AccueilAccueil  PortailPortail  Carte  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Dim 9 Mar - 14:36

[ 4 novembre, aux alentours de midi]

L'elfe ouvrit les yeux. Elle avait dû s'assoupir.
Selon toute apparence, elle était toujours dans le même monde, sur la même terre et, surtout, sur le même sable. Le vent soufflait, léger, mais ne suffisait pas à rendre l'air plus agréable; il faisait chaud, sec. Aucun animal, hormis ceux à deux pattes qui déambulaient dans leur camp un peu plus bas ne se promenait dans les environs. Zelda les comprenait, d'ailleurs.
Il fallait qu'elle trouve de l'eau, ainsi que de l'ombre. Auparavant, elle souhaitait garder sa magie en réserve, au cas où. Mais comme il semblait qu'elle n'en aurait pas besoin...ou qu'elle n'aurait pas le droit de l'utiliser, c'était pareil, elle se calma, régula sa respiration. Un sort de dispersion ferait l'affaire.
Son esprit s'égara à travers les collines de sable et lui indiqua qu'elle s'était trompé: il y avait tout de même de la vie, mais minuscule, comme de petites gerbies ou des scarabés. Elle savait qu'elle le trouverait, il y avait toujours de l'eau dans un désert, elle était simplement profondément enfouie.
Les minutes passèrent et l'elfe poursuivit sa quête. Là, enfin. Une grande cavité s'étendait juste sous elle. En vérité, il y en avait plusieurs mais la majorité contenait de la lave, sauf celle qui l'intéressait. Cette nappe phréatique était un peu à l'écart et conenait de l'eau fraîche. Elle senti aussi un trou beaucoup plus grand, contenant de la vie, beaucoup de vie...et de la magie, une magie puissante, mais cela ne l'intéressait pas pour l'instant; elle avait de l'eau!
Maintenant, il lui fallait de l'ombre.
Les racines prirent et croîssèrent, la terre se craquela pour les laisser passer dans un grondement sourd.

Son esprit revint brusquement dans son corps. La douce faîcheur astrale qu'elle avait ressentit plus tôt s'évanouit et sa bouche retrouva le goût ferreux du sang. En revanche, sa peau commença à se refroidir: un immense chêne avait poussé derrière elle et personne ne pourrait le détruire tant qu'elle serait en vie.

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Dim 9 Mar - 14:54

[Mon dernier RP m'a permis d'accomplir un rêve... xD

(Oh p'tain, je viens d'ailleurs de repérer une faute énorme unsure )]



[4 novembre, début d'après-midi]

Evans était reparti aussitôt. A présent il ne chercherait plus à la convaincre de se joindre à lui. De toute façon, il n'en avait plus besoin maintenant qu'il était sûr de ce qu'il trouverait. Enfin, à peu près... Ses doutes se dissiperaient le soir-même, et il pourrait même y retourner le lendemain avec Nathan.
Ces seules pensées occupaient son esprit pendant qu'il marchait tranquillement sur le flanc du Volcan opposé au camp pour être tranquille. Il faisait d'ailleurs bien chaud ce jour-là, même pour quelqu'un d'habitué au désert. Ne supportant plus cette chaleur, il enleva sa cape et la garda dans les bras.
Finalement il retourna au campement, car on pourrait s'inquiéter de son absence. Il n'y avait pas beaucoup de monde, ce qui était normal étant donné que la plupart des hommes présents construisaient la palissade et l'arène. Quand il arriva à sa tente, Eileen était assise sur une chaise, fermant les yeux. Il s'approcha doucement, sans troubler le silence, et lui déposa un baiser un baiser dans le cou, la faisant sursauter.

- Je vois que vous digérez tranquillement, chuchota-t-il en souriant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Eileen Donovan
Mort
avatar

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 29
Emploi : étudiante en histoire
Commentaires : Moi ?! Je suis un ange...d'enfer ^^
Date d'inscription : 29/09/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Citoyen

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Dim 9 Mar - 16:57

[4 novembre, début d'après-midi]

La chaleur de ce début d'après midi était étouffante pour l'elfe. Eileen n'avait pas vraiment l'habitude de ce temps. Il faut que dans les forêts alentours à son village natal, les températures cette époque de l'année étaient bien plus fraîche. De sorte que cette chaleur avait tendance à faire somnoler la jeune femme. Tant et si bien qu'elle n'entendit même pas Evans pénétrer dans la tente et s'approcher d'elle. Elle ne se rendit compte de sa présence que lorsque ce dernier l'embrassa, la faisant sursauter par la même occasion. Le sorcier se tenait en face d'elle, souriant. La jeune femme lui rendit son sourire.

-Non, j'essaie désespérément d'occuper mes journées.

Elle se leva doucement et se dirigea vers le lit. Elle y déposa Nathan, retira doucement la mèche que l'enfant tenait fermement dans sa main et la replaça derrière son oreille. Le petit garçon se tourna en grognant. Eileen retourna s'asseoir, ramassa la broderie qu'elle avait fait tomber et la mit sur ses genoux. Elle releva finalement la tête et posa les yeux sur Evans.


-Où étais-tu jusqu'à maintenant ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/persephoneyuna
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mar 11 Mar - 0:12

[Bon, je refais un tout p'tit tour exprès pour que vous avanciez pendant mon absence^^ (sinon on y sera encore dans 6 mois... Hé )]


[4 novembre, début d'après-midi]

-Où étais-tu jusqu'à maintenant ???

Evans s'assit sur l'autre lit, positionné en face du premier [Et oui, les lits de camp ne sont pas conçus à deux places^^ xD].

- J'ai été rendre visite à notre invité, tout en lui laissant un petit souvenir qu'elle n'est pas prête d'oublier, et puis je suis allé me promener.

Le Souverain riait de ses activités, qui étaient bien maigres pour un Souverain ces temps-ci. De toute façon, il avait beaucoup de subordonnés, ce qui était censé le décharger pour lui permettre de s'occuper des affaires vraiment importantes, comme son 'grand projet'... dont il n'avait pas encore fait part à Eileen, n'étant pas sûr du résultat.
Il souleva ses jambes et les posa sur le lit puis croisa ses bras pour les mettre derrière sa tête.

- Il est rare qu'il fasse aussi chaud en cette période. Je n'aime pas ça. Les sorciers disent parfois que de telles chaleurs indiquent un mauvais présage pour celui qui contrôle la contrée de Calfalas, en l'occurence moi. Peut-être devrait-on se débarasser tout de suite de Zelda, comme cela on serait sûr que les elfes sylvains soient désorientés pendant un moment.

Un silence lourd pesa dans la pièce aménagée. Finalement Evans soupira et déclara qu'il aimerait se reposer.


[Le problème est réglé^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Danaé
Elfe marin
Elfe marin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 23
Date d'inscription : 27/02/2008

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Citoyen des Terres Oubliées

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mar 11 Mar - 21:34

[bon, c'est parti, j'entre dans la danse...]


[Calfadas ~> Volcan des brumes]
[4 novembre début d'après-midi]

Danaé avait le don de pointer son nez au mauvais moments dans de mauvais endroits. Mais là elle allait se fourrer dans une histoire pire que d'habitude. Elle en avait marre de la ville toute vêtue de cuir, habillée pour être à l'aise, elle voulait bouger un peu. Donc ce matin elle avait prit la route pour le volcan. Sans se presser aucunement, elle connaissait le chemin, elle était détendue. Enfin une journée sans embrouilles, enfin c'est ce qu'elle pensait.
Elle arriva au Volcaan en début d'après midi. Elle remarqua une tente et un grand chêne sur le volcan. Elle décida d'éviter la tente et d'aller voir de plus près l'arbre qui n'avait jamais été là avant. Elle passa sans se faire remarquée près de la tente, elle avait un don pour être invisible quand elle le voulait.
Elle atteignit enfin l'arbre, il y avait quelqu'un en dessous, une elfe! Sylvaine apparement, mais elle était en mauvais état, elle avait le nez cassé et le visage plein de sang. Ses mains pendaient le long de son corps, affresement mutilées, elles n'avaient plus d'ongles!! La pauvre elfe était ligotée très sérrée, Danaé avait pitié d'elle. Néanmoins l'elfe marine décida de se méfier, il y avait sûrement une raison pour qu'elle en soit là, elle avait peu être fait quelque chose de mal. Danaé ne savait rien de son histoire, comment aurait-elle pu comprendre qu'il fallait qu'elle l'entraîne vite loin d'ici pour leur survie à toutes les deux.

" Qui es tu?"

Question simple, la plus élémentaire. Cogito, ergo sum. Mais il fallait que Danaé réagisse! Elles n'avaient pas le temps de bavarder...


[Evans, tu dors, tu peux pas savoir que je suis là. Un point c'est tout. Eileen, bah faut quand même que tu quittes la tente pour me voir^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mar 11 Mar - 22:47

[Coucouuouou!! :w00:
Il y a juste une grande quantité de soldats, qui apparemment passent dans le décor...XD]

Enfin, de l'ombre. La prochaine étape serait de se libérer mais l'elfe verrai plus tard. Ses pensées continuèrent de tournoyer pendant quelques temps puis son esprit commença selon toute vraisemblance à tourner de l'oeil.
Zelda sorti de son état comateux lorsqu'un voix dit:

" Qui es tu?"
Apparemment, une forme se tenait devant elle. Elle n'arrivait pas à bien en distinguer les contours mais quelqu'un était là, ça, elle en était sûre. D'ailleurs, ses sens le lui disaient.
Elle émit un bruit rauque avec sa gorge, se qui passa pour être une tentative de réponse; n'ayant pas utilisée ses cordes vocales depuis la dernière et fracassante visite du souverain de Calfalas, manquant sans aucun doute d'un peu d'eau qui rafraîchiraient les conduits.

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Eileen Donovan
Mort
avatar

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 29
Emploi : étudiante en histoire
Commentaires : Moi ?! Je suis un ange...d'enfer ^^
Date d'inscription : 29/09/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Citoyen

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mar 11 Mar - 23:54

[merchi mon evansnounet chéri ^^. Je vais me faire lyncher si je continue avec ces surnoms que je lui donne]

La jeune femme se leva quand Evans émit le souhait de se reposer. Elle s'approcha du lit où il était, posa sa main sur son torse et l'embrassa avant de sortir de la tente.
Elle décida d'aller rendre visite à la souveraine à son tour. Avant elle fit un détour pour trouver un pichet d'eau. Elle doutait que leur prisonnière et eu à boire et avec cette chaleur. Une fois l'objet en question trouvé prit la direction du volcan. L'air était lourd et calme, il n'y avait pas de vent. Elle arriva finalement au point où se trouvait Zelda.
Sa surprise fut telle qu'elle en lâcha sa cruche, elle s'empressa de la redresser avant que tout le liquide ne se fut répandu sur le sol. La sylvaine était...à l'ombre d'un chêne. Eileen avait d'ailleurs du mal à en croire ses yeux, elle pensait même se trouvait devant un mirage. Enfin la stupeur de cet apparition passée, elle du faire face à une seconde surprise. En effet, l'un des gardes chargés de surveiller la prisonnière, était au prise avec une jeune elfe. Eileen se redressa et d'un geste de la main, comme si elle balayait quelque chose, envoya une bourrasque de vent qui éjecta la jeune intruse quelques mètres plus loin. L'elfe se tourna vers les gardes.

-Attrapez là !!!

Trois homme s'emparèrent de la jeune fille, encore déstabilisée par le sort, et la remirent debout de force. Eileen daigna enfin adresser un regard à l'inconnu. Comment était elle parvenue à pénétrer dans le camp avec tous ses gardes et surtout, comment avait elle fait pour grimper jusqu'ici sans être vue. Une colère sourde grondait en elle. Elle se détourna de l'intruse d'un air méprisant et reporta son attention sur la cause de sa visite, Zelda.
Evans n'y était pas allé de main morte en matière de "souvenir". La souveraine des elfes sylvains avaient le nez dans un sale état et le bas du visage maculé de sang. Sans parler de ses mains. Eileen reprit la cruche en main et le morceaux de tissus et s'approcha de la captive. Elle s'accroupit devant elle et entreprit de lui laver le visage avec le linge qu'elle venait d'humidifier.


-J'ignore ce que vous lui avez dit, mais visiblement il n'a pas apprécié.

L'air sous ce grand chêne était déjà plus agréable, de par l'ombre qu'il produisait et par l'air qui agitait doucement ses branches. Quand elle eut finit de nettoyer le sang sécher sur le visage de l'elfe elle se releva mais resta près de la souveraine. Puis fit signe aux soldats d'approcher. Les hommes, tenant toujours la nouvelle venue, l'amenèrent devant Eileen. Elle ne devait pas être beaucoup plus agée. Plutôt jolie et fine. Eileen ordonna à l'un des trois homme d'aller chercher une corde.


-Je ne voudrais pas que vous nous faussiez compagnie Mademoiselle. Evans sera surement ravi d'avoir une nouvelle invitée. Au fait que nous vaut l'honneur de votre visite ???


[euh Danaé il n'y a pas qu'une tente mais plusieurs ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/persephoneyuna
Danaé
Elfe marin
Elfe marin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 23
Date d'inscription : 27/02/2008

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Citoyen des Terres Oubliées

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Ven 14 Mar - 21:37

[pas grave, faîtes comme ci rien était]

Danaé se décida à agir, l'elfe avait l'air vraiment mal, la jeune elfe s'attaqua aux liens de la Sylvaine. Elle réussit à libérer ses mains mais la captive ne pouvait pas bouger. Danaé s'aprêta à la porter ou du moins la soutenir. Mais un des gardes, qui étaient de l'autre côté de l'arbre et qu'elle n'avait pas remarqué, eux non plus d'ailleurs ne l'avaient pas vue, l'attaqua.


Danaé répliqua vivement en frappant du genou un point douloureux. Elle était haitué aux combats, surtout avec les hommes, à cause de ses mauvaise fréquentations et lieux de balade. Le garde se plia en deux mais déjà d'autres arrivaient, Danaé se mit à courir. Elle dévala une parti de la pente mais elle trébucha à cause d'une vive bourrasque d'origine magique sans aucun doute et les hommes la rattrapèrent. Il la ligotèrent et l'ammenèrent devant une femme qui donnait des ordres de loin et qui, selon toute évidence, venait de lui lancer le sort.

Cette dernière s'occupait de la captive mais elle n'avaient pas remarqué ses mains toujours dans son dos mais déliées. Elle s'adressa à Danaé, celle ci ne su pas de qui elle parlait et ne la reconnu même pas. Elle se fichait éperdument de la politique, elle savait juste qu'un sorcier avait prit le contrôle et qu'il allait se marier. Mais après... La jeune elfe marine eu un regard méprisant vers l'elfe aux airs durs.

"Je n'ai pas de compte à te rendre."

Et oui, pas de vous, Danaé disait toujours tu. Elle n'avait trouvé personne encore pour qui elle aurait assez de respect pour la vouvoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen Donovan
Mort
avatar

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 29
Emploi : étudiante en histoire
Commentaires : Moi ?! Je suis un ange...d'enfer ^^
Date d'inscription : 29/09/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Citoyen

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mar 18 Mar - 23:03

[désolée j'ai eu pas mal de boulot avec mes exams de demi semestre ^^]

La jeune femme eut bien du mal à cacher sa stupeur quand la captive la tutoya. Elle s'adressait à elle avec une désinvolture qui ne lui plaisait guerre. Eileen inspira un grand coup pour garder son sang froid puis avec un sourire froid elle toisa l'elfe.

-Bien puisque vous ne voulez pas parler nous allons descendre tout de suite.


Elle retourna auprès de la souveraine et s'accroupit devant elle. Saisit la cruche et l'approcha du visage de Zelda.

-Vous devez avoir soif avec cette chaleur Altesse.

Elle aida la reine à boire puis s'apprêta à se redresser lorsque quelque chose accrocha son regard. Les liens de la prisonnière était défaits. La brunette rattacha la sylvaine à son pilori puis se redressa. Elle prit la direction du camp, suivit de deux soldats qui encadrait et tenazit fermement l'intruse. Une fois devant la tente elle se retourna vers les deux hommes.

-Attendez la je vais prévenir Evans. Si elle tente quoique se soit assommez la.

Elle pénétra dans l'habitacle puis se dirigea vers le lit de son futur époux. Celui ci était endormi. Elle déposa le récipient qu'elle tenait toujours en main parterre, puis alla s'asseoir au bord du lit, embrassa doucement Evans et lui souffla.

-Evans, réveille toi. Nous avons de la visite. J'ai trouvé quelqu'un sur le volcan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/persephoneyuna
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mar 18 Mar - 23:32

[Danaé :

- il y a une palissade qui a été construite tout autour du Volcan
- il n'y a pas une tente et un grand chêne, mais tout un camp
- la captive est beaucoup plus haut sur le Volcan, et assez loin de la vallée pour ne pas être approchée par qui que se soit
- et il y a enfin plusieurs centaines de soldats un peu partout...

Ton premier RP n'a donc aucun sens par rapport à ce qui a été écrit précédemment. Je ne vais pas te faire tout réécrire car on n'a pas le temps, mais étant donné les erreurs que tu as faites dans ton texte, tu n'as pas le choix : tu dois être arrêtée... Sourire

(Au fait, pourquoi "Et puis c'est tout." ??? Je n'avais encore rien dit !)

P.S. : dernière chose, on n'est pas à Calfalas, on en est à un peu moins d'une journée à cheval... ;)]

-------------------------------------------------------------------
[4 novembre, début d'après-midi]

Sentant la bouche d'Eileen sur son visage, Evans ouvrit les yeux. Il avait l'impression d'avoir dormi tout un après-midi, alors qu'en réalité cela ne faisait qu'une petite demi-heure. Encore à moitié endormi, il comprit pourtant qu'il y avait un intrus. Comment était-ce possible ? Lui qui avait plus fortifié la contrée en quelques mois que l'avaient fait ses prédécesseurs pendant leur reigne de plusieurs années ! Il se redressa et regarda sa future épouse dans les yeux sans un mot, ne comprenant pas comment la personne dont avait parlé Eileen s'était débrouillée pour passer à travers la palissade et les gardes sans se faire repérer plus tôt. Il se leva sans même ouvrir la bouche et s'appuia sur la petite commode qui avait été installée spécialement pour le Souverain. Soudain, pris d'une extrème fureur, il jeta tout ce qui était posé dessus par terre, provoquant un boucan d'enfer.

- C'est impossible !


Il était rarement aussi furieux. Il avait pris toutes les précautions, et pourtant ça n'avait pas suffit. Jetant un regard derrière lui, vers Eileen, il se calma, se redressa, remis en place ses vêtements qui s'étaient froissés pendant son sommeil et sortit finalement de la tente.
Il contasta en regardant le soleil qu'il faisait toujours aussi chaud, si ce n'était pas pire. Il baissa alors la tête et ses yeux rencontrèrent ceux de l'intruse.


- Que faites-vous ici ? questionna-t-il l'elfe avec un calme étonnant.

L'elfe ne répondit pas.

- Très bien.

Le Souverain tourna la tête vers un des deux gardes et lui tendit la main. Comprenant ce que voulait son supérieur, l'homme sortit l'épée de son fourreau et la lui donna. Avec une extrème rapidité, la lame de l'arme que tenait Evans se posa sur le cou de la prisonnière.

- Je n'ai pas de temps à perdre. Alors ?


[Au fait, tu as le choix de me répondre ou non, mais si tu ne le fais pas, je n'hésiterai pas à tuer ton second personnage. ;) ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Jeu 20 Mar - 19:55

[Je croyais que ton personnage avait été traumatisé par le meurtre de Tardeck Bloone^^ xD

Bon ben puisque tout le monde est d'accord... ^^]


[4 novembre, début d'après-midi]

La seule réponse que reçut le Souverain des Sorciers fut un crachat en plein visage, et la seule réplique que trouva l'homme fut un coup de genoux. S'essuyant le visage, il se retourna et tendit l'arme à sa future épouse.

- Fais-toi plaisir et veille ensuite à ce qu'il n'y ait plus de trace de cet incident.


Souriant à Eileen, il retourna dans la tente et replia soigneusement la toile pour ne pas être dérangé.



[Au fait, je te propose d'ordonner à une dizaine de soldats d'emmener son corps près de Gilond et de le faire couler dans l'eau... :peace: (avec un poids, sinon le cadavre de Danaé remontera à la surface^^)]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Eileen Donovan
Mort
avatar

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 29
Emploi : étudiante en histoire
Commentaires : Moi ?! Je suis un ange...d'enfer ^^
Date d'inscription : 29/09/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Citoyen

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Sam 22 Mar - 1:06

[Traumatisée ??? Nah juste un peu chamboulée ^^.]


[4 novembre, début d'après-midi]

Alors qu'Evans se leva, la jeune femme resta assise sur le lit. Elle sursauta lorsqu'il envoya valser les objet qui se trouvait sur une commode. Berthine se réveilla avec un grognement de surprise et Nathan se mit à pleurer, effrayé par le bruit. Eileen alla prendre son fils dans ses bras et le perça pour qu'il se calme. Evans sortie de la tente après avoir reprit un semblant de calme. L'elfe embrassa l'enfant et le confia à sa nourrice avant de suivre les pas de son amant. Elle arriva hors de la tente au moment où, pour toute réponse à la question du Souverain, l'inconnue lui cracha au visage. Non seulement la pauvre femme était dans une situation plutôt périlleuse mais de plus, elle n'avait visiblement pas toute sa tête pour agir ainsi, ou alors elle avait des tendance suicidaires. Le sorcier répondit à cet affront par un coup de genoux qui fit l'elfe se plier de douleur. Puis Evans se tourna vers Eileen, lui tendant l'épée qu'il tenait, et avec un sourire, lui conseillant de s'amuser. La jeune femme leva un regard perplexe vers son futur époux, puis le posa sur l'arme qu'elle tenait. Elle releva la tête vers l'étrangère puis planta l'épée dans le sable.
Eileen passa lentement derrière la jeune elfe, toujours pliée de douleur. Elle l'obligea à se redresser en lui tirant la tête en arrière. Sa main gauche était posée sur le front de sa victime, elle plaça la dague qu'elle tenait dans la main droite sur la gorge blanche et fine de l'intruse. La brunette se pencha à l'oreille de l'elfe marine et lui murmura d'une voix douce.

-Vous avez égayé ma journée, dommage que vous dussiez déjà nous quitter mademoiselle.

Ses mots dis, elle fit glisser la lame sur le cou délicat de la pauvre elfe, dont le corps s'affaissa au sol, comme une poupée de chiffon. Eileen enjamba le corps de la jeune femme, sans même lui adresser un seul regard. Le sable qui se trouvait sous le cadavre se teintait de rouge. Eileen se retourna vers le plus gradé des soldats.

-Prenez une dizaine d'homme et allez faire disparaître son corps dans les marécages de Gilond. Débrouillez vous pour qu'il ne remonte pas. Au moins elle reposera près des siens.

Elle se pencha et tourna le corps pour que son visage soit face au ciel, elle lui ferma les yeux et se releva. Après quoi elle, elle entra à son tour dans la tente. Nathan s'était réveillé et était assit par terre et jouait avec des petits bonshommes en bois. Berthine était assise le nez dans son ouvrage. La jeune femme posa sa dague sur la table et prit une petite grappe de raisin dans une coupe de fruit. Elle se laissa tomber sur une chaise avec un soupir d'aise puis adressa un sourire radieux à son amant avant de porter le regard sur son fils. Aussi étrange que cela puisse paraître, elle n'avait nul remord. La première fois qu'elle avait du tuer sous les ordres d'Artneös, elle avait éprouvé un vague sentiment de mal aise par la suite. Mais là rien, pas la moindre gène. Elle commençait à y prendre goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/persephoneyuna
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Sam 22 Mar - 17:23

[4 novembre, milieu d'après-midi]

Evans était retourné s'allonger et avait tendu l'oreille pour entendre le "tchlac" caractéristique d'une dague, signe qu'Eileen s'était bien débarassé de l'intruse. Cependant, même quand le calme était revenu dans le camp, le Souverain n'arrivait plus à fermer l'oeil. Le fait qu'on ait pu passer toutes ses protections le perturbait. S'il n'était pas capable d'interdire l'accès au Volcan avec des centaines de soldats, il ne serait sûrement pas capable de prendre le pouvoir au sein des Terres Oubliées. De plus, cette inhabituelle chaleur était pour lui de très mauvais augure. Peut-être ce qu'il allait découvrir mettrait un terme à sa vie. Peut-être son mariage avec Eileen mettrait un terme à son règne de plusieurs mois. Peut-être qu'une révolte était déjà prête pour son retour à Calfalas. Cependant, cette dernière possibilité lui semblait peu probable car les habitants de la contrée de Calfalas s'étaient finalement fait à leur nouveau Souverain. Il était plus dur que ses prédécesseurs, certes, mais il avait tout de même modifié certaines lois - il avait par exemple supprimé le droit de polygamie -, et le peuple appréciait.
Une autre chose qui le perturbait était le fait qu'il n'avait plus du tout de nouvelle de ses adversaires. A présent Zelda lui était d'aucune utilité ; Nathanaël était devenu introuvable mais il pouvait très bien se trouvait au même moment à Calfalas, prêt à le tuer ; Mia contrôlait à présent trois armées et pouvait être en train de préparer une attaque contre la contrée d'Evans ; Sonia, elle, pouvait très bien être morte. Bref, les Terres Oubliées étaient tombées dans le chaos. Seule la contrée d'Evans était encore à peu près débout et dirigée par quelqu'un. En y repensant, il commençait à se dire que c'était le meilleur moment pour attaquer les autres contrées et prendre le contrôle de tous les soldats disponibles pour ses véritables projets. Après tout, la plupart des Souverains n'avait plus aucun pouvoir à l'heure actuelle, et bien que Mia était à la tête de trois armées, Evans était lui à la tête d'une armée deux fois plus nombreuse, grâce à "l'héritage" qu'il avait reçu des pirates. Le même problème revenait malgré tout à chaque fois : s'il se déplaçait, son mariage devrait avoir lieu plus tard et il ne pourrait plus garder l'oeil sur sa future femme et son fils ; s'il restait, il ne saurait pas ce qu'il se passait dans les autres coins du pays. Cependant il existait toujours cette solution encore floue qu'il voulait éclairer le soir-même. Si tout se passait comme prévu, personne ne pourrait plus rien contre lui... ou le monde tomberait dans le véritable chaos.

Perdant patience, il se leva subitement. Il changea alors de vêtements et en mit de beaucoup plus sombres. Plus sombres mais non de moins bonne qualité. Il finit par mettre une cape une noire possédant une capuche. S'apercevant du regard interrogateur qu'Eileen lui lançait, il lui proposa de venir, mais seulement à condition qu'elle s'habille en homme et qu'elle ne montre pas son visage. La jeune femme était de plus en plus perplexe, mais elle s'exécuta sans poser de question. Quand ils furent tous les deux prêts, Evans dit à
Berthine qu'ils seraient absents jusqu'au lendemain puis ils embrassèrent tous les deux Nathan. Ils sortirent alors de la tente et se dirigèrent vers Bran et leur garde. Vingt-cinq des cinquante hommes étaient habillés à peu près de la même façon qu'Evans et Eileen, tout comme Bran, qui devait les accompagner. Le Souverain ordonna aux soldats de la garde restant au campement de surveiller la tente et de protéger le prince. Les vingt-huit personnes prêtes, le groupe sortit du camp et entama l'ascension du Volcan.

Une vingtaine de minutes plus tard, ils atteignirent le sommet. Ce n'est qu'alors qu'Evans expliqua ce qu'ils allaient faire.

- Ce que je vais vous dire doit rester entre nous.
Il a deux mois, j'ai commencé à m'intéresser à l'histoire des Terres Oubliées. J'ai donc épluché tous les textes historiques que je pouvais trouver à Calfalas, et je me suis rendu compte qu'il existait une légende selon laquelle les dieux avaient laissé un héritage au peuple habitant les Terres Oubliées.
Il tourna la tête vers Eileen. Pas seulement les dieux des sorciers, mais tous les dieux. Je suis alors resté un long moment sans trouver de nouvelle trace de la légende en question, et puis un soir, alors qu'Artnëos et moi voulions boire un verre à l'écart des tensions du palais, nous avons entendu dans une taverne un vieux sorcier, apparemment saoul, parler d'un ancien village appartenant à Calfalas. Bien sûr, tout le monde l'a pris pour un fou, car tout le monde sait que la contrée n'est composé que de Calfalas et Thorerd. Et puis je me suis souvenu de ce que je cherchais. Je l'ai donc suivi à l'extérieur avec Artnëos, et je lui ai demandé d'où il venait précisément. Il m'a alors parlé du Volcan et des conditions qui sont nécessaires pour accéder au village en question. D'après lui, il faudrait être de sang sorcier... mais je pense qu'on peut fausser cette règle.
Eileen, approche.

Evans sortit sa dague, à la grande surprise de la jeune femme, se coupa superficiellement l'index, et fit de même avec un doigt d'Eileen. Il frotta ensuite son doigt avec celui de sa future épouse pour mélanger le sang qui coulait.

- Maintenant tu possèdes du sang de sorcier, conclut-il en souriant. [Je sais... ça peut provoquer des maladies, mais de toute façon elles n'apparaîtront pas tout de suite^^ xD]

Il se tourna ensuite vers tout le monde et leur ordonna de créer autour d'eux un bouclier de feu. Le Souverain sachant bien qu'Eileen ne possédait pas ces pouvoirs-là, il créa un bouclier plus grand pour la protéger. Il s'approcha alors de la lave, ramassa un cailloux, et recommença l'opération qu'il avait effectuée la veille.
[cf page 1] Lorsque la lave entra en ébullition, il fit signe aux autres de le suivre et il entra avec Eileen dans la lave...


[Je fais une exception, sinon je ferai mes RP tout seul et ça sera bien triste^^ xD

Eileen, ne raconte pas la suite tout de suite, je vais te donner les droits plus tard, lorsque tout sera prêt (je ferai ça ce week-end normalement).]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Eileen Donovan
Mort
avatar

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 29
Emploi : étudiante en histoire
Commentaires : Moi ?! Je suis un ange...d'enfer ^^
Date d'inscription : 29/09/2007

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Citoyen

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Dim 23 Mar - 18:53

[4 novembre, milieu d'après midi]

La jeune femme était finalement parvenue à trouver un livre au fond de sa malle. La couverture en était râpée et le titre était en langage elfique. Elle retourna finalement s'asseoir et tenta de se concentrer tant bien que mal sur sa lecture. La chaleur l'incombait, de sorte qu'elle finit par refermer le livre et s'éventer avec.
Elle sursauta lorsque, Evans se leva brusquement. Elle le suivit des yeux lorsqu'il changea de vêtements. Eileen ne comprenait pas vraiment pourquoi, il avait troqué ses vêtements clairs pour des plus foncés. Surtout par cette chaleur. Finalement le sorcier se tourna vers elle et lui proposa de l'accompagner, mais à une unique condition, qu'elle revête des vêtements d'hommes et qu'elle cache son visage. La perplexité de la jeune femme s'accrut mais elle s'exécuta tout de même. Berthine aida donc la jeune elfe a resserrer le corset qu'elle portait et à enfiler d'autres habits. Elle attacha ses cheveux en un chignon serré puis, une fois prête elle passa une cape sur ses épaules et embrassa son fils avant de suivre Evans au dehors. Eileen veilla à dissimuler son visage sous sa capuche.
Le couple rejoignit le chef de la garde, qui attendait patiemment avec une trentaine d'hommes, tous vêtus de la même façon. Après quelques ordres donnés par le souverain, le groupe se mit en route vers le sommet du volcan.
La procession parvint finalement à destination. La jeune femme était de plus en plus perplexe. Evans prit soudain la parole, éclaircissant un peu les choses. Son discours finit, le jeune homme sorti sa dague et s'entailla l'index, prit ensuite la main d'Eileen pour faire de même, puis mélangea leurs sangs
[m'en fiche des maladies, je suis techniquement immunisée ^^]. La brunette comprenait de moins en moins se qui se déroulait. Elle adressa un regard incrédule à son futur époux quand celui ci lui adressa avec un sourire qu'elle possédait désormais du sang sorcier. Après ça, il ordonna à ses hommes de se protéger à l'aide d'un bouclier de feu. Aussi n'ayant pas cette capacité, l'elfe se rapprocha du souverain qui les protégea tout les deux. Puis il ramassa un caillou et le lança dans la lave, puis recommença plusieurs fois. La lave entra finalement en ébullition à l'endroit où Evans avait lancé les cailloux. Il fit signe à ses hommes de le suivre et avança en direction de la lave. Eileen fut prise d'une peur soudaine et saisit la main de son futur époux avant de le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/persephoneyuna
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mer 26 Mar - 19:36

[Je continue, hein...^^' ]

[4 novembre, crépuscule]


La jeune elfe qui lui avait rendu visite avait été enlevée depuis un bon moment. Zelda n'espérait pas la revoir, elle imaginait aisément ce qui lui était arrivé. Elle n'avait aucune chance au milieu d'un camp rempli de soldats, sous les ordres de.....ceux-là. La souveraine des elfes sylvains ne les voyait pas empreints d'une once de pitié.
Mais Eileen lui avait tout de même donné de l'eau.
Zelda ne savait pas quoi en penser, mais elle aurait tout le temps pour réfléchir à la question. Tout le temps, vraiment. Ici, elle n'arrivait pas à se dire qu'elle heure il était, car aucun animal ne pouvait le lui indiquer, aucune fleur non plus. Mais, heureusement pour son horloge interne, le ciel devint bientôt rouge, le soleil se couchait.
C'était splendide, mais l'elfe aurait bien voulu être libre pour le contempler.

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Dim 6 Avr - 14:07

[4 novembre, soir]

Maintenant, la nuit était arrivée. Zelda regardait attentivement les étoiles et remarqua que le ciel était différent de celui qu'elle contemplait d'habitude; étant plus au sud, les étoiles qui apparaissaient étaient différentes.
Soudain, elle entendit un bruit de métal, régulier, ainsi que des voix d'hommes qui parlaient. Ces dernières n'étaient pas bruyantes, mais dans le calme nocturne du désert, cela se remarquait. Une troupe de soldats apparurent au sommet de la colline du laquelle l'elfe était attachée. Arrivée près d'elle, deux d'entre eux commencèrent à défaire ses liens tandis que les autres pointaient d'un air menaçant, formant un demi-cercle parfait devant elle, des lances acérées.


-Que faites-vous?
-Nous vous emmenons, dit l'un des gardes qui défaisait ses liens.

Maintenant, Zelda était dans une tente. Au moins, elle n'aurait plus à souffrir du soleil, quoique l'arbre lui manquait déjà. Il y en aurait un autre ici, bientôt.
En chemin, elle avait pu observer le stress des soldats sorciers, ils semblaient se préparer à recevoir quelqu'un, ou à organiser quelque chose de très important. C'était certainement ce mariage, enfin....cet arrangement politique, qui se préparait.

Quelqu'un entra dans la tente où se trouvait la souveraine des elfes sylvains après plusieurs heures et marqua un petit temps de pause. Il s'étonnait certainement de la naissance d'un jeune noisetier en plein milieu du désert, qui plus était dans une tente. Mais il se reprit; il semblait être un soldat discipliné, qui avait rapidement grimpé dans les rangs car il paraissait jeune mais portait des signes de grades. De nombreux grades.


-Je viens vous interroger.

C'est alors qu'il commença son discours, ou plutôt son explication. Nathanaël Gil-Nalìn, lui apprit-il, avait commencé de siège de la ville de Calfalas et Zelda s'en réjouit car elle ne savait plus où il était passé et ceci était la preuve qu'il y avait encore une résistance.
Le problème, c'est qu'il soupçonnait l'elfe d'y être pour quelque chose ou d'avoir une idée sur ses projets futurs.


-Vous savez, je peux user des mêmes manières que dame Donovan.

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mar 8 Avr - 22:25

[Au fait, si en ce moment je mets l'heure dans mes RP, c'est simplement pour que mon arrivée à Calfalas soit précise et qu'il n'y ait pas d'erreur, car toute avance ou tout retard peut modifier considérablement l'issue de la bataille... ;)]


[4 novembre, 19h02]

Ils mirent une demi-heure à revenir à la surface, soit cinq minutes de moins qu'à l'aller car ils connaissaient à présent le chemin. Heureusement, personne ne se tordit la cheville, ce qui aurait facilement pu arriver car le sol était escapé. On ne pouvait pas être côte à côte dans le tunnel, alors, pour plus de sécurité, Evans ouvrait la marche et Bran la fermait, de sorte que c'était le meilleur guerrier qui assurait les arrières de tout le groupe, au cas où quelqu'un aurait voulu se débarrasser d'eux.
Ils sortirent à nouveau de l'intérieur du volcan au milieu de la lave en ébullition, en ayant bien entendu pris le soin de recréer le bouclier de feu nécessaire au passage du monde souterrain au monde extérieur. Au grand étonnement de leur chef, les vingt-huit personnes furent accueillies par une dizaine de soldats appartenant à l'armée de Calfalas. Ils se mirent en route aussitôt pour le campement, et Evans profita de la marche pour discuter avec le chef de leur nouvelle escorte.

- Que se passe-t-il ? s'enquit le Souverain.
- Des messagers sont arrivés il y a moins d'une demi-heure et nous ont informé que l'armée du seigneur Gil-Nìl est à Calfalas. Enfin, il est aux portes de Calfalas, précisa le soldat en voyant le visage stupéfié de son supérieur.
- Depuis quand ?
- Ce matin, vers 7h30.
- Les messagers ont été rapides pour arriver si tôt.
- Ils ne se sont pas arrêtés et n'ont pas attendu les signaux de la capitale pour venir, rectifia son interlocuteur.

Evans n'eut guère besoin de poser une autre question pour comprendre ce qu'il voulait dire. Les sentinelles avaient été longues à lancer les signaux, ce qui voulait dire que les dégâts pouvaient être pires qu'à l'ordinaire.

Une vingtaine de minutes plus tard, les quarante personnes arrivèrent au camp, où on s'organisait déjà pour le départ pour Calfalas. Le Souverain glissa quelques ordres à Bran, qui s'éclipsa aussitôt avec la garde. Seuls Evans, Eileen et le chef des hommes qui les avaient attendus au cratère du volcan allèrent à la tente de commandement des troupes, où le chef des troupes - et donc chef de camp - était déjà en train de discuter avec des lieutenants, pour décider de la stratégie à adopter.
Lorsqu'on remarqua que le Souverain était entré dans la tente, tous les sorciers, sans exception, s'inclinèrent. Ils se relevèrent ensuite sous l'autorisation de leur supérieur, puis Satamo Syzoru, le commandant des troupes, lui fit un rapide résumé de la situation.

- D'après les messagers, sire Gil-Nalìn a sous ses ordres plus de soldats que toutes les armées humaines des Terres Oubliées réunies, commença l'homme. Apparemment, Calfalas a mis du temps à déclencher l'alerte, ce qui signifie qu'il est possible que les trois quarts d'heure de perdus ont suffit à l'armée ennemie pour pénétrer dans la ville.
- Les seigneurs Dablord et Lamitì sont plein de ressources, rassura le Souverain en souriant.
- Peut-être, sire, mais ils ne pourront pas résister indéfiniment. D'après nos estimations, l'assaut a dû commencer vers 9h. Cependant, nous ne savons pas qui a remporté la bataille et donc qui dirige la ville. Des soldats sont partis chercher l'otage pour nous faire gagner du temps, et aussi parce qu'il est possible qu'elle soit au courant depuis longtemps du plan de Nathanaël. J'ai aussi ordonné aux soldats de se préparer à partir. Les chariots sont en train d'être préparés pour le voyage.

Satamo montra alors à Evans la carte qui était étalée sur la table en bois.

- Nous arriverons normalement demain soir, et nous rentrerons par la porte Sud. Nous supposons néanmoins que sire Nathanaël se trouve de ce côté, augmentant ainsi les risques pour la bataille. Logiquement, Calfalas fera une sortie pour nous aider à entrer.
- Quand arriverons les troupes de Rallen ?
- 12h après nous, mais nous n'avons aucune certitude. Il est possible que les frontières soient attaquées aussi, par sire Gil-Nalìn ou par une autre contrée.
- Thorerd ?
- Ils devraient arriver une journée et demie après nous.

Les deux hommes se turent, le commandant des troupes attendant une question, le second sorcier réfléchissant à la stratégie qu'il fallait choisir.

- Et pour les chariots ? demanda Evans sans plus marquer sa crainte.
- On les entourera par de soldats, et on réduira au maximum l'espace entre chaque guerrier. Tous les boucliers seront ramenés sur les flancs et au-dessus. Cependant, il restera la cavalerie, dont vous faites partie.
- Je ne serai pas en première ligne, rassurez-vous, répondit mystérieusement le Souverain avant de se justifier. Je dois, avec mon escorte, aller au nord de Thorerd.
- Maintenant, sire ?
protesta aussitôt le seigneur Syzoru en élevant la voix.
- C'est la seule façon de sauver Calfalas. Je m'arrangerai pour rester au centre de l'armée, pour être plus éloigné de la zone à risques, disons. Je garderai mes vêtements actuels, continua Evans en montrant sa tenue sombre aux personnes présentes. C'est moins voyant, et, à part en-dessous de l'armure que je porterai, il n'y a aucun signe me reconnaissant comme Souverain, de sorte que je serai moins visé.
- S'il n'y a personne à la tête des troupes en dehors de moi, les soupçons apparaîtront rapidement.
- Non, car un d'entre vous, dit-il en s'adressant aux hommes présents, revêtira mon armure et ma tenue officielles. Il y a des chances pour qu'il se fasse tuer, mais sa famille recevra les plus grands honneurs de la contrée, et de toute façon, s'il est assez malin pour se protéger, il n'a aucun risque de périr. De plus, il devra commander l'armée, car une vitrine ne suffira pas pour berner nos ennemis.
Bran interrompit alors le débat en entrant, les vêtements du Souverain dans les bras, armure complète comprise.

- Il est temps qu'un d'entre vous se dévoue.
- Et vous, sire ? Que porterez-vous pour vous protéger ? le questionna Satamo.
- Moi ? J'ai plusieurs armures beaucoup plus discrètes, évidemment.
- Moi ! s'exclama un des lieutenants en faisant un pas vers son supérieur puis en mettant un genoux à terre et en baissant la tête.

Après l'accord du Souverain, le chef de la garde de celui-ci s'avança alors vers le prétendant à l'usurpation du commandent en chef de l'armée et lui donna tout l'équipement nécessaire. Après avoir rappelé à l'homme sa mission, Evans continua.

- Nous resterons au milieu des cavaliers le plus longtemps possible, et nous porterons tous - Bran, l'escorte et moi - des tenues sombres comme celle que je porte en ce moment, de sorte qu'il sera impossible pour quiconque de savoir que je suis au milieu des troupes. Quand ils comprendront, il sera trop tard. Nous partirons au cours de la bataille, lorsque l'attention de tous nos ennemis sera occupée. On restera groupés le plus possible jusqu'à cet instant, suffisamment loin pour écarter tout soupçon, et suffisamment prêts pour partir en même temps dès mon signal. Bien sûr, tout le monde devra me considérer comme un simple cavalier, sans se soucier de moi, sinon le plan tombera à l'eau. Il est possible que des soldats ennemis nous suivent, mais nous les distancerons rapidement, et on sera alors tranquille. Des questions ?

Voyant que personne ne répondait, il finit par s'éclipser de la réunion avec Eileen et Bran, laissant les autres lieutenants discuter avec Satamo du départ, qui aurait lieu dans la soirée. Les trois personnes se rendirent alors dans une autre tente, un peu éloignée du centre du campement. Le commandant en second des troupes était présent, et il s'inclina aussitôt à la vue de son supérieur.

- Sire Dablord, murmura-t-il.

Le Souverain lui rendit un rapide salut - qu'il n'était même pas obligé de donner -, puis lui demanda son nom. L'homme répondit rapidement qu'il était le frère cadet du commandant du campement et qu'il s'appelait Funiska
Syzoru. Evans jeta alors un coup d'oeil à Zelda - qui avait, dans son amour pour la nature, fait pousser un jeune noisetier -, puis, après quelques secondes silence, lui adressa la parole.

- Bonsoir, dame Gil-Galen, commença-t-il doucement. Mettons les choses au clair tout de suite : l'elfe que vous avez vue cet après-midi a rejoint le même monde que celui que rejoindra prochainement Nathanaël. Eileen a mis toute sa délicatesse au service de son imagination, comme elle l'a fait pour vous. Ensuite, et je suppose que Funiska vous a déjà mise au courant, Calfalas est assiégée. Cette nouvelle me désappointe fortement, et c'est pourquoi je prendrai les mesures qui s'imposent pour vous faire payer, à vous et à vos amis, votre manque de politesse. Cependant, chère Zelda, vous ne mourrez pas maintenant, car je veux que vous voyiez le corps du défunt seigneur Gil-Nalìn. Mais avant cela, vous allez faire un tour. Non pas avec moi à Calfalas, mais ailleurs, quelque part où la chaleur vous fera tellement mal que vous en perdrez vos forces. Il y a néanmoins certaines conditions, finit-il par dire pendant qu'une trentaine de soldats pénétraient dans la tente. Vous devrez obéir aux ordres de mon fils, le prince Nathan Dablord. Vous serez accompagnée par cinq soldats, ainsi qu'une femme. Au moindre problème dont vous êtes l'origine, votre amie, Mia Gil'Sayan, qui est à ma disposition dans une cellule d'une de mes cités, périra, sans aucun honneur dû à son rang. Suis-je assez clair, ou faut-il que je clarifie certains points ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mer 9 Avr - 21:10

[J'ai ce qu'on appelle un gros manque d'inspiration ce soir....>_<
Bon....BANZAAAAIIII!!!!

Au fait, je n'ai simplement pas mis d'heure puisque, la montre n'ayant pas encore été inventée, je ne vois pas comment ils peuvent deviner l'heure qu'il est dans un désert...;) ]

[4 novembre]

Des conditions. L'elfe en avait assez de toutes ces manipulations et ne savait surtout plus quoi penser. Elle ne mourrait pas tout de suite, ce qui était une bonne nouvelle....enfin, si rester en vie pour obéir au fils d'Evans et à la femme qui l'avait torturée était une bonne nouvelle. C'était simplement une nouvelle supportable comparée au reste, mais l'elfe n'espérait pas grand chose de plus. D'ailleurs, elle s'était toujours demandé pourquoi les gens se raccrochait à l'espoir: pour pouvoir mieux mourir, la conscience tranquille en se disant qu'on a fait du mieux que l'on pouvait, en jouant aux héros?


-Vous m'avez enfin trouvée une occupation? Magnifique...nous allons commencer à nous amuser. Dites-moi, est-ce que vos envies de conquêtes sont toujours d'actualité? Si oui, je pense savoir où vous m'emmenez...

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Mer 9 Avr - 23:28

[Effectivement^^ Lool

(Mais toi on ne t'attend pas à un siège ! :peace:)]


[4 novembre, 19h35]

Evans se mit à rire. Il tira un tabouret devant la prisonnière et s'assit dessus, en regardant droit dans les yeux celle qui se trouvait en face de lui.

- Il se pourrait bien que ce que je vous ai dit à Calfalas se confirme, avoua-t-il doucement. Alors ? Où je vous emmène, d'après vous ? demanda-t-il, un grand sourire sur le visage.


[Désolé du court RP, mais vu les précisions que tu as données, je ne pouvais pas faire autrement. ;)]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Jeu 10 Avr - 19:14

[Si, tu pouvais, mais ça me va aussi comme ça...Lool]

[4 novembre]

- Il se pourrait bien que ce que je vous ai dit à Calfalas se confirme, avoua-t-il doucement. Alors ? Où je vous emmène, d'après vous ? demanda-t-il, un grand sourire sur le visage.
Zelda décida d'être directe, elle en avait assez de jouer à cache-cache.

-Dans le lieu qui se trouve également à Mithgalad ainsi que dans les autres contrées, mais sous un aspect différent bien sûr. Avez-vous trouvé un elfe marin pour vous aider?

[c'est aussi court, mais il y a des réponses que je ne peux pas donner à ta place. D'ailleurs, je t'envoie un petit mp à la minute...]

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Jeu 10 Avr - 19:56

[Tu pouvais aussi ! Lool]


[4 novembre, 19h37]

Evans fut surpris, mais il n'en laissa rien paraître. Il se contenta de répondre en riant.

- Oui, et elle est déjà en route pour Gilond !

Voyant que l'elfe ne comprenait pas, comme toutes les autres personnes présentes, il précisa :

- Elle est morte, mais j'ai trouvé un moyen me permettant d'y aller moi-même grâce à elle.

Son sourire disparut cependant lorsqu'il se leva et remit le tabouret à sa place. Il se rapprocha alors de son otage et lui mit sa dague sous son cou.

- Je n'aime pas votre petit jeu, dame Gil-Galen. Vous m'avez fait perdre un temps précieux, et je suppose que vous savez que je déteste perdre mon temps. J'ai néanmoins une proposition à vous faire. Puisque vous avez l'air de si bien connaître l'antique cité de la contrée de Mithgalad, vous allez m'y emmener, et en échange de vous emmènerai au temple du feu.

L'espoir qui commençait à naître dans la Souveraine disparut aussitôt quand il se ravisa.

- Mais je n'ai pas vraiment envie de vous voir dans mes jambes, et comme je vous l'ai dit, j'ai trouvé le moyen de contourner le problème.

Sans en dire plus, il lui fit une petite entaille dans le bras d'un geste brusque, fit de même au même doigt qui avait servi un peu plus tôt dans la journée à mélanger les sangs du Souverain et d'Eileen, et frotta ensuite son doigt au bras de son ennemie.

- Heureusement, comme je suis gentil, vous aurez la chance de visiter la cité antique de la contrée de Calfalas. J'espère que vous vous amuserez bien.



[N'hésite pas à insister en présentant des arguments assortis d'exemples ! Lool (comme le dirait ma prof de français xD)]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Jeu 10 Avr - 20:42

[Des arguments assortis d'exemples....et puis quoi encore?!? Un p'tit jus d'orange peut-être? ^^]

[4 novembre, encore et toujours]

Le sang....mais pourquoi s'était-elle laissée faire? D'accord, elle était attachée...
Sur le moment, elle continua de fixer le sorcier avec haine, mais au bout de quelques temps, elle se dit qu'il faudrait bien coopérer un peu si elle souhaitait s'en sortir, entière ou non. Enfin, entière ce serait préfèrable.


"Oh...mais je l'espère aussi. Quand partons-nous?"

Comme elle aurait aimé être sous un arbre de Mithgalad en train de lire un livre à l'ombre! Et que tous les sorciers et les ennuis de ce monde soient vaporisés à des lieux. Ca aurait été le bonheur, son paradis. Mais apparemment, ce dernier avait pris des vacances prolongées et ne semblait pas vouloir revenir de sitôt.

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Diboan Onòra
Sorcier
Sorcier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3901
Age : 25
Emploi : Lycée - 1ère S
Date d'inscription : 28/05/2007

Caractéristiques
Etat physique: Grièvement blessé
Statut: Lieutenant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Jeu 10 Avr - 20:48

[4 novembre, 19h38]

Evans éclata de rire.

- Je crois que vous ne m'avez pas compris. Vous allez visiter la ville seule. Moi je ne viens pas. Heureusement pour vous. D'ailleurs, si vous trouvez la nourriture trop cuite, c'est normal. La lave est parfois chaude.

Tout en riant, il fit signe à deux hommes de la détacher.

- Bon, ce n'est pas tout ça, mais je dois aller bouter un sorcier hors de Calfalas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecolehp.actifforum.com
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Jeu 10 Avr - 20:49

[Je réponds demain, désolée,...j'ai quelques problèmes urgent qui viennent d'arriver à régler et je dois donc quitter mon ordi. Bonne soirée! ]

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Zelda Gil-Galen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 6832
Age : 27
Emploi : étudiante, biologie-chimie-géographie
Date d'inscription : 20/05/2006

Caractéristiques
Etat physique:
Statut: Dirigeant

MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   Ven 11 Avr - 19:18

[4 novembre]

- Bon, ce n'est pas tout ça, mais je dois aller bouter un sorcier hors de Calfalas.
-Allez donc....

Que pouvait-elle faire maintenant? Attendre....Zelda n'aimait pas attendre. Plus elle attendait, plus elle sentait le poids du temps l'enfermer, condamnée à...attendre, justement. Au fond, même si Evans semblait sous-entendre qu'elle craignait la chaleur, il n'en était rien. Elle se demandait même où il était aller chercher une chose pareille.
Non, elle ce qu'elle souhaitait en ce moment, s'était assouvir sa curiosité. Elle voulait savoir où menait tous ces indices, où ils se rejoignaient...

_________________
- Plus un arbre s'enracine profondément dans le sol, plus il s'élèvera vers haut vers le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyrah.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D   

Revenir en haut Aller en bas
 
La complainte du....de la....dur à dire. Traîtresse? ;D
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
» On s'entend tu pour dire que...
» Lui dire avec des fleurs...
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Oubliées :: Autre :: Salle des archives rps :: Contrée de Calfalas :: Volcan des Brumes-
Sauter vers: