite par l'hôtesse, le sylvain se figea devant la dite "salle d'eau". Anolian ne conaissait pas le luxe qu'etait d'avoir de l'eau dans une maison. Sa femme devait souvent faire des aller retour à l'arbre creux qui récoltait l'eau de pluie et devait la filtrer dans plusieurs bacs pour que l'eau devienne buvable et propre. Une chose était certaine, l'elfe reviendra dans cette salle pour en comprendre le systeme.

Anolian alla dans sa chambre et y posa sa ceinture et son sac dans un coin. Le lit semblait confortable à souhait et le mobilier etait riche. Mia s'en alla à la forge pour livrer ses commandes, l'elfe resta donc seul dans la bâtisse. Bien qu'il avait beacoup de respect pour les autres (surtout envers ceux qui l'aident) Anolian décida de se mettre à l'aise et d'aller jeter un oeil à la salle d'eau. Cette piece etait petite et encombrée d'un abreuvoir de grande taille. Se demandant quelle sorte de créature pouvait boire dans un tel bac en passant par la porte, l'elfe actionna un levier. Celui-ci une fois redressé laissa tomber grande quantité d'eau dans le bac.

Se sentant tout de suite en tord pour avoir mouillée ce grand bac, il tenta d'actionner le levier à nouveau et parvint enfin à compredre qu'il fallait le rabaisser pour que l'eau cesse de s'échaper de la éserve ui devait se rouver sur le toit. Maintenant, l'abreuvoir était plein de moitié d'eau, un vrai gâchi selon l'elfe qui pensait que s'il ne fallait pas que l'eau croupisse, il faudrait tout boire dans la soirée...

Laissant ainsi le bac, il se désaltéra de cette eau froide pour satisfaire sa soif. Mais encore restait beaucoup d'eau.

L'ex-souveraine revint de sa mission et Anolian dont les cheveux s'etaient trempés pendant qu'il buvait, se croiserent dans la piece commune. Préférant ne pas parler du gaspillage de l'eau, il préféra aller faire un tour dehors pour aller chercher de quoi manger.

Se balladant sur les chemins, Anolian voyait la forge encore fumante. Apparement, Nath'annaël n'avait pas finit. Le sylvain s'en alla alors vers un arbre fruitier dont une moitié de l'arbre changeait ses fleurs en fruit, et l'autre moitié proposant des fruits mais pas encore mûrs. Choississant de quand même cueillir ces fruits encore acide, Anolian escalada l'abre pour y prendre quelques baies se révélant être des cerises. De l'arbre, il pû voir toutes cette région plate, aux quelques collines, et dont la vu portait loin à l'horizon. Mettant pied à terre, il retourna vers la maisonnée de Mia, dirigé par quelques parfums annoncant un repas de délice. En route il ramassa quelques feuilles de thym, et les mit dans sa poche, histoire de parfumer ses repas plustard.

Poussant la porte, le sylvain entra chez son hôte, et c'est une bouffé de viande grillée à souhait qui lui parvint. Anolian posa sur la table les quelques cerises et alla déposer ses affaires dans "sa" chambre pour se mettre à l'aise pour le repas. Il rejoint ensuite l'elfe de la nuit qui terminait d'éplucher les légumes.

- Je peux t'aider ? Je ne suis pas le meilleur cuistot de ma compagnie, mais je sais utiliser pas mal de plantes pour la cuisine ! En tut cas, ce que tu prépare semble délicieux, et je t'en remercie autant que pour ton accueil !

Anolian pris le pain et les gobelets et alla à la table. Il coupa les tranches de pain pour en faire des assiettes qui seront à la fin du repas, gorgée de sauce, un vrai délice ! Les gobelets etaient posés sur la table, Anolian eut l'idée d'aller dans la salle d'eau et d'y remplir le pichet, mais quand in en revint, il s'apercut que l'abreuvoir etait vide. Ne pretant plus attention à sa supposée bêtise, il alla chercher dans son sac l'hydromel de sa région, préparé par sa femme, aux doux aromes de canelle et de nectarine.

S'installant à table, Anolian attendit la venue de la chef des lieux et attendit que celle-ci le serve et commence à manger avant de satisfaire son estomac. Même quand la faim etait pressante, le respect etait coutume.

- D'apres ce que j'ai compris cette journée, vous étiez souveraine, non ? Mais pourquoi ne pas reprendre les rennes de votrerégion et de soulager le seigneur Dablord dans son règne ? Un appuie d'une souveraine lui permettrait de déléguer quelques régionset ainsi le pays pourrait mieux se porter !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Mer 16 Juin - 0:14

Alors qu'elle épluchait les légumes, Mia vit apparaître Anolian sur le seuil de la porte.

Je peux t'aider ? Je ne suis pas le meilleur cuistot de ma compagnie, mais je sais utiliser pas mal de plantes pour la cuisine ! En tut cas, ce que tu prépares semble délicieux et je t'en remercie autant que pour ton accueil !

Mais c'est tout naturel. Je n'allais quand même pas vous laisser dormir dehors. Surtout que les autres habitants ne vous auraient jamais accueilli sous leur toit. Ils sont plutôt méfiants au début.

L'Elfe marqua une courte pause, puis saisit un couteau et le tendit à l'Elfe sylvain.

J'ai presque fini, mais tu peux couper le pain, ça sera ça de fait.

Elle lui sourit et continua sa tâche. Le fumet qui flottait dans l'air lui donnait faim. Mia sentit l'odeur de la viande et des légumes. Son ventre fit du bruit. Autrefois, elle avait été végétarienne. C'était il y a longtemps. Avec le temps, elle avait compris que les animaux n'étaient pas sur la terre pour faire joli et que les tuer pour les manger n'étaient pas quelque chose de répréhensible. Encore fallait-il le faire avec la manière. Elle consommait peu de viande, mais parfois un petit plaisir n'était pas interdit. Elle ne mangeait que la viande qu'elle avait elle même préparé. Il y avait tout un rituel pour ne pas trop faire souffrir l'animal et le remercier pour son don. L'Elfe y attachait une grande importance.

Lorsque le repas fut près, elle amena les plats sur la table et s'assit en face d'Anolian.

La viande est surtout pour Nathanaël, je sais qu'il en est friand, dû moins en était-il. Je ne sais pas quel est ton régime alimentaire, c'est pour cela que j'ai fait un peu de tout.

Mia se releva pour aller chercher quelques fruits et revint les poser sur la table.

Voilà, je pense qu'il ne faut pas attendre Nath. Il arrivera... quand il arrivera.

L'ancienne souveraine commença à manger. Le début du repas se passa dans le silence, puis l'Elfe sylvain brisa le silence.

D’après ce que j'ai compris cette journée, vous étiez souveraine, non ? Mais pourquoi ne pas reprendre les rennes de votre région et de soulager le seigneur Dablord dans son règne ? Un appuie d'une souveraine lui permettrait de déléguer quelques régions et ainsi le pays pourrait mieux se porter !

L'Elfe de la Nuit arrêta de manger un instant et se mit à réfléchir. Elle n'avait pas repensé à ces choses depuis longtemps.

En effet, je fus, il y a longtemps, souveraine de ma contrée.

Elle marqua une courte pause.

Le « seigneur Dablord » et moi ne sommes pas en de bons termes. Nous avons eu des différents. Sa trahison m'est resté en travers de la gorge, car c'est à cause de lui que tout a commencé. J'ai fait beaucoup de mal à mon peuple à cause de cette guerre. Mais pour en revenir à ta question. Evans, puisque c'est son prénom, ne règne pas seul. Il a, à la tête de chaque contrée, installé des vassaux. Je sais, par exemple et si cela n'a pas changé avec le temps, que son frère dirige Calfalas. Il n'a pas besoin de moi et, à mon avis, même s'il avait eu besoin de mon aide, il s'en serait passé. Nos avis divergent trop et puis... disons que nos rencontres ne se sont jamais bien déroulés.

Enfin bref, tu l'auras compris. Je ne retrouverai jamais ma contrée et c'est sûrement mieux comme ça. Malgré toute la rancœur que je porte à son encontre, Evans fait du bon boulot. Le peuple est plutôt content, dû moins c'est l'écho que je garde de ce que racontent les rares voyageurs qui passent par ici.


Mia se tut enfin et le silence s'installa à nouveau.

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Jeu 17 Juin - 14:17

Anolian trancha le pain pour en faire des tranchoirs. Les répartissants les tranches de pain aux places où ils devraient manger ce soir, il songea à l'absence de Nathannaël, mais apparement, ce sorcier semblait assez solitaire pour décider de leur fosser compagnie. Terminant de préparer la table, l'elfe commenca le repas en face de Mia, cette elfe qui avait par le passé un titre plus grand que son actuel statut de forgeron.

- Je ne sais pas quel est ton régime alimentaire, c'est pour cela que j'ai fait un peu de tout.

- Je suis omnivore. J'ai étais élevé par des mercenaires, et tout mercenaire sait apprécier la viande et comprend que si personne n'était là pour manger la viande, toutes créatures pourriraient et développeraient des maladies, donc je mange de tout !

L'elfe de la nuit continuait de répondre à ses questions, mais certains mots le faisait réfléchir...

- Sa trahison m'est resté en travers de la gorge

* J'avais oublié cette partie de l'histoire, sire Dablord est un réel traitre alors...*

- Il a, à la tête de chaque contrée, installé des vassaux.

*Oui, des inconnus des peuples qui ne peuvent avoir confiance en des individus dont ils ignorent les origins ou autres... Quand je pense que j'gnore toujours le nom du vassal de Mithgalad...*

- Je ne retrouverai jamais ma contrée et c'est sûrement mieux comme ça.

*Ca c'est de l'égoïsme que de refuser un devoir et des responsabilités pour son propre peuple qui pourrait le rendre plus heureux... Elle a de la chance de m'accueillir, sinon j'aurais fait la même leçon faites à Nathannaël.*

- Le peuple est plutôt content, dû moins c'est l'écho que je garde de ce que racontent les rares voyageurs qui passent par ici.

- C'est que ces échos ne sont pas majoritaire... Je suis originaire de Mithgalad qui voit ses contrées de plus en plus insécurisé et abandonné de tout soutient. Si je suis partis de chez moi, ce n'est pas parcequ'il y fait bon vivre... Peut-être que par chez vous c'est plus calme, mais pour combien de temps ?

Anolian décida que cette ancienne souveraine, avait le même droit, autant que Nathannaël que de connaître les nouvelles du continent. Prenant une pause pour pouvoir tout expliqué de manière compréhensible, l'elfe décida qu'il conterait l'histoire au sorcier au lendemain, car déjà il se faisait tard, et demain sera un long voyage pour Celedae.

- Avec Nathannaël, nous poursuivons des brigands qui sévissent sur les chemins... En les suivants jusqu'ici j'ai appris de l'un d'entre eux, qu'un grand évènement aller venir... Ces brigands sont des personnes du peuple qui von intervenir car ils jugent qu'Evans ne mérite pas de regner, il serait trop faible. Toutes les capitales vont subbir des assauts pour renversser tout pouvoir et y installer un dirigeant... Nous risquons de bientot sombrer dans l'anarchie ou la tyrannie... Demain, je pars pour Celedae où nous préviendrons le vassal de Dablord pour qu'il ferme les portes et double la garde. Une fois cela fait, je partirais avec les miens pour prévenir Mithgalad.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Jeu 17 Juin - 22:28

Un doux fumet venant forcément des cuisines me tira gentiment du monde des rêves. Je me relevais tant bien que mal, me soulevant grâce au rebord de l'atelier pour me retrouver devant ma création. J'en étais pas peu fier et était presque jaloux en sachant que c'était pas moi qui la manierait. Je la pris dans mes mains et me dirigea vers la salle à manger. En m'y dirigeant, je fis connaissance avec les murs et les encadrures de portes de la maison à Mia. Mes jambes n'ayant pas encore récupérer assez de force, elles avaient du mal à se diriger sans faire de jolis contour. Je passais celle de la cuisine celle de la cuisine quand j'entendis Anolian parler.

Avec Nathannaël, nous poursuivons des brigands qui sévissent sur les chemins... En les suivants jusqu'ici j'ai appris de l'un d'entre eux, qu'un grand évènement aller venir... Ces brigands sont des personnes du peuple qui von intervenir car ils jugent qu'Evans ne mérite pas de regner, il serait trop faible. Toutes les capitales vont subbir des assauts pour renversser tout pouvoir et y installer un dirigeant... Nous risquons de bientot sombrer dans l'anarchie ou la tyrannie... Demain, je pars pour Celedae où nous préviendrons le vassal de Dablord pour qu'il ferme les portes et double la garde. Une fois cela fait, je partirais avec les miens pour prévenir Mithgalad.

Evans reste un personnage très puissant à ne pas sous estimer. Il possède des espions éparpillés un peu partout. Il faudrait être bien organiser pour réussir à le dupper. Mais si cela devrait se produire, l'anarchie ne serait pas la pire menace. Connaissant Evans, il a surement attaqué sauvagement et sans raison les humains et ceux-ci ne resteront pas les bras croisés. Ils profiteront du désordre de nos Terres.

Je lancai la nouvelle arme au jeune elfe qui la rattrapa habillement.

Tu ne trouveras pas d'arme aussi légère, solide et auguisé fait par un autre forgeron. Mais n'oublie pas une chose, soigne la, apprend à la connaître et aime la. Ainsi jamais elle ne t'abandonnera.

Je fis deux pas en direction d'une chaise, mes jambes s'emmélèrent et me trouva allonger sur le sol de la batisse. Je me relevai aussi tôt. Et enchaina comme si rien ne s'était passé avec un clain d'oeil à l'attention d'Anolian.

Normal, c'est moi qui l'ai forgé!

Je m'assis et me servit de tout ce qui se présentait devant moi sauf de la viande et commanca à manger avec appétit.

Tes talents de cuisinières se sont améliorés avec les années!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Lun 21 Juin - 0:03

C'est que ces échos ne sont pas majoritaires... Je suis originaire de Mithgalad qui voit ses contrées de plus en plus insécurisé et abandonné de tout soutient. Si je suis partis de chez moi, ce n'est pas parce qu’il y fait bon vivre... Peut-être que par chez vous c'est plus calme, mais pour combien de temps ?

Mia arrêta de manger un instant et fixa Anolian. Cela pouvait-il être vrai? Ces sept ans d'exil étaient-ils basés sur des chimères? L'Elfe s'était retirée, elle avait laissé le monde aux mains d'Evans en croyant qu'il régnait en bon roi sur le peuple, mais les dernières paroles de l'Elfe sylvain l'avait troublée. Elle ne pouvait y croire. Cela ne pouvait être vrai.

Avec Nathannaël, nous poursuivons des brigands qui sévissent sur les chemins... En les suivants jusqu'ici j'ai appris de l'un d'entre eux, qu'un grand évènement aller venir... Ces brigands sont des personnes du peuple qui vont intervenir, car ils jugent qu'Evans ne mérite pas de régner, il serait trop faible. Toutes les capitales vont subir des assauts pour renverser tout pouvoir et y installer un dirigeant... Nous risquons de bientôt sombrer dans l'anarchie ou la tyrannie... Demain, je pars pour Celedae où nous préviendrons le vassal de Dablord pour qu'il ferme les portes et double la garde. Une fois cela fait, je partirais avec les miens pour prévenir Mithgalad.

Mia se leva d'un bond à l'annonce de cette terrible nouvelle. Les mains crispées, posées sur la table, elle sentit une grande peur l'atteindre. À nouveau le chaos, la guerre, le sang...

Ses pensées furent interrompues par l'arriver de Nathanaël.

Evans reste un personnage très puissant à ne pas sous-estimer. Il possède des espions éparpillés un peu partout. Il faudrait être bien organisé pour réussir à le duper. Mais si cela devrait se produire, l'anarchie ne serait pas la pire menace. Connaissant Evans, il a surement attaqué sauvagement et sans raison les humains et ceux-ci ne resteront pas les bras croisés. Ils profiteront du désordre de nos Terres.

Le regard dans le vague, une expression de terreur sur le visage, l'Elfe resta immobile, ignorant le nouveau venu. Dans un autre monde, elle n'écouta pas la suite de la conversation et ne prêta garde à aucun des mouvements qu'il y avait autour d'elle. La nouvelle l'avait sonnée.

Mia comprenait à peine l'importance de ce qui allait se jouer ces prochains jours. En venant se réfugier dans ce village, elle s'était enfermée dans un cocon. Elle s'était coupée du monde et le monde se rappelait à elle brusquement. Tant de choses avaient dû se passer en sept ans. Comment avait-elle pu être assez naïve pour croire que tout allait bien. Surtout en sachant qu'Evans avait pour projet d'aller guerroyer sur le reste du monde, à l'extérieur des Terres Oubliées.

Tes talents de cuisinières se sont améliorés avec les années!

Elle entendit à peine un murmure tant son esprit était ailleurs. L'Elfe secoua la tête et quitta la pièce promptement. En quelques pas, elle avait rejoint sa chambre. Elle ne savait pas exactement ce qu'elle cherchait, ni ce qu'elle devait faire, mais elle devait agir. Elle était restée depuis trop longtemps en dehors du temps.

Mia ouvrit son armoire et vida pèle-mêle ses vêtements. Au fond, elle trouva son vieux sac qu'elle sortit et posa sur son lit. Elle ouvrit ensuite le faux fond du meuble et y sortit un fourreau poussiéreux qu'elle posa à son tour sur son lit, puis elle referma la cache et remit ses habits en vrac dans l'armoire. Retournant près de son lit, elle posa un regard nostalgique sur ses vieilles affaires. D'un geste doux, elle se mit à épousseter le fourreau de son sabre, découvrant peu à peu les ornements. Puis, lentement, elle sortit la lame qui n'avait, elle, pas souffert du temps. L'Elfe eut une pensée pour Ellana et la remercia, encore une fois, pour le magnifique cadeau qu'elle lui avait fait. Une larme coula le long de sa joue au souvenir de son amie, puis elle rangea la lame et s'occupa de son sac. Le cuir n'était plus en état, elle devrait s'en refaire un, mais peu importait. Elle en sortit le livre qu'elle avait autrefois pris à la bibliothèque de Tarì et sourit au souvenir des escapades nocturnes en son sein, accompagnée de son ami Zelda. Mia posa le regard sur sa main gantée. Délicatement, elle en retira le gant et le posa à côté d'elle. Elle caressa le signe qui était apparu lors d'une visite de la grotte de l'espoir. C'est là que tout avait commencé, l'histoire des amulettes. C'était à partir de ce moment-là que tout avait commencé à déraper. Sept ans n'ont pas suffi pour tout oublier et voilà que tout revenait en quelques minutes, tant de souvenir.

L'ancienne souveraine se leva et alla chercher un sac en bon état et y plaça le livre, ainsi que des habits de rechange. Il fallait qu'elle empêche ce chaos prédit. Il fallait qu'elle agisse. Prenant son sabre et son sac, elle redescendit à la cuisine. Les deux hommes s'y trouvaient toujours, elle les ignora et choisit de la nourriture qu'elle emballa et mit dans son sac. Alors qu'elle quittait la pièce et se dirigeait vers la porte, un cri strident retentit. Mia se figea. Un nouveau cri, des pas précipités, des bruits de sabot, puis un bruit d'épée s'entre-choquant. L'Elfe bondit vers la porte qui s'ouvrit, la projetant contre le mur. Des personnes entrèrent dans la maison avec des cris sauvages. Mia sentit se mêler la peur et l’adrénaline. Elle reprit ses esprits, se releva et se prépara à se défendre. D'un geste habile, elle sortit son sabre qui se libéra de son fourreau d'un bruit métallique et attendit qu'un adversaire se présente.

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Ven 9 Juil - 20:32

- Tes talents de cuisinières se sont améliorés avec les années !

Anolian regarda l'elfe de la nuit se lever pour quitter la pièce où Nathannaël venait d'arriere, et le sylvain terminer son repas qu'il avait trouvé succulent. Voyant l'elfe de la nuit fuir ses compagnons de table, Anolian s'interrogea.

*Bah qu'est-ce qui lui prends ? Elle cuisinez si mal qu'elle prend mal ce compliment ? Bizare ces elfes des plaines...*

Anolian termina son repas par des fruits que l'elfe lui avait apporté plus tôt avant qu'elle ne quitte le séjour. Parlant avec Nathannaël de leurs prochains voyages, Anolian resta figé sur place quand l'elfe de la nuit réapparut, métamorphosée. Faisant igne au sorcier de se retourner, tous deux la dévisagerent. Bien qu'elle venait de revêtir une nouvelle tenue, une tenue de voyage, ce n'était pas l'habit qui surprenait, mais la gravité du regard de la femme. Anolian découvrait alors qu'en effet, cette personne était ou avait été une souveraine. Beauté, puissance et charisme flottait tel une aura au niveau de son visage. Anolian voyait pour la premiere fois, le renouveau d'un souverain déchu. Nathannaël ne semblait pas trop réagir, juste un sourrire qui devait signifier qu'il était heureux de retrouver son amie d'antant. Mais l'elfe n'ayan plus fn de toute manière se leva pour aller porter vaiselle dans un bac d'eau, ne souhaitant pas voir une elfe autre que sa femme s'occuper de ses propres gamelles. Mais alors qu'il atteignait l'évier, le sylvain se retourna pour voir Mia, arme au point devant une porte ouverte face à d'étranges individus. Anolian jeta la vaiselle, entendit même un ustensile se casser, mais porta plutot attention à ce qui se passait devant la porte. L'elfe des forêts bondit depuis la cuisine et monta sur la table pour y prendre sa lame dernierement forgé que Nathannaël avait posé. Celui-ci aussi s'était redressé et était sur ses gardes. Anolian attendit le premier pas de l'asseillant, en jugeant de sa lame, qu'il trouva plus légerre, agréable, mais aussi plus puissament tranchante. Le sorcier était douée pour la forge...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Dim 11 Juil - 16:06

L'attente ne fut pas longue. Un des attaquants l'avait vue et s'approchait déjà d'elle. Mia put apercevoir trois autres personnes se diriger vers la cuisine. Elle savait qu'Anolian avait de quoi se défendre, mais elle ne savait pas si Nathanaël avait gardé ses sabres. Il fallait qu'elle se dépêche de se débarrasser de son ennemi.

L'Elfe attendit que ce dernier veuille porter le premier coup. Elle esquiva la lame de justesse et parvint à bloquer le retour. Elle n'était plus aussi habile qu'avant. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu à se battre. Certains réflexes avaient simplement disparu. Connaissant sa faiblesse, elle se concentra davantage sur le parcourt de la lame adverse et cherchait à anticiper les coups. L'ancienne souveraine bougeait beaucoup, tentant de déstabiliser son adversaire. Les lames s'entre-choquaient, glissaient l'une contre l'autre et soudain Mia parvint à entailler légèrement le bras de son ennemi. Ce dernier lâcha son épée qui tomba avec un bruit sourd sur le sol. L'Elfe en profita pour assener à son adversaire un bon coup de poing qui le mit au tapis. Une chose était au moins claire, ces sept ans passés à la forge avait amélioré sa musculature et par conséquent sa force.

En quelques bonds elle avait rejoint la cuisine. Anolian se battait avec habileté contre deux agresseurs, mais Nathanaël, encore un peu fatigué du dur effort qu'il avait dû fournir pour forger la nouvelle lame de l'Elfe, avait quelques difficultés. Mia amena ses doigts à sa bouche et siffla. L'homme qui se battait contre le sorcier tourna la tête. Cette diversion permit à Nathanaël de s'en débarrasser. Un des deux adversaires d'Anolian changea de cible et s'approcha de l'ancienne souveraine qui reculait gentiment pour qu'ils s'éloignent de la cuisine. Une fois sortie de la pièce, elle tenta une attaque sur le côté que son adversaire bloqua sans problème. L'Elfe comprit tout de suite qu'il était plus fort que le précédent. Elle devrait ruser pour ne pas risquer de se faire blesser. Après quelques échanges, Mia savait qu'elle n'était pas en position de force. Son manque d'entraînement pourrait lui être fatal. Elle recommença donc à reculer et sortit de la maison. Dehors c'était le chaos. De nombreuses maisons brûlaient, des gens courraient dans tous les sens et des cris s'élevaient de partout. Souhaitant mettre fin à son combat, elle se concentra et envoya une bourrasque contre son assaillant qui, déstabilise, tomba par terre. Le menaçant de son sabre, elle l'interrogea.

Qui êtes-vous? Pourquoi avez-vous attaqué le village?

L'Elfe qui se tenait à terre se mit à ricaner. Mia sentit la colère poindre, mais ne put l'évacuer, car on la bouscula et son adversaire en profita pour s'échapper. Elle se mit à lui courir après. La course dura quelques minutes, ils se perdirent dans les ruelles du village, mais alors qu'elle semblait le rattraper, il disparut. Il avait tourné à un virage, elle ne l'avait quitté des yeux qu'une fraction de secondes et il s'était envolé.

Mia grogna et retourna sur ses pas. Il y avait sûrement des gens à aider et d'autres assaillants devaient encore se trouver dans le village.

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anolian, fils de personne
Elfe sylvain
Elfe sylvain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Date d'inscription : 31/10/2009

Caractéristiques
Etat physique: Au meilleur
Statut: Pérégrin

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Lun 12 Juil - 16:36

Anolian sauta de la table alors que trois personnes armées vinrent à lui. Un de ceux-ci le quitta pour aller embetter Nathannaël, au bras ramolie sous l'effort soutenu toute cette journée. Anolian appréciat la lame qui ne formait plus qu'un prolongement de son bras et qui causait la mort. Il entaille la joue d'un des combattants. Il reconnut parmi eux le style d'un combatant sylvain, l'autre semblait plutot originaire du sud, des payes maritimes. Quel mélange des races et origines représentait ce combat. Anolian vit à blesser le même en le touchant à la jambe, ce qui eut pour effet d'énerver l'assaillant. Anolian allait asséner un bon coup quand un de ses ennemies le quitta pour l'elfe Mia.

*Et, mais c'est le miens !!!*

Anolian redoubla d'effort pour en finir et récupérer sa victime qui s'était détourné de lui pour l'elfe de la nuit. Anolian fit un tour sur lui-même et blessa l'adversaire à la jambe et une deuxiement fois la lame, toucha, ou plutot trancha la gorge. L'elfe se vidait de son sang sur le sol du séjour, Mia serait pas contente de voir que le ménage serait à faire... Le sylvain prit Nathannaël sous son bras et l'aide à marcher. Il avait vider sa puissance magique en tentant une boule de feu, il était exténué, mais Anolian lui infligea quelques sources magiques en le corps du sorcier. Il venait de se rendre compte qu'il avait utiliser pour la premiere fois de sa vie, de la magie. Il venait de redonner un peu de force au sorcier qui arriva à se tenir debout. Mia s'était éloigné, et les deux comperent sorirent de la maisonette pour voir ce spectacle de multiple buchet. Le village brûlait. Anolian alla au puit chercher de l'eau pour aider à éteindre les flammes, pendant que Nathannaël éteignait certains foyers. Plustard, ils furent rejoint par des habitants, puis par Mia qui revint bredouille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Gil-Nalìn
Sorcier : Souverain déchu
Sorcier : Souverain déchu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3209
Age : 26
Emploi : Géomaticien
Date d'inscription : 12/12/2006

Caractéristiques
Etat physique: Tip top
Statut: Mercenaire

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Lun 9 Aoû - 23:55

Fallait qu'ils nous tombent dessus maintenant...
Un des assaillants me fonca dessus. Je l'évitais avec peine et sortit mon sabre dans le même mouvement. Mon énergie était au plus bas et je n'avais jamais senti mon sabre aussi lourd dans ma main. Je tenta de parer une attaque frontale qui me laissa une belle égratinure sur la joue. Je rassemblai mes dernières forces et balanca une boule de feu sur mon assaillant qui s'écroula. Je m'effondrais sur les genous exténués, le regard flou.
Le bruit de la courte bataille avait cessé et je sentis une force me soulever et me trainer sur quelques mètres avant de m'insufler une légère force magique qui me permit de retrouver mes esprits et mes jambes! Je tournai la tête et remercia d'un signe de tête l'elf sylvain.
Je m'aventura hors de la maison de Mia et pu observer le petit village mis à feu. Je m'attela, grâce à ma magie de Sorcier, à éteindre les petits foyers car les gros m'auraient demandés trop de magie que je ne possédais pas sur le moment. Je vis Mia revenir vers le village. Je m'arétais quelques instant et me tourna dans sa direction impatient de savoir ce qu'elle avait découvert.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Gil'Sayan
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
Elfe de la nuit : Souveraine déchue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3944
Age : 26
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 22/05/2006

Caractéristiques
Etat physique: bon
Statut: Artisan

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   Mar 10 Aoû - 0:47

En revenant vers le centre du village, Mia croisa de nombreux habitants effrayés. Elle tenta de les rassurer et les pria de se mettre à l'abri le temps que ça se calme. Elle eut aussi le loisir de sauver une famille qui se trouvait agressée. L'Elfe qui les attaquait fut rapidement réduit au silence par son sabre. Ne jamais sous-estimer son adversaire, tel fût son erreur. L'ancienne souveraine continua sa route et parvint enfin au centre du village. De nombreuses maisons brûlaient et des gens couraient partout. Elle tentait de les intercepter et de leur demander de s'éloigner, mais la peur était trop grande. Des combats faisaient rage un peu partout. Les agresseurs étaient plutôt nombreux, mais bientôt, plus aucun d'eux ne furent debout. Mia s'activa alors à éteindre les feux. Voilà longtemps qu'elle n'avait pas réutilisé son don de cette manière. Elle se concentra et sa première tentative fût un échec. Un deuxième essai montra un petit résultat, mais le troisième fût le bon. Elle parvint à retirer l'oxygène de l'air d'une des maisons qui flambait et le feu se mourut rapidement. Elle voulut réitérer l'exploit quand on l'interpella.

Elle aperçut alors Nathanaël et Anolian qui attendait impatiemment de ses nouvelles. L'Elfe sentit la colère poindre lorsqu'elle dût leur expliquer que celui qu'elle avait poursuivi s'était enfui. D'un geste rageur de la main, un feu s'éteignit et un autre à côté baissa d'intensité. Elle vit des Elfes avec des sauts d'eau se précipiter pour l'éteindre définitivement. Mia sentit la fatigue survenir après cette folie et sourit tristement. Ces sept ans d'exil l'avaient vraiment affaiblie. Cette constatation ne fit que plus la conforter dans son idée première, elle devait à présent agir! Mais tout d'abord, elle voulait aider les villageois à reconstruire leur maison. Elle fixa un instant Nathanaël et Anolian, puis se décida à leur exposer son projet.

Si vous voulez vous rendre utile, finissez d'éteindre ces feux. Puis il faudra creuser un grand trou à l'extérieur du village pour ensevelir les cadavres de ceux qui nous ont attaqué. Il faut qu'il soit suffisamment profond pour éviter toute contamination de l'air. Jetez-les y en vrac. Pour les habitants qui seraient morts, confiez les à leur famille, ils se débrouilleront sans nous. Je vais chercher du bois pour reconstruire les maisons.

Sur ce elle les quitta. En chemin, elle demanda à deux Elfes de venir avec elle s'ils le souhaitaient. Ils acceptèrent et se rendirent avec elle chez un Elfe qui possédait une charrette. Mia l'emprunta sans demander la permission à son propriétaire et tous trois partirent vers la forêt. Pendant plusieurs heures, ils coupèrent des arbres avec des haches qu'ils avaient aussi empruntées. Lorsque la charrette fût pleine, ils reprirent le chemin du village.

Si tout le monde travaillait avec efficacité comme Mia le supposait, en écartant bien évidemment les familles en deuil, dans une semaine le village serait comme neuf.

_________________

Avant de vouloir changer le monde, changeons notre comportement, car en changeant notre comportement, on change le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Oubliées :: Contrée de Celedae :: Les Plaines Etendues-
Sauter vers: