AccueilAccueil  PortailPortail  Carte  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 assis dans le parc

Aller en bas 
AuteurMessage
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 12:06

Elivan marchait tranquillement dans le parc, d' un pas fatigué. On était en fin d' après midi et il avait marché toute la journée pour être dans cet ville. Il c' était même levé avant le soleil pour parvenir à temps dans cet ville. Il faut dire qu' il s' était trouvé un peu trop loin de Tàri à son goût : il avait été trop lent à marcher les jours d' avants. Où bien cela avait été à cause du terrain plus accidenté que prévu qui avait ralenti sa marche ? Il ne le savait pas, et n' avait pas vraiment envie d' y réfléchir car il se sentait bien épuisé.
En plus, il avait faim, dieu ce qu' il avait faim !! Son petit déjeuné avait été plus que frugale, et il n' avait pas déjeuné. Ce n' était pas tout à fait l' heure du dîner, mais il avait trop le ventre vide pour s’ en soucier, et puis le cadre était parfait pour manger. Sa aurait l' aire d' un pic-nique.
L' elfe marin dégaina son épée lentement, la fit décrire un large mouvement plus stylistique que pratique et la tint perpendiculaire au sol, lame pointé vers l’ herbe. Et il l' enfonça de 30 centimètres dans la terre meuble, d' un coups sec. A présent, son sabre long était planté droit comme un piquet.
Elivan s' adossa alors à son arme, au niveau du plat de la lame. Il utilisait son arme comme dossier de chaise. Et pour que la chose soit confortable, il plaça son arme juste à côté de la colonne vertébrale, à 5 centimètre à peine. Pour certain, sa aurait été douloureux, mais lui était habitué. Il avait connu largement pire.
Il ouvrit alors la sacoche, qu' il portait à la ceinture, et sortie de la viande boucané d' il y' a une semaine. Il la mangea en songeant que si il avait été plus prévoyant et qu' il avait laissé une bonne marge de temps pour arriver à la cité, il aurait pu chasser le jours même et avoir de la viande fraîche et saignante.
Une fois son repas terminé, il commença un peu à penser à la raison de sa venu ici : la guerre ! Le rassemblement allait bientôt avoir lieu ici même.

" j' espère que nos souverains ont de vraies talents tactiques. Sinon, on est mal. Ba peut être que je devrais me proposer comme conseillé, après tout, "papa" m' a beaucoup apprit."

Pensa t' il tout haut, avant de s' apercevoir qu' il avait été très audible. Il s' insulta intérieurement de tous les noms d' oiseaux qui lui venait à l' esprit et s' aperçu qu' une personne devant lui l' avait entendu parler.
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 13:09

La guerre...la souveraine des elfes sylvains ne cessait d'y penser depuis des jours.
L'attaque avait été apportée presque par hasard par Idril, Nathanaël et Fye, qui avaient capturés un pirate à l'Ile d'Asha. Il l'avait rapporté et Fye était venu la trouver pour l'avertir de leur présence dans la prison.
Trente mille ennemis...comment pouvaient-ils gagner cette guerre?

Maintenant, l'interrogatoire était fini et Zelda était revenue au parc, où elle se trouvait quelques heures avant.
Comme par hasard, quelqu'un exprima sa pensée à haute voix.
" J' espère que nos souverains ont de vraies talents tactiques. Sinon, on est mal. Ba peut être que je devrais me proposer comme conseillé, après tout, "papa" m' a beaucoup apprit."
L'elfe sourit.
"Vous doutez de nous à ce point-là?"

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 13:32

L' elfe se pétrifia quand elle prit la parole, et s' arrêta de penser un moment. Son visage, lui disait quelque chose, il savait qu' il l' avait déjà vu, mais de loin. Il n' arrivait pas à savoir qui c' était. Et puis, apparemment, elle voulait lui répondre. Ba, pourquoi pas un petit débat ? Mais quelque chose le mettait mal à l' aise ... Ce n' était pas seulement la femme, mais la situation en elle même sonnait mal à son esprit, comme si une petite voix moins forte qu' un murmure lui soufflait que cet situation n' était pas bonne pour lui. Lorsqu' elle eut achevé sa phrase, le semi-elfe vit son intuition se confirmé.

"Vous doutez de nous à ce point-là?"

Au nous, il comprit que justement, elle faisait partie des souverains, ou peut être des conseillés des souverains. Mais quelque chose dans l' allure de la femme le faisait opter pour sa première hypothèse : elle avait du charisme et de l' assurance à ces yeux, chose qui caractérisait plus un dirigeant qu’ un conseillé de dirigeant. Il se mordit les lèvres et continua de s' auto-insulter dans son esprit avec talent. Mais il ne perdait quasiment jamais ces moyens, aussi, il lui souria tranquillement. Et le temps de ce sourire fut mit à profit pour trouver une réplique.

" Et bien oui. Quand la vie de milliers d' hommes sont en jeux, je pense qu' un doute n' est jamais superflu. Le meilleurs des souverains en temps de paix peut s' avérer être une calamité en temps de crise. Et cela fait longtemps qu' il n' y a pas eut pareille bataille. Que le talent tactique des elfe ne se soit émoussé depuis le temps ne me surprendrait pas énormément."

Et lorsqu' il eut finit de parler, il essaya de déterminer l' identité de son interlocutrice. Elle se trouvait ici, dan un coin de nature ... Il y avait plus de chance qu' elle soit donc un elfe sylvain, même si il restait très probable qu’ elle soit un elfe de la nuit. Mais il était impossible que se soit sa souveraine, il connaissait celle qui occupait ce poste de visage pour l’ avoir souvent vu dans la cité de Gilond. Et dès qu' il eut pensé cet hypothèse, il se rappela l' avoir vu un jours, parler à son peuple, dans la forêt. C' était de là qu' il avait retenu son visage. Cela l' avait marqué car elle paraissait si jeune.

* Zelda Gil'Galen ... souveraine des elfes sylvains. Il aurait été difficile d' entamer de pire façon cet conversation.*
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 14:27

Zelda écouta avec attention la réplique de son interlocuteur.
Pendant ce temps, elle l'observa. Il était assis, en face d'elle, et semblait faire partie du peuple des elfes. Mais, d'un autre côté, il lui manquait quelques détails purement elfique, par exemple la façon de se tenir ou d'écouter quelqu'un.
" Et bien oui. Quand la vie de milliers d' hommes sont en jeux, je pense qu' un doute n' est jamais superflu. Le meilleurs des souverains en temps de paix peut s' avérer être une calamité en temps de crise. Et cela fait longtemps qu' il n' y a pas eut pareille bataille. Que le talent tactique des elfe ne se soit émoussé depuis le temps ne me surprendrait pas énormément."
"Jusque-là, je vous suis. Mais je suis étonnée que le peuple se soit rendu compte de la gravité de la situation."
Cela l'étonnait vraiment.
Depuis plusieurs décennies, une paix presque constante veillait sur les habitants des Terres Oubliées. Le peuple avait dû faire face à plusieurs famine, ou des maladies en ce qui concernait les sorciers, mais il n y avait plus eu de vrai bataille opposant tous les peuples contre un ennemi commun.
Le problème de cette guerre est qu'il y avait, d'un côté, une horde considérable de pirates qui voulaient tout à coup remettre les pieds à terre et conquérir le pays.
D'un autre côté, il y avait tous les elfes et les sorciers qui s'étaient toujours montrés un peu rebelles mais qui n'avaient jamais émoustiller grand monde. Ceux-là étaient les plus à craindre, car ils auraient pu s'infiltrer dans le pays sans que personne ne les remarque.

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 15:05

"Jusque-là, je vous suis. Mais je suis étonnée que le peuple se soit rendu compte de la gravité de la situation."

Elivan eut un sourire à cet réplique. Oui, il prenait la menace des pirates beaucoup plus au sérieux que la majeur partie du peuple elfique des terres oubliées. Peut être était ce parce qu'il n' était pas totalement du même sang, ou peut être était ce parce que lui connaissait bien les pirates. Il préféra conserver la deuxième hypothèse. Il aimait se croire être comme les autres, être totalement un elfe.
Il manquait encore beaucoup d' information concernant ce qui allait se dérouler : le nombre d' ennemies, le lieu précis des affrontements, la composition des troupes ennemie et amie. Mais il envisageait déjà le pire des cas : un surnombre de pirates bien équipé, sur un terrain qui leur serait favorable, aidé de mage puissant. Si cela était le cas ... sans des tacticiens talentueux pour les guider, ils allaient à la mort.
Le semi elfe poussa un léger soupir et haussa les épaules.

" Je suis un elfe marin, moi ... enfin presque. J' ai déjà affronté les pirates dans le cadre de protection de navire de pêche. Je sais qu' ils sont dangereux. Ils sont si féroces qu' on croirait affronter des carnivores affamé dans des corps humains, formé à la maîtrise des armes. Ils ne craignent aucune blessure ni aucun ennemie et n' acceptent jamais la défaite. Je ne crois pas que quiconque en ai déjà vaincu un sans le tuer. Et lorsqu' ils sont acculés ... c' est encore pire."

Il poussa un bref soupir. Il se rappelait les combat qu’ il leur avait livré. Il n' avait jamais vu sur les traie des pirates une autre expression que la haine, ou la joie sadique. Parfois, la souffrance, quand sa lame traversait leur chaire pour en arracher la vie.

" Les elfes ... ceux qui n' en ont jamais affronté ne se rendent pas compte. Ils sont trop noble dans leur esprit pour réellement leur faire face. Je doute que tous soient prêt à achever un ennemie à terre. Je crains que cela soit notre perte à tous."
Lui même n’ aimait pas les méthodes lâches, mais il avait apprit que bien souvent ils n’ avaient pas le choix. Si ils n’ avaient aucune pitié pour les elfes, il faudrait que les elfes n’ en aient pas non plus pour eux. Il leva alors les yeux vers elle. Il était sincère pour une fois, et on voyait dans cet sincérité que peu d' espoir.

" Qu' avez vous prévue pour leur faire face ?"
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 15:17

" Je suis un elfe marin, moi ... enfin presque. J' ai déjà affronté les pirates dans le cadre de protection de navire de pêche. Je sais qu' ils sont dangereux. Ils sont si féroces qu' on croirait affronter des carnivores affamé dans des corps humains, formé à la maîtrise des armes. Ils ne craignent aucune blessure ni aucun ennemie et n' acceptent jamais la défaite. Je ne crois pas que quiconque en ai déjà vaincu un sans le tuer. Et lorsqu' ils sont acculés ... c' est encore pire."
Le portrait qu'en dressait le semi-elfe avait l'air honnête: la souveraine avait pu le constater avec le prisonnier de la prison. Elle-même l'aurait bien achevé sur place, mais le rôle de souverain exigeait tout de même un peu de diplomatie. Heureusement pour elle et ses nerfs, le problème ne se poserai pas sur un champ de bataille. D'ailleurs, elle en aurait même peut-être assez au bout d'un moment.
" Qu' avez vous prévue pour leur faire face ?"
"Beaucoup et rien à la fois...j'en connais quelques-uns avec qui j'ai déjà combattu. Ils savent se battrent, ce qui veut dire que le peuple, ou en tout cas une partie, n'a pas oublié les batailles."
Zelda faisait allusion à la bataille qui les avait opposés il y a quelques mois à Calfalas. Mais là encore, le peuple n'était pas au courant; ils les avaient achevés et l'histoire était finie.
"Les elfes se rassemble à l'Hotel de Ville, les sorciers, les plus nombreux, iront avec leur souverain directement préparer la guerre à Gilond. Nous les rejoindront ensuite et...qui vivra verra...s'il vit."

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 16:06

"Beaucoup et rien à la fois...j'en connais quelques-uns avec qui j'ai déjà combattu. Ils savent se battrent, ce qui veut dire que le peuple, ou en tout cas une partie, n'a pas oublié les batailles."

Elivan eut un haussement d' épaule désabusé. Alors c' était sur ça qu' elle comptait ? Des combattants et non des soldats. Des gens qui maniaient des armes, mais pas dans le cadre d' une bataille rangé. Aurait ils l' organisation nécessaire à la réussite ? Le demi-elfe en doutait. Il voyait de plus en plus la mort arriver. Enfin, peut être que cela suffirait. Que les elfes se battraient avec la même férocité que l’ ennemie
Sa certitude s' accentua à sa deuxième réplique.

"Les elfes se rassemble à l'Hotel de Ville, les sorciers, les plus nombreux, iront avec leur souverain directement préparer la guerre à Gilond. Nous les rejoindront ensuite et...qui vivra verra...s'il vit."

Il se leva d' un bond et la regarda, l' aire effaré. Ainsi c' était la seule chose de prévue : rassembler les elfes ... et les placer en face de l' ennemie. Ils étaient mort, c' était pratiquement officiel.
Un temps, Elivan envisagea de déserter, de fuir à l' intérieur des terres, mais ça aurait été trahir ceux qui l' avait recueilli ! Trahir sa terre et son sang. Il avait une dette, et il n’ aurait pas assez de temps dans sa vie pour la payer, selon lui, mais il le ferait au maximum. Non, il défendrait cet terre.

" QUOI ??? Vous n' avez rien prévue ? Vous prévoyez d' attaquer d' abord les bateau pour les couler où les attendre sur la terre ? Comment allez vous exploiter le terrain ? Vous avez disposé des pièges ? Des structure de défense ? "

Néanmoins, qu' elle ait prit si peu de disposition avait de quoi le rassurer : peut être qu' il n' y avait pas beaucoup de pirate. Ils ne méritaient peut être pas que l' on se casse la tête à faire des tactiques.
Ou, hypothèse un peu moins réjouissante : il pouvait être considéré comme un espion potentiel par cet souveraine, et, par prudence, elle préférait ne rien lui révéler. Ce qui était compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 16:22

" QUOI ??? Vous n' avez rien prévue ? Vous prévoyez d' attaquer d' abord les bateau pour les couler où les attendre sur la terre ? Comment allez vous exploiter le terrain ? Vous avez disposé des pièges ? Des structure de défense ? "
L'elfe s'approcha d'Elivan. Cette fois, il l'avait vraiment mise en rogne. Malgré la taille de son interlocuteur, elle le pris par le col et le remis debout.
"Que voulez-vous que l'on fasse d'autre? Les seuls bateaux que nous possédons, non, que vous possédez, elfes marins que vous êtes, sont des bateaux de pêcheurs!
Personne, dans le peuple, ne croit encore à un possible ennemi! Depuis que les premiers souverains ont fait oublier notre présence aux humains, ils se croient à l'abri de tout! Seuls quelques-uns d'entre eux croient encore aux batailles et aux contes que certains racontent parce qu'ils ont eu l'effort d'aller les lires dans des livres et parce qu'ils y croient aussi! Mais qui sont-ils? Ceux en qui je crois et qui se sont déjà battu avec nous, les souverains.."

L'elfe le lâcha et recula d'un pas.
"Et qui êtes-vous pour vouloir diriger cette guerre?"

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 17:03

[ Sa a été inventé les truc genre catapulte et baliste ? ]

Il l' avait mis en colère. Souvent, c' était quelque chose qu' il recherchait, pour son amusement. Mais là, il n' y avait pas matière à s' amuser, c' était sa vie qu' il jouait. Et la colère dans les traies de la femme avait quelque chose d' effrayant, même si il n' en montra rien. Quelque chose dans son regard qu’ il avait du mal à analyser. Il la toisa de tout son haut, une expression neutre sur le visage. Il réfléchissait a une tactique, car manifestement, elle n' en avait aucune et la situation était critique, cet fois, c' était certain. Il fallait raisonner froidement. A présent, ils avaient franchis une sorte de seuil où il ne s' agissait plus conserver les pion, les guerriers, mais de gagner, quel que soit le prix. Comme au échec : le but n’ était pas de conserver ces pion, mais d’ éradiquer l’ adversaire. Oui ... survivre n' était plus le but principal. Raisonner par perte. Et vu que le problème était que la population ne se sentait as concerné, il fallait la sensibiliser, la choquer. Oui, la choquer.

"Et qui êtes-vous pour vouloir diriger cette guerre?"

"Simplement un elfe qui ne veut rendre ni sa vie, ni sa mort vaine. A situation dramatique, il faut des décisions dramatiques. Je pense ... qu' il faudra que chacun fasse des sacrifices ... des sacrifices énormes. Etes vous prêtes à m' écouter ?"

Il n' attendit pas la réponse. elle était si en colère qu' elle pourrait tout simplement l' ignorer, lui dire non. Il fallait qu' il lui dise deux trois choses avant qu' elle ne décide de le faire taire. Il fallait au moins qu' il lui donne deux ou trois sujet de réflexion, car il allait jouer sa vie et celle du peuple.

" Il s' agit de choquer le peuple. Veillez bien à faire connaître chacune de ces mesures à chaque peuple. Faites courir des rumeurs. Faites libérer chaque prisonnier, peu importe son crime, si abject soit il, et donnez lui une arme, puis, placer le sur le front. Par mégarde, vous libérerez également tous les prisonniers pirates, et leur donnerais une arme, et en leur laissant leur apparence de pirate. Et ce dans chaque cité. Ils devraient, avant de se faire capturer, essayer de faire le maximum de dégât, ce qui choquera la population, si je connais assez bien les pirates. Et peut être mesureront ils le danger"

Il réfléchit à de nouvelles idées, il fallait choquer chaque peuple, s' en prendre à sa fierté, à ce qu' il avait de plus chère.

" Faites réquisitionner chaque artisan elfe de la nuit et ordonnez lui de fabriquer des armes, en masses. Dans vôtre forêt, coupez des arbres, des arbre bien vivant, bien fraie, pour tailler plus de flèches que n' en a jamais vu un seul elfe sylvain au cours de sa vie. N' ayez pas peur d' aller dans l' éxé. Réquisitionnez également tous les bateaux de pèche des elfes marins pour les envoyer à l' encontre, chargé d' archet, des pirates. Ordonnez leur de brûler un maximum de voile. Mais ceux qui irons seront probablement condamné. Mais il faut ça pour la guerre. Ne rien faire modestement et faire voir au peuple la guerre."
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 15 Avr - 18:23

Que d'idée...mais la souveraine allait déjà contrer la première.
"Libérer tous les prisonniers? Nous ne cherchons pas à massacrer l'arrière-garde du pays. De plus, nous n'avons que deux prisonnier qui sache vraiment se battre en prison. L'un est Aélia, qui manifestement était la dirigeante des rebelles. Je ne pense pas que libérer une cheffe d'armée maintenant serait la meilleure des idées. Surtout qu'elle ne tuerait si possible personne et essaierais de s'éclipser pour rejoindre les siens."
Zelda se campa sur ses deux jambes et croisa les bras.
Sa colère s'était calmée. Elle comprenait qu'Elivan veuille survivre et voir son peuple se battre pour sa vie, mais la souveraine voulait, elle, lui faire comprendre que ces deux choses ne seraient pas vraiment évidentes.
"Nous faisons de notre mieux, vous savez? Et, concernant les armes..nous avons environ deux mille elfes sylvains, quatre mille elfes de la nuit et plus de cinq mille sorciers mobilisés. Mais il y a les elfes marins dont nous n'avons aucune nouvelle. Ils sont sûrement déjà occupés par la défense..mais je ne comprend pas pourquoi vous voulez faire fabriquer tant d'armes puisque nous en avons assez??"

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Mar 17 Avr - 17:45

Elivan se mordit les lèvres ... ainsi ils n' avaient aucun prisonniers ? C' était assez embêtant. Il lui était impossible d' agresser la population pour qu' elle se rende compte qu' il fallait se défendre. Mais il restait sa proposition des armes, que Zelda ne semblait pas avoir comprise, non, plutôt dont elle n' avait pas compris le but.

" C' est pourtant simple. Coupez des arbres de vôtre forêt, et vous aurez déjà l' attention de tout vôtre peuple, ainsi que de la plupart de la population braqué sur vous. Ensuite, l' habilité de vos archets est légendaire, je suppose que vous avez déjà une troupe un minimum conséquente. Tous les archets d' élites ont déjà dus vous suivre, ne serait ce que pour l' honneur. Avec eux, prenez une flèche, vous avez un mort, ou peut être 4 flèches trois morts, on ne sait jamais. Si par exemple deux archets prennent la même cible au même moment, enfin bref. Maintenant, si vous coupez assez de flèche pour qu' il y a en ai environs 100 pour chaque archer qui vous à déjà suivi, non, 150, et que vous en coupez 50 pour chaque archer des autres peuples ... imaginez ce que vont penser ceux de vôtre peuple, en voyant une flèche par ennemie. Ils seront déjà choqué de voire des arbres abattus, et après, ils verront le nombre de flèches, dont chacune représente une vie ennemie, et ainsi entrapercevront le nombres de pirates qui seront sur les plages. Si le temps vous manque, tailler un peu sur place, genre un quart, et transporter le reste du bois tout en le taillant sur le chemin et le lieu de la bataille. Après, c' est le même principe pour les elfe de la nuit. La chose qui leur est la plus chère est leur artisanat. Attirons leur attention en réquisitionnant tous les artisans, et par exemple .... demandez à fabriquer les pointes des flèches, c' est le même principe !!!"

Elivan savait que cela ne suffirait pas, il faudrait autres choses ... C' était quelque chose de mettre des tensions, il fallait ensuite allumer une mèche. Son cerveau s' activa, et, il se surprit à faire les cent pas devant la souveraine ... alors qu' il ne se souvenait même pas avoir commencé et que ces pieds lui faisaient souffrir. Mais il n' arrêta pas, marcher l' aidait beaucoup à réfléchir.

" Construisez des balistes et des catapultes ! Se sera notre seul moyen de tirer sur les bateaux à distance, et en les chargeant de carreaux, vous pourrez dégager de léger espace dans leur rang et tuer sept personnes d' un coups. Construisez en plus que nécessaire, en quantités énormes. Vous laisserez des elfes sur place et les chargerez de construire ces armes, ensuite, il faudra demander des volontaires pour les transporter, et escorter le convoie. Je pense que vous pourriez obtenir des résultats surprenant.
Quand au elfe de la nuit, demandez à ce qu' ils taillent des pierres pour les catapultes, et utilisez le même stratagème, en demandant des bénévoles. Et si vous retournez à votre cité, lorsque vous partirez pour faire la bataille, faites des adieux officiels à fendre le coeur, comme si vous partiez à la mort, en disant à qui vous délégueriez le pouvoir si vous veniez à mourir."
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Mar 17 Avr - 20:10

Aïe...Zelda avait fini par attraper un torticoli à force de suivre du regard Elivan, qui ne cessait de marcher tout en réfléchissant.
Lorsqu'il eut fini son manège, elle lui répondit enfin.
Selon elle, ses deux idées étaient excellente, mais ..
"En ce qui concerne les balistes et les catapultes..disons que le temps nous manque cruellement, à présent. Mais les idées sont bien."
Pendant la longue expliquation d'Eliwan, l'elfe sylvaine avait fait pousser un arbre. Elle-même s'assit contre le tronc et continua son argumentation.
"Pour les flèches...eh bien. Tous nos archers ont été pris. Certes, presque tout notre peuple sait tirer à l'arc, mais certains mieux que d'autres. Ce sont les archers. Mon peuple formera donc la deuxième ligne de l'armée. Je crois que nous ne pouvons faire beaucoup plus..nos forêts sont vides. Le peuple est partit."
Même s'ils n'étaient pas assez, il fallait faire avec.
"Notre discussion est-elle terminée à ce sujet?"

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Mar 17 Avr - 20:56

Elivan poussa un soupir. Ils étaient bien trop peu pour faire jeu égal avec les pirates ... et le temps manquait pour créer de vraies armes lourdes. Il fallait trouver autre chose, n' importe quoi. Mais voila, apparement, ils avaient tous répondu à l' appelle. Il n' y avait plus à espérer de renfort de troupe. Ca allait se jouer à la formation de combat pure et dure niveau stratégie.
Elivan s' arrêta alors, dépité. Il restait encore une lueur d' espoir, selon lui, mais elle était tenu. En désépoir de cause, il demanda.

" Est ce que vous savez quel sera le lieux de leur débarquement, ainsi que le moyen qu' ils utiliseront pour se rendre sur les côtes ? Précisément ?"

Ne devait il compter que sur son sabre pour sa survie ? Il le craignait. Mais le pire des hypothèses, pour lui serait de mourire avant même le début de la mélée, une flèche pirate ficé dans la tête. Se serait la pire des fin pour lui, la fin la plus indigne du combattant qu' il était. Si il devait mourire, il préferait que se soit dignement, contre un combattant aussi fort que lui. Un elfe traitre ? Pourquoi pas. Du temps que c' était dans un combat équitable, il se fichait de si il mourrait pour protéger qui que se soit.
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Mar 17 Avr - 21:29

"Est ce que vous savez quel sera le lieux de leur débarquement, ainsi que le moyen qu' ils utiliseront pour se rendre sur les côtes ? Précisément ?"
L'elfe baissa la tête, ferma les yeux et essaya de se rappeler de ce que lui avait dit le pirate.
"Non, malheureusement...nous saurons juste qu'ils arriveront par Gilond."
L'elfe ne trouvait rien d'autre à dire. S'il fallait perdre, ils perdraient. Mais, une chose était sûre, c'est qu'ils se battraient jusqu'au bout.
"Ne voudriez-vous pas parler d'autre chose? Je crois que nous avons fait le tour du problème.."

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Mar 17 Avr - 22:06

Non ... ils ne savaient pas le lieux de la bataille, ce qui était logique, en sommes, mais il avait espéré ... tant espéré. Cela en était devenu illogiqe. les pirates n' allaient pas non plus hurler le lieux par lequel ils commenceraient à envahir les terres oubliées.
L' elfe marins poussa un soupir à fendre l' âme, puis, revint vers son arme. Il la regarda un moment ... il se souvenait encore du jours où il l' avait eut, mais il lui était trop douloureux d' aller chercher les détails de ce souvenir dans sa mémoir. Il se rappelait juste que c' était pas cet lame qu' il avait tué pour la première fois, la victime était un pirates justement. Et aujourd'hui encore, elle allait tremper dans ce sang. Peut être même finir dans ce sang.
Elivan chassa cet pensé et empoigna son arme d' une main. Il l' extirpa de la terre, doucement, puis, effectua un rapide et long arc de cercle avec son arme. Il venait d' effectuer un coups d' épée horizontale qui, si il avait eut une cible humain, lui aurait ouvert la poitrine. Et, à la fin du mouvement, il stoppa brusquement sa lame. La vitesse ne décrut pas progressivement, elle se stoppa d' un coups, plus brusquement que lors d' un coups normal ou d' un coups d' entraînement, ce qui fit partir toute la terre resté accroché à la pointe. A vraie dire, c' était cela le but du mouvement : nétoyer son arme sans l' essuyer, et avec classe. Cela fait, il la rengaina dans son fourreau de cuir souple ... en songeant qu' en avoir un en bois lui serait peut être utile pour la bataille ... au cas où.

" Je veux bien parler d' autre chose, madame. Mais je ne vois pas de quoi. La guerre ... est trop importante. Elle relègue les autres sujets de conversation au rang de futilité. Et elle rend si nerveux les gens qu' on ne peut même plus passer une soirée agréable dans une taverne !!! Foutus pirates !!!"
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Mer 18 Avr - 20:41

"Je veux bien parler d' autre chose, madame. Mais je ne vois pas de quoi. La guerre ... est trop importante. Elle relègue les autres sujets de conversation au rang de futilité. Et elle rend si nerveux les gens qu' on ne peut même plus passer une soirée agréable dans une taverne !!! Foutus pirates !!!"
Zelda avait enfin compris ce qui le rendait si nerveux depuis le début de cette conversation: il avait peur de mourir.
L'elfe sylvaine, elle n'avait en faite jamais vraiment pris le temps de se poser la question. Là, en y réfléchissant bien, elle se dit, qu'en faite, peu lui importait. Si elle devait mourir à cette guerre, eh bien elle mourrait.
Cependant, elle essaya tout de même d'apaiser Elivan.
"Mais qu'est-ce qui nous dit que mourir est si dur? C'est simplement la fin du voyage...ou le début d'un autre."

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Mer 18 Avr - 22:17

"Mais qu'est-ce qui nous dit que mourir est si dur? C'est simplement la fin du voyage...ou le début d'un autre."

Elivan se retourna vers elle et la scruta, un lueur de sceptissisme se traduisant par de la froideur dans les yeux. Il eut un petit soupir à la limite du méprisant. Mais non du méprit pour la jeune femme, mais pour ses propos, ses croyances.

" Ah !! La bonne vieille rengaine, je la connais. Tout sera beau de l' autre côté, tout sera libre. Mon monde vous paraitra surement triste, car je ne partage pas votre foi. La mort, c' est dure !!! Souffrir des heure car une flèche vous a transpercé un poumon, un seul, et que vous passez vos dernières heure de vie à tousser du sang sans pouvoir parler, à vous étouffer sans pouvoir rien faire, à savoir qu' on va mourire sans pouvoir prononcer de dernières parôles sous l' oeil attristé de vos camarades, c' est dur !!! Je ne sais rien de votre nouveau voyage, personne n' en ai revenu pour m' en parler personnellement. Mais c' est peut être votre cas ? Moi, je ne vois que la réalité : quand on meurt, on n' éxiste plus, on souffres un temps variable et on inflige une grande souffrance à ses proches."

Ses piques avaient perdu leur couche d' humour, elles n' étaient plus que de vraie critiques acide ... son sang humain parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Sam 21 Avr - 18:21

" Ah !! La bonne vieille rengaine, je la connais. Tout sera beau de l' autre côté, tout sera libre. Mon monde vous paraitra surement triste, car je ne partage pas votre foi. La mort, c' est dure !!! Souffrir des heure car une flèche vous a transpercé un poumon, un seul, et que vous passez vos dernières heure de vie à tousser du sang sans pouvoir parler, à vous étouffer sans pouvoir rien faire, à savoir qu' on va mourire sans pouvoir prononcer de dernières parôles sous l' oeil attristé de vos camarades, c' est dur !!! Je ne sais rien de votre nouveau voyage, personne n' en ai revenu pour m' en parler personnellement. Mais c' est peut être votre cas ? Moi, je ne vois que la réalité : quand on meurt, on n' éxiste plus, on souffres un temps variable et on inflige une grande souffrance à ses proches."
Cette fois, Zelda était un peu éberluée: elle ne croyait en rien et n'avait fait qu'étaler différentes croyances en une seule.
"Moi, si je me fais transpercer..je prend un de mes couteaux, et.."
L'elfe fit un geste explicite.
"Quant à nos proches, eh bien...ils devront s'y habituer, ses prochains temps. Je crois que mourir va devenir une chose banale sur ces terres, bientôt. Eh puis, notre vie est bien assez longue, non?"

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 22 Avr - 20:09

" Oui, mais parfois, on a pas la possibilité de s' égorger soit même. On a plus la force, les bras vous ont été arraché, ou d' autre éxélente raison. Ou encore vous avez quelque chose à faire avant de mourire. Il y' a une mille et une situations où souffrir devient obligatoire."

Cet guerre ... il le pressentait d' ici : cela allait être quelque chose de mauvais. Mais pas parceque il connaissait les ravages des batailles, ou avait entendus parler des malheur de la grande guerre qui les coupèrent des dragons et des humains. Là, il le sentait, du fond de ses tripes : ça sentait vraiment mauvais. L' atmosphère avait quelque chose de malfaisant depuis peu. La nature, semblait gauche, agité, destabilisé, à ces yeux. Il sentait le monde sur le point de s' effriter, de ce briser, quelque part. les choses allaient probablement changer.

" Ba, on dirait que ça va être à vous, souverain, de faire en sorte que le phénomène soit limité."

[ ArG, j' en peux plus de ces étoiles qui surgissent du curceur !!!!! ]
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Dim 22 Avr - 20:26

[les petits points verts te distraient?? ^^' Je crois que je vais faire un sondage à ce sujet..xP]

" Ba, on dirait que ça va être à vous, souverain, de faire en sorte que le phénomène soit limité."
Parlait-il de la façon de diriger le combat ou d'autre chose? Et quel était ce "phénomène"? Quelque chose ou quelqu'un?
L'elfe pensa aussitôt à Fye, qui semblait semer partout où il allait des prémonitions à tort et à travers. Mais Zelda coupa ses pensées absurdes. ^^
"Quel phénomène, je te prie?"
Il lui fallait une réponse, car l'elfe marin semblait en savoir beaucoup depuis le début de la conversation.

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Mar 24 Avr - 22:00

"Quel phénomène, je te prie?"

Elivan la regarda un moment, l' aire ahuris, comme si le fait qu' elle pose cet question relevait de la pure et simple stupidité, puis, ravala son étonnement. Il se rapella ce qu' il avait dit avant et vit qu' en effet, c' était peu claire si on ne connaissait pas ses pensées. Pas besoin de réfléchir pour les mettre en forme, il n' y avait pratiquement rien à expliquer.

" Et bien, le malheur qu' entraîne la mort au cours d' une bataille, et la souffrance. Je vous demande de faire preuve du discernement necessaire pour protréger un maximum le peuple. Car se sera nous, les premières lignes à souffire, les premiers touchés, nos foyer seront les premiers à brûler, si vous faillissez. Nous sommes les cibles les plus vulnérables, car nous disposons de peu de fortification et nous sommes proche de la mer, et de leur camp. Par contre, les elfes sylvain auront plus de temps : ils sont insaisissable dans leur forêt, qui est infesté de monstre. et les sorcier seront protégé par leur désert."
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Mar 24 Avr - 22:23

" Et bien, le malheur qu' entraîne la mort au cours d' une bataille, et la souffrance. Je vous demande de faire preuve du discernement necessaire pour protréger un maximum le peuple. Car se sera nous, les premières lignes à souffire, les premiers touchés, nos foyer seront les premiers à brûler, si vous faillissez. Nous sommes les cibles les plus vulnérables, car nous disposons de peu de fortification et nous sommes proche de la mer, et de leur camp. Par contre, les elfes sylvain auront plus de temps : ils sont insaisissable dans leur forêt, qui est infesté de monstre. et les sorcier seront protégé par leur désert."
"Bien que les monstres ne soient pas un avantage, je t'accorde le fait que nous serons protégés plus longtemps. Mais pas éternellement. Si Gilond tombe et Calfalas, sa voisine, aussi, les Terres Oubliées risquent d'être prises. Sauf Tàri...cette ville est très bien protégée et, en réunissant le peuple dedans, je pense que nous pourrions tenir un siège. A condition qu'il ne dure pas éternellement."
Tout en débitant son discours, une idée lui vint subitement: et si ils construisaient des remparts supplémentaires avec, à l'intérieur des champs et des élèvages, pourraient-ils tenir un siège encore plus long?
Peut-être pas...agrandir le périmètre de la ville ne ferait que plus de remparts à protéger...quoi que?

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Elivan N
Invité
avatar


MessageSujet: Re: assis dans le parc   Sam 28 Avr - 12:50

"Bien que les monstres ne soient pas un avantage, je t'accorde le fait que nous serons protégés plus longtemps. Mais pas éternellement. Si Gilond tombe et Calfalas, sa voisine, aussi, les Terres Oubliées risquent d'être prises. Sauf Tàri...cette ville est très bien protégée et, en réunissant le peuple dedans, je pense que nous pourrions tenir un siège. A condition qu'il ne dure pas éternellement."

Elivan réflechi un moment à ce qu' il venait d' entendre. c' est vraie que Tàri était la ville la plus logique à protéger, d' autan qu' elle bénéficirait de tous les pouvoir des peuples. avec une bonne combinaison, le siège pourrait durer très longtemps.

" C' est vraie. Mais même si les elfe sylvain peuvent, par leur pouvoir, fournir des légumes, les elfes marins et de la nuit l' eau, il restera la viande. Une réserve de viandes sechées ne pourra pas durer éternellement, et il faut prendre en compte le fait qu' elle peu se gater. Si j' étais vous, dès le début du siège, j' envisagerais de ne plus exclure de l' humain dans mes repas. Les cadavres de pirates n' arporteraient à personne en pourissant sinon la maladie."

A la guerre ... comme à la guerre. Il fallait en faire l' expérience pour pleinement comprendre cet expression.
La guerre ce n' était pas brandir un morceau d' acier et tirer une flèche, la guerre, c' était voire la gerbe de sang et les organes hors du corps que cela impliquait.
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 26
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: assis dans le parc   Sam 28 Avr - 15:46

" C' est vraie. Mais même si les elfe sylvain peuvent, par leur pouvoir, fournir des légumes, les elfes marins et de la nuit l' eau, il restera la viande. Une réserve de viandes sechées ne pourra pas durer éternellement, et il faut prendre en compte le fait qu' elle peu se gater. Si j' étais vous, dès le début du siège, j' envisagerais de ne plus exclure de l' humain dans mes repas. Les cadavres de pirates n' arporteraient à personne en pourissant sinon la maladie."
L'elfe sylvaine commença, à son tour, à faire les cents pas.
Elle réfléchissait à ce qu'Elivan venait de dire; être enfermée ne lui plaisait pas vraiment, surtout qu'ils seraient encerclés de tous côtés.
Le meilleur moyen serait de se cacher...mais où?
Il y avait la forêt..mais seuls les elfes sylvains étaient vraiment adaptés à vivre dans les arbres. De plus, ce lieu regorgeait de monstres en tout genre.
Mais il y avait les montagnes! Pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt?
Il y en avait au nord, et aussi au sud. Les deux avaient ses avantages et ses inconvénients. Au nord, il pouvait faire très froid mais celles du sud abritaient des volcans, menace plus dangereuse encore.
"Nous pourrions aller dans les montagnes du nord..il y a sûrement une vallée, ou même des grottes, pour nous protéger."

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: assis dans le parc   

Revenir en haut Aller en bas
 
assis dans le parc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Oubliées :: Autre :: Salle des archives rps :: Tarì :: Parc public-
Sauter vers: